La pratique des rotations des cultures est connue depuis longtemps, les romains la pratiquaient déjà. On parle aussi d’assolement. Il s’agit de faire se succéder d’une année sur l’autre des légumes de famille différentes. L’idée consiste à éviter de mettre une même plante toujours au même endroit pour éviter que le sol ne se déséquilibre. En effet les plantes ont besoin d’éléments nutritifs différents en quantité différentes. En alternant les cultures on évite de trop puiser dans les ressources du sol.

 

 

Rotation des cultures

3 bonnes raisons d’appliquer la rotation des cultures.

Pour se développer les plantes ont adopté des modes de croissance très différents, ce qui leur évite de rentrer trop en concurrence. Seulement elles ont besoins d’élément commun, le premier est bien sur l’eau, mais aussi d’azote de phosphore et de potassium, c’est le fameux NPK que l’on peut lire sur les bidons d’engrais. Il y a bien sur bon nombre d’autres éléments nécessaires à leur bon développement mais l’idée n’est pas ici de les énumérer.

Je veux juste vous faire comprendre que vos légumes n’ont pas les même besoins en nourritures. Prenons l’exemple d’une salade qui a besoin de beaucoup d’azote pour se développer, si vous cultivé toujours au même endroit vos salades elles vont finir par consommer tous l’azote présent autour de leur racine et épuiser le sol. Le phénomène ne se fait pas du jour au lendemain mais on peut l’éviter en cultivant nos salades sur des parcelles différentes.

La succession de plantes contribue aussi à l’amélioration de la structure du sol. Certaines espèces développent un système racinaire de surface et d’autre plus profondes. L’action perforante des racines agit alors sur plusieurs niveaux du sol et permet de travailler le sol en profondeur.

Pratiquer la rotation des cultures évite aussi d’offrir un terrain trop favorable au développement des insectes et des parasites. Si d’une année sur l’autre les pommes de terre sont cultivé sur la même parcelle il est fort à parier que la population de doryphore va croitre chaque année.

Quelques exemples de rotation des cultures.

Voilà les quelques principes de rotation des cultures tel que j’ai pu les trouver sur internet ou dans la littérature. Il y a plusieurs école dans ce domaine, certains préconise la rotation sur 3 ans d’autre 4 et cela jusqu’à 6 ans. J’ai conservé l’idée de regrouper les légumes par groupe visuellement représentable. Un peu comme ces groupes que l’on retrouve dans le calendrier lunaire. Il y a les légumes racine, feuilles, fruit et graine.

La rotation des cultures sur 4 ans

Au premier printemps, on plante des légumes feuilles ou des légumes qui consomment beaucoup d’azote comme les tomates et les patates.

Le 2eme printemps, on plante des légumes racine et bulbes qui vous aller chercher les éléments nutritif plus en profondeur.

Le 3eme printemps, on plante des légumineuses pour enrichir le sol à nouveau en azote. Ainsi que les légumes graines, et fruits.

Le 4eme printemps, on sème des engrais vert et on laisse la parcelle se reposer.

La rotation des cultures sur 5 ans

1ere année, on apporte du compost et du fumier sur la parcelle en automne puis on plante des légumes gourmands, comme les tomates les patates les choux les aubergines

2eme année, on cultive un engrais vert et des légumes graines, comme les pois, les fèves les haricots

3eme année, c’est le tour des légumes feuilles comme les épinards, les fenouils et les poirées.

4eme année, les légumes fruits comme les courges, les potirons, les piments et les cornichons.

5eme année, les légumes racine comme les carottes, les navets et les betteraves.

La rotation des cultures adapté au potager en carré

Pratiquer la rotation, d’accord mais si c’est pour se faire un nœud au cerveau je suis alors moins motivé. Je ne veux pas transformer le plaisir de jardiner en corvée. Alors vu que personne n’est d’accord, la bonne méthode pour moi c’est en fonction du nombre de carré de potager.

Il me parait difficile de cultiver moins de 4 carrés pour prétendre à un minimum de récolte. Dans ce cas, Je vous conseille de faire la rotation sur 4 ans. Vous pouvez aussi la pratiquer sur 5 ans avec 5 carrés de potager.

En résumé

  • 3 carrés de potager rotation sur 3 ans
  • 4 carrés rotation sur 4 ans
  • 5 carrés rotation sur 5 ans
  • 6 carrés rotation sur 6 ans ou sur 3 ans
  • Je vous déconseille d’avoir 7 carrés  !

Avec 8 une rotation sur 4 ans par paire de carré et ainsi de suite.

Comment simplifier la rotation des cultures ?

