Mais c’est quoi cet article !!!??? Depuis quelques mois je suis un peu moins productif dans mes articles. J’ai pris du retard sur mon quota d’une publication par semaine. Il y a plusieurs raisons à ça,

  • J’ai modifié la conception de mes bacs et remodelé le guide jardinage debout
  • J’ai préparé des vidéos pour vous aider à les construire
  • J’ai fait la même chose pour les serres
  • Le temps se prête moins au jardinage
  • Je manque d’inspiration
  • Mais surtout je passe beaucoup de temps à m’informer

Ça commence à faire beaucoup de raison pour moins écrire !

 

revolution

Piqure de rappel

- Oui mais tu t’informe sur quoi Loïc ?

- Sur notre monde !

Il y a quelques semaines j’ai commencé à lire le sol la terre et les champs. Claude bourguignon nous dresse le portrait de notre agriculture décadente. J’ai appris comment l’industrie d’après-guerre a réussi son tour de force pour refourguer ses stocks de nitrate a l’agriculture.

De fils en aiguille j’ai fini par m’informer sur l’économie et de l’économie j’arrive à la politique. De tous ce que j’ai pu voir ou lire, il me reste une impression ! Ça va très mal. Mais pourquoi les hommes ne veulent pas croire ce qu’ils savent ? Je ne veux pas parler de politique sur mon blog potager ce n’ai pas le lieu pour faire ça, je veux juste vous informer que mon challenge potager évolue.

Cette piqure de rappel, réactive mon idée un peu utopique de janvier 2011 ! Être autonome en légumes. Ça me fait un peu sourire aujourd’hui surtout quand je relis mon challenge potager. être autonome avec 6 carrés de potager !!!! Je vais continuer à cultiver mes 6 carrés en ville, seulement l’essentiel de mes efforts va maintenant se porter sur mon nouveau projet de jardin.

Vous avez déjà pu vous rendre compte que je n’écris pas exclusivement sur le potager en carrés, En fait dans l’avenir la technique du potager en carrés s’incérera comme un élément d’un projet plus global.

Je vais essayer de transformer un terrain de 1500m en suivant les idées de la permaculture.

Etre autonome

Cette prise de conscience politique me pousse à envisager mon terrain comme un espace expérimentale pour assurer l’alimentation de quelques personnes. Il y a tous à faire, car actuellement ce terrain est un herbage avec quelques pommiers. Je m’engage dans un projet de long terme, dans lequel j’ai beaucoup à apprendre. Surtout en permaculture ! Je vous propose d’apprendre avec moi au fur et à mesure de mes expériences. Ma ligne directrice sera de viser l’autonomie alimentaire de façon durable.

En fait je me sens un peu à l’étroit dans le potager en carrés, et pourtant c’est le titre de mon blog. Comme je ne peux pas modifier son nom, je veux vous expliquer comment mes nouvelles préoccupations influence ma ligne éditoriale ! ( ca fait classe comme mot Sourire ).

L’autonomie alimentaire sous-entend de maitriser parfaitement la conservation. Pour le moment je n’ai fait que de survoler l’idée. Il faut aussi connaitre l’élevage, car un modèle durable ne peut pas s’envisager sans l’animal.

Mais surtout l’autonomie sous entant d’avoir le temps de le devenir. Pour avoir le temps, il faut repenser complètement son mode de vie. Aie aie aie !!!!

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai l’impression de courir tous le temps ! Tout ça parce que je suis obligé de trouver de l’argent pour manger et me loger. Seulement j’ai l’impression que plus le temps passe et plus il devient difficile de répondre à ces 2 nécessités. Entre le remboursement de mon prêt, les impôts, l’électricité, le chauffage, bref tout ce qui tourne autour de l’habitat, je suis obligé de sortir plus de 1200€ tous les mois.

1200€ pour avoir un toit sur la tête et avoir chaud !!!!! Il n’y aurait pas un truc qui cloche ? Bon j’ai dit que je ne parlais pas de politique !

