Archive pour la catégorie ‘Potager ideal’

Souvenez-vous, au mois d’octobre 2011 je vous avais envoyé un petit sondage, pour mieux connaitre vos attentes et vos problèmes. Je vous demandais comment vous imaginiez votre potager idéal. Vous avez été nombreux à me répondre et je vous en remercie encore une fois. Et je ne manquerais pas de concrétiser ce remerciement prochainement. Surprise !

Votre potager idéal ressemble un peu à ça !

Un lieu convivial, fleuri et esthétique où vous aimeriez

  • Inviter vos proches pour partager vos expériences et vous détendre.
  • Initier vos enfants au jardinage.

Vous voulez tous les avantages du potager sans les inconvénients car vos journées sont déjà très bien remplies. Ce potager doit donc être :

  • Facile à entretenir.
  • Capable de nourrir votre famille.
  • Organiser pour pouvoir y circuler aisément.

Malheureusement des obstacles se mettent entre vous et ce potager idéal. La plupart d’entre vous me confient qu’ils manquent de connaissance en général autour du potager. L’étape la plus difficile étant la mise en place.

Pour ceux qui ont déjà franchi le pas et cultive un ou 2 petit carré, vous avez quelques bêtes noires !

  • Les limaces qui dévorent vos semis.
  • Les chats qui grattent dans les carrés.
  • Les liserons que vous ne parvenez pas à éliminer.
  • Votre terre qui vous semble stérile.

Beaucoup d’entre vous aussi se plaignent de leur dos. Vous pliez en 2 pour entretenir vos cultures vous semblent difficile.

Comment s’engager sur la voie du potager idéal.

Pas facile de résoudre tous vos problèmes d’un coup ! La synthèse de toutes vos réponses et de vos questions me laisse entrevoir un chemin pour atteindre l’objectif. Je peux déjà vous dire que le potager idéal n’est :

  • Ni un potager en carré
  • Ni un potager à plat
  • Ni un potager en lasagne
  • Ni un potager sur butte
  • Ni un potager en bac

Bref ! Le potager idéal va chercher le meilleur dans chacune de ces méthodes ! Le potager idéal est un mélange de tous les potagers. Le travail consiste à organiser et agencer le tous ! Mon potager est devenu un véritable champ d’expérimentation, où ma préoccupation première n’est plus de planter des légumes pour les récolter et les consommer. Ma préoccupation première est de trouver la meilleur organisation pour en faire le moins possible. Il faut que toutes les taches autour du potager deviennent simples et rapide.

Je vous ai déjà parlé de permaculture et de ces principes qui visent à nous organiser pour tirer le plus de profit des mécanismes naturels. Le potager doit être pensé et conçu en respectant ces principes. Nos modes de vie ont changés, et le temps est compté.

De plus nous perdons confiance dans l’agriculture qui nous nourrit. On veut cultiver nos légumes pour maitriser leur production et ne pas s’empoissonner aux pesticides. Sans vous parler du prix ! Dernièrement j’ai acheté 2 fenouils ! La balance m’a affichée plus de 4€ !

Si vous avez déjà pratiqué un peu le potager, vous vous êtes rendu compte des limites de certaines méthodes. Mon blog s’appelle mon potager en carré parce que je me suis tourné vers cette méthode pour son aspect esthétique. Seulement, comme toute méthode, il y a des points forts et des points faibles. J’ai par exemple rapidement abandonné la planification des semis en respectant les associations de légumes et les rotations. La subdivision des carrés ne m’intéresse que pour son aspect esthétique. La santé du potager ne vient pas du fait que les légumes soient plantés dans des cases de 30 ou 40cm.

Comparaison des différentes méthodes du potager.

Le tableau suivant tente de faire ressortir les avantages et les inconvénients des différentes techniques utilisées au potager. il essai aussi de tenir compte de vos difficultés énoncées plus hauts. C’est très difficile de donner une note à des notions comme la mise en place ou l’entretien. Les appréciations sont soumises à ma propre expérience et peuvent être différentes pour un autre jardinier.comparaison des methodes de jardinage

 

(1) Je trouve difficile d’avoir à manipuler la pelle pour faire les butes et les déchets verts pour faire la lasagne. Le bac surélevé est quant à lui plus difficile à réaliser faire mais facile à mettre en place.

(2) J’ai mis 2 bulles rouges pour le potager en butte si on veut faire des bordures.

(3) Dans la facilité d’entretien je prends aussi en compte le fait d’être plus ou moins droit pour jardiner.

(4) Les bulles violettes sont ma propre appréciation.

(5) Le potager sur pieds est par sa nature protégé des prédateurs comme les limaces et les chats

(6) Les 3 bulles violettes pour le potager en carré sont dans le cas où l’on veut suivre une planification et rotation des cultures. Ça rend tout de suite cette partie très complexe. Si on s’en affranchie alors la culture est simple.

(7) On peut facilement circuler dans un jardin à plat si on fait des allées.

(8) j’ai mis 2 bulles vertes au potager sur pied parce que le dessous du bac me sert pour composter.

(9) 2 bulles rouges pour la lasagne car avec le temps il faut la refaire.

 

Ce tableau n’est pas une référence, c’est mon approche. Au début c’était un document juste pour moi, pour m’aider à visualiser les points forts et faibles des méthodes de jardinage. Cette vision est donc imparfaite et varie plus au moins selon la sensibilité des jardiniers.

Par exemple vous pouvez lire ce que Jacques, jardinier des 30 ans d’expériences pense de ces méthodes.

