Vous aimeriez jardiner ? Cultiver de bons légumes ? Ne plus vous empoissonner avec les éponges a pesticide des grandes surface ? Bonne nouvelle ! C’est facile et à la portée de tous. Le choix de la méthode à utiliser va dépendre avant tout de la place dont vous disposez.

Le potager n’est pas réservé au propriétaire d’un terrain à la campagne. Beaucoup de petits espaces peuvent être mis à profit pour la culture des plantes. Même le rebord d’une fenêtre peut être utilisé.

Si vous vivez en appartement vous avez surement une fenêtre ou 2 exposé plein sud, un balcon et peut encore mieux, une terrasse. Des lors que vous ne disposez pas d’un petit morceau de terre. Vous devrez cultiver en conteneur. C’est-à-dire dans des jardinières.

Si vous avez la grande chance de disposer même d’un très petit terrain alors vous pouvez envisager de jardiner selon la méthode traditionnelle ou a mode des carrés.

Voyons ensemble les méthodes de jardinage d’un peu plus près.

Le jardin traditionnel.

Vous avez surement déjà eu l’occasion de voir ce genre de potager. Il s’agit d’une parcelle assez grande dont la terre est à nu. Les légumes y sont cultivés en ligne. C’est de cette façon que mon grand-père cultivé son potager. Cette méthode donne de bon résultat mais demande un investissement personnel plus grand.

J’entends par là qu’il va falloir fournir un peu d’huile de coude et investir dans du matériel assez couteux, comme un motoculteur. Une présence plus assidue sera aussi nécessaire pour entretenir votre potager et limiter la propagation des mauvaise herbes. Votre travail sera largement récompensé car vous pouvez espérer de belle récolte. Bien sur les résultats ne seront peut-être pas au rendez-vous la première année, il faudra un peu de temps pour que votre sol s’améliore.

J’ai abandonné cette méthode depuis plusieurs années, au profit du jardinage en carré. Je trouve que le potager traditionnel n’est plus vraiment adapté à nos modes de vie. Les couples travaillent souvent à deux, et l’idée d’avoir à retourner 50m2 de terre n’enchante plus personne.

Le potager en carré.

Même s’il parait être un jardin d’enfant le potager en carré est une méthode de jardinage intensive qui utilise différentes stratégies pour limiter le travail et améliorer la productivité. Un autre avantage du potager en carré est son aspect esthétique.

Dans la technique du potager en carré, le plus gros du travail sera de les installer et de les remplir. Une fois effectuée vous pouvez ranger votre fourche et votre bèche. C’est votre dos qui va vous remercier. Le remplissage des carrés nous affranchi aussi de la qualité du sol dont on dispose. Vous pouvez sans difficulté installer vos carrés sur un sol remplie de caillou.

Autre avantage des carrés, le peu d’entretien ! Compte tenu du sol et du paillage permanent les mauvaises herbes se développeront très peu.

Aujourd’hui avec le recul je ne vois que des avantages au potager en carré, les débutants peuvent être refroidi à l’idée de construire les carrés et les installer. Rassurez-vous, il y a vraiment moyen de faire très simple et économique.

Le potager en bac

Peut-être vous n’avez la chance d’avoir un petit jardin. Soit, vous pouvez néanmoins cultiver votre potager dans des conteneurs. L’idée consiste à reproduire un sol pour accueillir nos légumes. Les jardineries disposent de large choix de bac et jardinières, seulement le cout peut vite exploser. Là encore il existe des astuces simples pour réaliser ses propres bacs. Les résultats sont aussi très encourageants. J’ai l’année dernière installé 4 potagers en bac dans une jardinerie proche de chez moi. Les bacs sont installés sur le parking et durant toute la saison de nombreux légumes se sont développés. Pour les amateurs un peu plus bricoleurs, on peut envisager connecter tous les bacs entre eux et mutualiser la réserve d’eau. Les corvées d’arrosage seront beaucoup moins nombreuses !

Le potager d’intérieur.

Si vous n’avez même pas une fenêtre au sud, alors il ne vous reste plus beaucoup de méthode pour cultiver. Il va falloir reproduire les conditions de lumières et de chaleur de l’extérieur. Le cout est bien sûr plus élevé par l’investissement qu’il représente et par la consommation d’électricité pour l’éclairage. L’objectif de ce mode de culture est plus basé sur le plaisir de cultiver que sur l’envie de faire des récoltes. Les mini jardins d’intérieur comme l’aerogarden sont représentatif des résultats envisageables.

Laissez-moi un commentaire

Votre email ne sera pas publié ! promis !