Tout ça pour dire que mon projet refond en profondeur mon mode de vie et je ne suis pas sûr d’y arriver !

 

Allez juste entre nous ! ca vous fait pas flipper notre avenir ?

 

61 réponses à to “Du potager à la révolution ou l’histoire d’une naissance politique.”

  • Marc:

    As-tu lu le livre de Piero San Giorgio « Survivre à l’effondrement économique ». Je pense que ce que tu fais consiste précisément à survivre à l’inéluctable (c’est mon point de vue) effondrement de notre civilisation. Pour cela il faut absolument être autonome. Pas simple !
    Bon courage !
    Amitiés.
    Marc

  • Pris:

    bon courage pour ton projet !
    et je suis entièrement d’accords avec tous ce que tu dis, d’autant que je travail dans la recherche dans le domaine élevage/ écologie, donc je sais comment est le systéme. Et bas ça fait peur !

  • Marc:

    Pour aider à réfléchir et ça va dans ton sens, ne pas hésiter à prendre 1H33 de son temps pour écouter jusqu’au bout où il dit la nécessité de se maintenir à distance du système, voici l’analyse prodigieuse d’intelligence de Michel Drac :

    http://www.youtube.com/watch?v=xwAwXimUYpY&feature=player_embedded

    Amitiés.
    Marc

  • demitrius:

    Bonjour,

    Quelques idées de personnes qui ont depuis longtemps pris conscience de ce problème.
    - La maison des Baronnet  » la maison autonome  » que j’ai eu l’occasiond’aller voir en « . pourquoi payer ce que l’on peut avoir gratuitement, :wink: c’est à dire l’eau, le vent, le soleil ! Déjà ça allège les factures, et bien d’autres astuces et idées. ( allez voir leur site http://www.heol2.org/

    - la permaculture : allez sur internet il y a des tas de vidéos sur le sujet et très intéressantes.

    Vivre autrement ne veut pas dire retourner à l’âge des cavernes comme certains pensent ou essaient de véhiculer afin de ridiculiser les passionnés. Car n’oublions pas pour aller sur un terrain politique comme vous dites, que c’est de la politique. Les lobbies et multinationales ( Monsanto, etc ) n’ont pas intérêt à ce que l’être humain devienne autonome.  » donnez-moi le pétrole et je contrôlerais les états, donnez-moi la nourriture et je controlerais le monde  » . On est en plein dedans !!!!’…… :cry:

    Bonne continuation et merci de vos conseils de  » Potagers en carrés « .
    Cdt

  • Pris:

    juste petite info j’aime aussi bien faire des conserves, des produits fait maison (meilleur, je sais ce qu’il y a dedans et moins chère : sucre aromatisé, alcool, …). Acheter le moins possible tous prêt !
    Pour les conserves pour les méthodes et recettes il y a le blog « http://conserves.blogspot.fr/ », c’est fait par un canadien , mais il s’adapte au publique français. Pour les recettes il y a aussi le site de la marque de conserve Le Parfait. Les livres de Marie-Françoise Delarozière sont aussi pas mal même si on trouve plein de recettes sur le net

  • dorigord:

    Est-ce que 1500 mètres carrés sont suffisant pour la permaculture?

    En tous cas, c’est un projet intéressant, et ambitieux, mais je suis sûre que tu y arriveras.
    Par contre, peut-être pas sûre que tu dégages 1200€/mois pour tes charges, plus un peu plus pour vivre avec, ou alors , j’essaie tout de suite.
    Tu as peut-être un travail à l’extérieur.
    C’est surtout plus facile pour être en autonomie alimentaire que pour dégager un revenu.
    Je suis impatiente de connaitre tes projets pour conduire ton jardin et de voir tes premières expériences.