Bien que les appréciations puissent varier il ressort néanmoins quelques chose de ce tableau comparatif ! Il semblerait qu’un élément incontournable du potager soit le potager sur pied !

Pour le pratiquer je dois dire, que ca change la vie de jardiner debout !

Soyons Clair ! Je ne dis pas qu’un potager se doit d’être sur pied ! Je dis qu’il faut lui réserver une place de choix. Le potager idéal va tourner autour des éléments principaux qui doivent le constituer.

Dans ce potager idéal selon moi on pourrait y trouver :

  • Des bacs sur pieds.
  • Une ou des serres.
  • Des buttes ou lasagnes.
  • Une zone de recyclage.
  • Des carrés ou rectangles.

La difficulté est maintenant d’agencer le tout. Voilà le sujet d’un autre article car celui la commence a être long. Je peux déjà vous dire que j’envisage d’utiliser les carrés de potager très différemment.

Mon principe serait un peu le suivant :

Planter tous ce qui est à cycle long dans les carrés ou dans les zones les plus basses, et tout ce qui est à cycle rapide dans les buttes et les bacs sur pieds.

 

Et vous combien de bulles auriez vous mis ?

Récidive sur le potager idéal ! Je ne peux m’empêcher de chercher comment améliorer mon potager. Je lis actuellement «  le sol la terre et les champs ». Voilà déjà un moment que je parcours les vidéos de Claude et Lydia bourguignon. Pour ceux qui ne les connaissent pas, Claude et Lydia sont deux ingénieurs agronomes. Pour que tout le monde comprenne je dis agronome, au risques de leurs hérisser un peu les poils. Je pense qu’il préfèrerait être qualifié d’agrologue. Ils ont créé leur propre laboratoire d’analyse pour être totalement libre des conclusions des leurs observations. En résumé ils démontrent comment notre agriculture est en train de détruire nos sols.

Bref je place ce livre au même niveau que celui de Guylaine : la révolution au potager. Même si à première vue, il s’adresse plus aux agriculteurs, les jardiniers que nous sommes tireront beaucoup de bénéfices à la lecture de ces pages.

J’écris à chaud, pour être au plus proche de ma lecture, mais il y a encore des concepts qui m’échappe et d’autre que je crois comprendre, mais qui évolueront sûrement dans le temps. De plus le sujet est vaste, alors les articles prochains traiteront encore du même sujet.

Il y a quelques temps, je vous demandai ce qu’il devait y avoir dans un potager idéal. J’avais fait un tableau pour m’aider à visualiser les points forts des différentes techniques de jardinage. Aujourd’hui j’aimerais continuer à faire évoluer cette idée de potager idéal.

têtard : c'est l'arbre typique encore visible dans les prairies de ma région

Des arbres dans le potager

Très honnêtement, il y a encore quelques semaines quand je pensais potager, je ne pensais pas aux arbres. Pour moi, les arbres c’était dans la forêt ou dans le jardin d’agrément. Quand on comprend mieux leur rôle dans la vie du sol, on est obligé de repenser son potager pour leur réserver une place. L’arbre à feuilles caduc est le lien entre l’eau du ciel et l’eau de la terre. Ses racines profondes sont capables de faire remonter les éléments du sol profitables aux autres plantes. A l’automne il redonne à la terre ce qu’il a pris en laissant ses feuilles tomber. Feuilles qui vont profiter à la faune du sol et contribuer à enrichir celui-ci en surface. Je parle des arbres à feuilles caduc, car les résineux sont un poison pour les sols de nos régions. Le résineux rend la terre acide et n’est pas compatible avec la faune et flore d’un sol destiné au potager.

Avant nos campagnes étaient dessinés par les haies clôturant les champs. Nos ancêtres avaient bien compris l’intérêt d’avoir des arbres à proximité des cultures. Le model du potager idéal dans nos régions reste la forêt.

La forêt est capable de produire des arbres et des plantes sur une surface optimisée et sans l’apport d’un quelconque engrais. Les engrais sont une invention de l’industrie chimique pour vendre à l’agriculture.

Comment introduire l’arbre dans notre potager ?

Pas facile d’imaginer un chêne en plein milieu des rangs d’oignons ! Par contre une haie d’essences locales variées bien placée sera un véritable atout pour votre potager. C’est l’occasion de protéger vos plantations des rigueurs du climat en plantant une haie qui va ralentir les vents froids. De plus, en choisissant les essences, on peut envisager d’attirer la biodiversité et d’enrichir le sol. Il y a quelques arbres de la famille des légumineuses comme le robinier, le mimosa ou le genet qui vont jouer le rôle de capteur d’azote.

Alors pourquoi ne pas s’inspirer des pratiques de nos aïeux ! Imaginez tous ce que vous pouvez planter sur un terrain de 500m2, les haies ne doivent pas seulement s’envisager à la limite de votre propriété, mais aussi à l’intérieur.

Pensez aussi que votre Nord peut être le Sud de votre voisin !

5 raisons de planter des arbres

  • Pour attirer la biodiversité
  • Fournir des feuilles et du BRF pour couvrir le sol
  • Bénéficier de ses racines profondes
  • Protéger le potager du vent
  • Améliorer la pénétration de l’eau dans le sol

 

Le prochain article sera consacré aux animaux .

 

Jardinez debout
Les serres de A à Z
La conservation facile
Mini potager Maxi récoltes
Des tomates sans mildiou
Livre Anti-mildiou
Top commentateurs
34 comments
Dorigord
28 comments
guylaine
28 comments
Sujets autour du potager.
Mes Amis
Accès des membres - Login
Oublié votre mot de passe ?
Rejoignez-nous
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.