  • Knobloch:

    Excellent la permaculture ! J’ai commencé cette année a travailler dans cette optique et j’en suis très content. J’ai acheté deux DVD de Dominique soltner ( que je vend suite à des problèmes d’argent ( 40 € les deux au lieu de 56 €)) et c’est extraordinaire le résultat. Pas d’arrosage, surtout pas de désherbage. Les légumes resplendissent de santé. L’année dernière, j’avais fait des carrés et j’en été très content. Mais je trouve que la permaculture me donne un jardin plus sauvage, plus naturel. Il est possible de combiner les deux techniques, elles ne sont pas contradictoire.

  • Bonjour Loïc,
    1500 m2 de terrain = une maison bio-climatique en auto-construction (en paille par exemple) + 1 potager + 1 verger + 1 petit élevage…et voilà l’autonomie. Dès lors plus besoin de courir.
    Il est clair qu’il ne suffit pas de claquer des doigts pour cela, mais je penses que tu ne manques pas de volonté et de capacités manuelles (ton blog en témoigne)
    Alors, bon courage. :wink:
    Gilles

  • Knobloch:

    En réponse à Dorigord, à mouscron, il y a un jardin de 1600 m² en permaculture ( taper : permaculture mouscron sur Google). J’y vais de temps en temps et croyez moi, il y a du résultat. Des tonnes de kiwi, pomme, raisin, amande… Environ 2050 arbres sur ce terrain soit plus d’un arbre par m². Ce jardin des fraternités ouvrières est représentatif de ce qu’est la permaculture. Chez moi, je n’essaye pas d’en faire autant car ce jardin est comme une jungle est de ce fait, trop touffu, trop chargé pour moi. Si vous faite des recherches sur hardworkinghippy, vous trouverez ce que je trouve le plus extraordinaire dans la permaculture. Des photos de toute beauté ou des légumes et fleurs entrelaces en parfaite harmonie.

  • Bernard:

    Bpnjour
    OUI, inévitablement du jardin vous ne pouvez que tomber dans la politique; car celle-ci est tout simplement la vie ! Nos élus s’en sont emparés, pour nous garder en  » esclavage « , nous démontrer leur supériorité toute relative, puis cèder leurs  » pouvoirs  » aux BANQUES qui tiennent à présent la monnaie, et nous mettent dans une situation critique, dangereuse même ! Mais pourquoi avons nous délégués, puis abandonné nos décisions ? Par laxisme tout simplement ! Or faire son jardin, nous oblige à retrouver nos vraie valeurs, nos responsabilités, nos bases que nous devons reconquérir ! Donc aucun anachronisme de vous voir aboutir à la politique; continuez vous êtes sur la bonne voix, l’homme doit changer librement, si NON il devra changer dans la douleur ! A 70 ans, voyant la politique et nos ^politiques » agir, je pense que la 2° solution est inévitable ! Comment expliquer autrement que vous deviez dépenser 1200 € ? Enormément de Français ne gagnent cette somme, donc la Pauvreté est à nos portes, nous allons vers une autre société; nous devons être plus responsables, moins laxistes, moins egoistes…Il va nous falloir bcp de courage, car que va t il arriver ? Recevez tous mes voeux pour 2013, les Meilleurs j’espère ! Cordialement :)

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Bernard

      Je ne pensais pas en ouvrant ce blog que j’allais aboutir a la meme conclusion que vous !

      Il est grand temps de passer la seconde ! Action ! :)

  • Brigitte:

    Ben oui, l’avenir me fait peur et surtout pour mes petits-enfants.
    Il est temps de penser à leurs laisser une planète un peu plus propre !!!

    Sans parler de la politique, eux qui tirent les ficelles et nous qui obéissont comme des moutons et subissont leurs décisions !!!

  • J’en suis exactement à cette démarche…200M2 de potager ne me suffisent pas…
    Je cherche du terrain pour atteindre l’autonomie légumière…(pour les céréales et la transformation ça attendra…chaque chose en son temps…)
    Ceci dit le monde va de mal en pis et il faudra défendre chèrement le fruit de son labeur…
    Courage dans tes projets

  • Bonjour Loïc,

    A chaque fois que je passe devant une école, je regarde la cour : du bitume, et quelques platanes entourés de bitume !
    Le déracinement se fait depuis les écoles.

    Il me paraît fondamental que les écoles apprennent les bases de l’agriculture aux enfants : comment cultiver les fruits et légumes ? les aromates ?
    Pas juste faire semblant avec quelques lentilles dans un pot de yaourt !

    A quel moment, voulons-nous sensibiliser les prochaines générations aux énergies naturelles ? Ceux dont les parents sont déjà sensibilisés, c’est ok. Et les autres feront n’importe quoi avec les ressources naturelles communes de la planète ?

    Des balbutiements. J’ai vu une école primaire faire pousser des arbres fruitiers : pommes, poires … une autre apprendre la culture en carrés !

    Il n’existe pas un enfant qui ne s’émerveille pas devant les fruits de sa culture! Il n’y a pas un enfant qui n’aime pas être en contact avec la nature (la neige, les oiseaux, un ruisseau, les fleurs …).

    On ne re-conditionne pas les enfants, après les avoir endoctriné pendant 15 ans d’informatique et tablettes tactiles, pour faire des pseudo-dossiers de sensibilisation à l’économie/écologie.

    L’éducation nationale se perd, tyrannisée par « trop » de changements de pédagogie, à chaque changement politique ! Les maternelles et écoles primaires, terrain de jeux de la gauche ou la droite ?

    « Un esprit SAIN dans un corps SAIN … dans un environnement SAIN ! »

    Apprendre aux enfants à être en contact avec la Nature (sa force et ses faiblesses), c’est apprendre à s’écouter et connaître ses besoins fondamentaux. C’est mieux vivre.

    Aidons les professeurs des écoles à construire ce type de projet SAIN dans leurs écoles. Je vote : la culture en carrés pour les écoles !

    Qu’en penses-tu Loïc ?
    Amitiés

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Aurelie :)

      Héhé ! si tous va bien je dois installer un potager en carrés dans uné école primaire proche de chez moi :)

      moi aussi je vote pour ! :)

  • Bernard:

    Vous nous parlez d’école, alors que je viens de recevoir cette info = L’agence Novopress indique avoir été contactée par un parent d’élève dont le fils est scolarisé en cinquième au collège Cité de Narbonne (Aude).

    Alors que sa classe devait visiter ce matin la cathédrale Saint-Just de l’ancienne cité romaine, située non loin de l’établissement scolaire,

    le professeur d’histoire qui accompagnait les jeunes « leur a précisé hier que si l’un d’entre eux faisait le signe de croix en rentrant dans la cathédrale, il récolterait trois heures de colle ».

    « C’est lamentable ! » réagit le parent d’élève dont le « fils est baptisé comme la majorité des Français », « croyant » mais « peu pratiquant ».

    Novopress invite ses lecteurs à joindre le collège au 04 68 90 21 56 ou au 04 68 32 11 67.

    ETONNEZ VOUS ensuite de l’évolution  » actuelle  » de notre Société ! Où va t on ?? :evil:

  • Rodolphe:

    magnifique !!!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bloc_identitaire

    (pour en savoir un peu plus sur l’ »agence de presse » que mes doigts refusent d’écrire…)

    ce n’est pas la première fois que l’extrême droite française tente de s’introduire dans le monde de l’autonomie jardinière…

  • Bernard:

     » l’extrême droite française tente de s’introduire dans le monde de l’autonomie jardinière…  » Comment pouvons nous espérer voir cette Sté évoluer ? Entre partis, religions etc…….l’homme n’adore que la discorde !

  • valérie:

    il y a plusieurs années que je suis cette voie . Donc je lirai encore plus attentivement vos articles. Il est difficle de changer notre mode de vie surtout si les membres de la famille sont plus ou moins réticents. De plus on passe pour des fous, des rétrogrades… donc découragements, manque de temps car il faut plus de temps pour faire. C’est un choix, une philosophie et surtout une impression: celle de se faire un peu moins embobiner. Mais comme le dit Yannkuza, il va falloir défendre notre labeur. Parce que cela ne plait pas à tout le monde cette volonté d’être autonome, loin de là!
    Mais gardons espoir et sourions à la vie! et bonnes fêtes de fin d’année

  • lair:

    Bonsoir,
    Je viens de lire tes commentaires sur l’évolution de ton projet.
    J’ai suivi le même cheminement lors de la conception, et au delà de la serre et des 6 carrés de potager, il y a des arbres fruitiers palissés et des petits arbustes à fruits rouge ( objectif confitures, marmelade et autre coulis).
    Avec bien sûr tonnelles et autres mix-boarder pour les fleurs grimpantes et à couper.
    Cela viens compléter les 20 ruches (sous traitées à un apiculteur) et un poulailler avec un début de 4 poules pondeuses et un coq.
    En prévision: Une fontaine à recyclage d’eau de pluie et un bassin en pierre de récupération avec traitement naturel de l’eau. Sur l’emplacement prévu du bassin, dans l’attente de sa mise en oeuvre sera semé au printemps de la jachère Fleurie pour nourrir les abeilles.
    Bien entendu les petits oiseaux sauvages ne sont pas oubliés avec 2 mangeoires réalisés avec les chutes de bois.
    Je suis très intéressé par la permaculture et donc je vais suivre avec intérêt.
    Bravo pour ton blog.
    PL
    PS: Pour éviter le pourrissement rapide du bois des bacs carré, je les ai installé sur un rang de brique qui isole du sol.
    Je vais en profiter pour faire un pavage en brique entre les bacs, au Printemps.

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Lair

      tes photos seront les bienvenus sur ma page Facebook :)

      Pour les allées en brique, j’ai renoncé depuis que je réalise combien les allées en BRF contribue à la multiplication de la biodisersité du sol.

  • valérie:

    je précise que je suis la voie d’un jardin autonome et non la voie de l’extrême droite

  • Ton projet est bon, mais j’ai quand même quelques doutes sur l’autonomie  » viande ». Je vois mal deux ou trois vaches avec le taureau et les veaux qui se balade sur 1500m2. Après l’idée d’être autonome en légumes est génial et largement réalisable et a la porter de tous.

  • gilbert côté:

    À ceci, je peux ajouter M. MURRAY BOOKCHIN de NEW-YORK UNE LECTURE très enrichissante sur une société à refaire.
    Beaucoup de bonne volonté ont tenté à être mise de l’avant au cour du dernier millénaire pour assurer l’autonomie de base « ALIMENTAIRE », le commerce et ses reflets de facilités « BANQUIER » a toujours contré ou fait oublié la nécessité de cette autonomie !!

    C’est de là que je pars ou continue le discour et que je réitère la nécessité d’être autonome alimentairement maison par maison… Ce n’est pas compliqué de savoir ce que l’on mange avec toute la connaissance acquise au cour de ces années d’évolution…

    Aurions-nous oublié à ce point??? Moi pas je continuerai envers et contre tous.

    Ciao Gilbert de la Gaspésie.

  • Salut Loïc,
    J’aime bien tes petits articles politiques ;-) Si, si, je trouve ce sujet très politique car il soulève un tas de questions sur nos modes de vie individuels et sur notre responsabilité par rapport à ce qui se passe au niveau collectif.
    Dès que j’aurais un jardin (projet de déménagement d’ici un ou deux ans), je recommencerai un potager car je sens que c’est très sain, à tous points de vue : santé physique, économique et « spirituelle » (se sentir plus inséré dans le cycle de la vie et des saisons).
    Je partage tes préoccupations et j’aurai surtout des interrogations techniques pour être relativement productif par rapport au temps consacré (par expérience, je sais qu’on peut facilement y passer des heures et qu’il y a toujours des choses à faire !).
    Jérémie
    Le dernier article de Jérémie La meilleure recette du mois de novembre !My Profile

  • Bravo Loic et bienvenu chez les permaculteurs,
    Je suis impatient de voir ce que tes expérimentations vont donner. Si tu débutes, je te conseille vivement le pdc de 72h pour comprendre l’essence profonde de la permaculture, qui, contrairement aux croyances populaires, va bien plus loin qu’une technique de jardinage…Si tu as besoin, fais nous signe, ce sera avec plaisir!…

    • Loïc Vauclin:

      Salut Benjamin

      Le PDC !!!! hummm il m’a fallue un moment pour comprendre ! :)

      Chez moi le PDC veut dire autre chose !!! :) que je ne peux pas trop évoquer ici :)

      Dans tous les cas il va me falloir de la formation, parce que j’ai l’air d’une poule devant son oeuf quand le regarde mon terrain !

      Pour le moment j’ai dans l’idée de créer des butes de terre de 2m50 sur toutes la limite Nord

  • CARLOS:

    Bonjour Loïc,
    Bravo pour ton nouveau projet
    Tu me fais penser à mon grand père qui exploitait en petite ferme et qui était devenu complètement autonome
    Comme sa ferme était plus petite que celle des voisins, ses terres étaient constamment occupées et les légumes les uns sur les autres
    De même pour les animaux il y avait de tout en peu d’espace
    Bravo pour tes idées
    Carlos

  • zene:

    « Tout ça pour dire que mon projet refond en profondeur mon mode de vie et je ne suis pas sûr d’y arriver ! »

    « Allez juste entre nous ! ca vous fait pas flipper notre avenir ? »

    :roll:

    PEUR = blocage(s), repli sur soi, difficulté à s’aimer et donc à aimer autrui
    AMOUR = confiance en soi,ouverture à tout ce qu’il y a de positif, regard bienveillant sur le monde, partage…

    Pour terminer, dans « REVOLUTION » il y a également le mot « EVOLUTION » et, pour l’avoir expérimenté, je pense que toute EVOLUTION passe très souvent (voire nécessairement ?) par une REVOLUTION.

    « Tout problème à une solution et je me réjouis de la découvrir. S’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème…(le Daïli Lama) »

    Amicalement
    Zene
    PS je ne suis d’aucune religion ; je crois juste en la Vie

  • Roume:

    Bravo tu commence à comprendre.
    Je passe de 250m² à 5000m² en produisant mes plants, « de légumes et d’arbre fruitier »
    Bon courage!

  • Les fraternités ouvrières à Mouscron, c’est 1850 m2, donc un peu plus que 1500 mais c’est vraiment bluffant. Le 25e épisode de mes « Aventures en permaculture » qui paraitra dans le prochain numéro de la Gazette des Jardins (n°107,15 janvier)sera le récit de ma visite à Mouscron mais on peut trouver sur internet de bons reportages vidéo sur ce jardin-forêt. Pour celles et ceux qui ne sont pas rebutés par l’anglais, le livre de Martin Crawford « Creating a forest garden » est un must.

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Ghislain

      il n’y a rien en francais ? :)

      • Pascale:

        Bonjour,

        il y a le livre de Patrick Whitefield « Créer un jardin-forêt » paru aux éditions Imagine un colibri.
        http://aupetitcolibri.free.fr/Permaculture/Permaculture.html#vente

        Richard Wallner, permaculteur, a bien du mal à implanter sa ferme si peu traditionnelle. Il a des démêlés avec le maire, lui-même agriculteur (très) conventionnel. Pour plus de détails, allez voir sur le site ci-dessus.
        Mais il ne reste pas les bras croisés : il a créé une association qui édite des livres comme celui de Patrick Whitefield ou de Sepp Holzer, ou des DVD sur la permaculture (Sepp Holzer, encore, Emilia Hazelip, ou ses propres expérimentations en matière de culture sur buttes). Et, comme plein de permaculteurs et de jardiniers, c’est un grand partageur.
        Il vient de sortir chez Rustica son Manuel de culture sur butte. Si vous voulez le soutenir, achetez-le chez lui…
        Je n’ai pas d’intérêt dans l’affaire, mais il me semble que ce type de démarche mérite d’être connue.

  • Bernard (en Belgique):

    Super de voir ton attitude et les réactions de tous.

    Le point encore plus important est que nous ne survivrons pas tout seul. Même si j’arrive à être autosuffisant en légumes, il n’y a pas que cela. Le jour où çà pète vraiment qu’est-il possible de faire surtout quand on n’a pas de jardin comme beaucoup?
    Soit piller tout ce qu’on peut. C’est le plus facile.
    Soit être prêt et pour cela créer des structures, des réseaux qui nous permettent de nous en sortir tous ensemble.

    Je cherche un réseau de jardiniers en Belgique et particulièrement dans le namurois.

    Mais pour ceux qui veulent faire de la politique active, il y a bien d’autres réseaux à créer partout: réseau logement, réseau énergie, réseau services.

  • Bonjour Loïc,

    Je suis sur la voie de la permaculture et de l’autonomie alimentaire depuis plusieurs années. C’est un chemin passionnant tu verras….

    Amicalement,
    Isabelle

  • leo jouan:

    salut loic!

    super ton idée je m’interesse beaucoup a la permaculture je te recommande ce dvd en effet ce reportage complet sur la démarche de sepp holzer en permaculture raconte comment un homme a creer des revenus confortable et une autonomie complete en pleine montagne sur une terre pourtant peut avantageuse au départ
    …et ce depuis 40 ans !! permaculteur avant l’heure !
    a++

  • potagerbio:

    suite à l’article Piqure de rappel, j’ai eu l’occasion de feuilleter le livre de Claude Bourgignon et j’ai bien aimé quelques citations, voilà donc une :

    « Elle est la terre, elle est la plaine, elle est le champ,
    Elle est chère à tous ceux qui sèment en marchant »
    (Victor Hugo)

    … je connais l’histoire de l’utilisation des substances des armes non utilisés après la guerre qui ont été utilisé pour la fabrication des pesticides pour « bouster » l’agriculture .. c’est vraiment triste

  • Fab:

    Très intéressant cet article, notamment sur le scandale des nitrates qui épuisent notre terre et qui ne sont pas si efficaces pour stimuler la croissance des plantes!

  • AUBERT:

    Bonjour et Bravo,
    Merci à tous ceux qui ont laissé des commentaires, je vais, grâce aux liens, faire connaissance de ce mode de culture, en parler à ma fille et son compagnon qui souhaitent cultiver le jardin de leur grand-mère qui n’a plus la force de le faire. Ils ont peu de temps et de moyens mais beaucoup de volonté. J’aime quand la « politique » s’occupe des vrais problèmes des « humbles ». Merci de nous ouvrir les yeux, l’esprit et de nous faire partager vos connaissances. Existe-t-il un moyen de partager également les semences, les plants ou de les trouver à moindre frais ? Merci de votre aide.

    • dorigord:

      Il y a sûrement autour de toi, des trocs de plantes où l’on échange des plantes et des graines. Le plus souvent, ils ont lieu au printemps et à l’automne.

  • fanny chauveau:

    Bonjour Monsieur Loïc,

    Votre blog est sympa et correspond à mes idées globalement, MAIS JE M’INSURGE CONTRE LA MENTION « AVOIR DEUX MAINS GAUCHES » QUE J’AI LU DANS VOTRE GUIDE « JARDINER DEBOUT ».

    QUELLE IDIOTIE ET QUELLE DISCRIMINATION : je suis gauchère et fière de l’être, je vis avec un gaucher (mais nous avons fait deux droitiers, personne n’est parfait..). Je suis tout à fait habile de mes mains, sûrement plus que certains droitiers. Alors s’il vous plait faites disparaitre cette mention absurde.

    Fanny

  • valérie:

    magnifique image que la roulotte en bois, colorée avec un bon cheval ardennais! Y a pas mieux. Moi, ce n’est pas la roulotte qui me fais rêver mais la petite ferme de mon enfance comme celle du grand-père de Carlos. C’est un rêve et un projet quand je serai proche de la retraite. Pourquoi pas? En attendant je m’entraine sur mon terrain de 880 M2; c’est peu mais cela me permet d’imaginer et çà c’est gratuit et non imposable.
    Bonnes fêtes

  • valérie:

    voici un lien qui peut t’intéresser: http://lejardiniermaraicher.com/blogue/. Il s’agit du blog d’un québecois qui gère un genre d’AMAP sur un hectare, ce qui est une petite surface pour un maraicher. il en vit correctement et sa méthod epeut être applicable à nos jardins puisqu’il utilise peu de mécanique.Il a écrit un livre qui est paru depuis peu en France sur son mode de culture: il parle de culture biologique mais intensive et il s’est inspiré de la culture maraichère autour de Paris au 19 ème siècle. bonne fin de journée

  • Marie-Jeanne:

    Bonjour Loïc, par ce beau temps j’ai aussi un peu de lecture à proposer : Un jardin dans les Appalaches de Barbara Kingsolver. Cette dame a atteint l’autonomie alimentaire pendant un an pour 4 personnes. Pour le côté viande elle a essentiellement élevé de la volaille mais pas de gros mammifères. En France on peut y ajouter le lapin. Je n’ai pas totalement fini de lire le livre mais il est intéressant. Pour ma part j’y arrive à peu près avec les légumes de mes deux petits potagers et en ce moment je plante des arbres fruitiers en espalier pour le côté dessert. En fait on peut trouver plein de légumes à récolter pour l’hiver et bien entendu conserver tout ce qui se récolte en été (déshydratation, conserves, congélation, sel, vinaigre, sucre, lactofermentation) mais le moment le plus difficile de l’année c’est le début du printemps. bon courage pour ton projet et bonnes fêtes de fin d’année à tous.

  • A Marie-Jeanne,
    Oui le tout est de resemer ou replanter dès qu’une planche se libère….
    Je suis comme toi, la majeure partie des légumes consommés à l’année proviennent de mes 180M2…Haricots,navets, salades, radis, courgettes, concombres, tomates, poivrons, aubergines, potirons et autres potimarrons, ail, oignons, échalotts,pommes de terre, poireaux, fraises, framboises et autres petits fruits……C’est vrai une serre aide pour les légumes exigeants en chaleur………
    La conserve et la surgélation aussi….
    Et toi tu jongles avec combien de surface Marie-Jeanne?
    Bon réveillon à tous! :wink:

    • Marie-Jeanne:

      Bonjour Yannkuza,
      je jongle avec 2 fois 150 m2 environ en comptant les coins des arbres et arbustes fruitiers : mon propre jardin et le jardin d’amis à la retraite. En ce moment j’ai les poireaux, carottes, choux de Bruxelles, les endives à la cave, les topinambours, la mâche, j’ai fait une récolte de crosnes, de souchets, d’ocas pour faire varier un peu et pour la première année j’ai gardé des céleri-raves, des chou-raves et des carottes dans de la tourbe à la cave. J’ajoute à cela des graines germées ce qui me permet de ne pas manger que des conserves en hiver. Bien entendu il reste également des courges. J’ai essayé de faire pousser du pourpier à la maison mais cela n’a rien donné (fonte du semis… malgré le charbon de bois). Je n’ai pas la place pour une serre, juste des petits tunnels en plastique pour démarrer les légumes à la fin de l’hiver. Je fais pousser dans des sacs, des pots de fleurs que parfois j’empile ; tous les coins sont bons!
      Bon réveillon

Laisser un commentaire


Postez le dernier article de votre blog.
:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!:

La conservation facile
Jardinez debout
Les serres de A à Z
Mini potager Maxi récoltes
Des tomates sans mildiou
Livre Anti-mildiou
Top commentateurs
33 comments
Dorigord
28 comments
guylaine
28 comments
Sujets autour du potager.
Mes Amis
Accès des membres - Login
Oublié votre mot de passe ?
Rejoignez-nous
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.