Dans notre potager en carré, « à la mode nouveau jardinage », on a constamment une couche de mulch d’une composition aussi varié que possible. On peut donc se passer le l’apport annuel d’un compost ou d’un fumier, car on nourrit en permanence le sol. De plus on veille à ce qu’aucune parcelle de soit sans culture, et on va plutôt chercher à semer un engrais vert. Alors je serais tenté de réduire la rotation à 3 ans.

Première années les cultures gourmandes, feuilles et fruits.

La 2eme année les cultures racines.

La 3eme année avec les cultures graines.

Avec une rotation sur 3 ans, le plus simple est d’avoir un multiple de 3 carrés de potager, soit 3 carrées de potager, soit 6, 12 et ainsi de suite.

Avec la rotation des cultures, on obéit encore aux lois du jardinage traditionnel, c’est-à-dire en regroupant les légumes. Soit par rang, soit par carré de potager notre esprit formaté nous pousse à ranger notre jardin comme on rangerait notre penderie. Si on laissait un peu de côté cette rigidité pour laisser place au hasard et a la spontanéité. Encore une fois, je ne crois pas déjà avoir remarqué que la nature organise ses forets selon des lignes parallèles.

Jean marie Lespinasse dans son livre le jardin naturel nous explique qu’il ne s’occupe plus de rotation des cultures étant donné qu’il mélange toutes les espèces de légumes. Son unité élémentaire de culture n’est plus un rang mais une plantation pour des légumes volumineux tels que les tomates, ou des micro-parcelles pour les carottes ou les radis.

Un tel mélange ne permet plus de tenir compte de la culture précédente, car ça serait trop complexe. Mais les parcelles sont si petite qu’il est vraiment peu probable de replanter la même chose au même endroit 2 années de suite.

L’auteur pratique cette méthode depuis 9 ans et il n’a jamais constaté d’incident sur le développement des végétaux cultivés. Voilà une méthode qui me convient, elle offre beaucoup de liberté et respecte mieux les principes de la culture naturel. De plus on sait que l’association de certaines plante entres elle est bénéfiques, on sait également que les échanges au niveau racinaires sont très complexe et plus la diversité sera présente mieux les plantes pourront tirer profit de leur voisinage.

Voilà encore une notion complexe, j’essaierai de vous présenter dans un prochain article comment gérer au plus simple l’association des légumes.

3 Commentaires
  1. Zaza 6 années Il y a

    Bonjour Loïc,
    j’aime beaucoup la fin de ton article. Comme toi, j’ai essayé de trouver des solutions pour rendre compatible la rotation des cultures et les principes de culture au naturel. Ce qui m’intéressait surtout, c’était d’utiliser au mieux les associations de légumes. En tant que débutante, je me suis vite retrouvée face à un casse-tête incroyable. Alors j’ai choisi de laisser un peu de coté la rotation des cultures : au printemps, je place les cultures qui prenne de la place en respectant la rotation (tomates, haricots, pommes de terre), les autres cultures vont dans les espaces restant. Je ne connais pas le livre de Jean-Marie Lespinasse. Merci de la référence, je pense qu’il va me permettre d’améliorer mon approche.
    J’attends avec impatience de voir ce que tu nous diras des associations de légumes.

    • Juan 6 années Il y a

      Bonjour ZAZA
      J’ai commencé un jardin en cours d’année 2011 en juillet pour être plus précis, j’ai décidé de l’organiser en partie en planches. J’ai fabriqué 10 planches de 1,20m par 1,20m et j’ai réservé 3 parcelles d’environ 40 m2 et 1 de 20 m2 pour les légumes qui ne se cultivent pas en carrés (fraisiers, pommes de terre, rhubarbe, salsifis, …).Je vais essayer au maximum de respecter la rotation des cultures sur 3 ou 4 ans. J’ai fabriqué un composteur, une couche extérieure et une couche à l’intérieur d’un cabanon pour quelques pieds de tomate . J’ai trouvé des conseils intéressants sur le livre de Anne Marie NAGELEISEN: « le guide pratique du potager en carrés », elle a aussi un site: http://lepotagerdemarie.pagesperso-orange.fr/. Je te souhaite de prendre autant de plaisir que moi pour la réalisation de tes plantations.

  2. Jean-Jacques 6 années Il y a

    Bonjour Loïc.

    Très belle idée d’utiliser l’audio:votre voix est très agréable et apporte un plus. Je reste cependant attaché au texte car j’ai quelques problèmes en orthographe. Donc je lis en prenant le temps de mémoriser certains mots ou forme de langage.
    De mon côté celui de débutant à l’encontre de vos remarques de Dame Nature j’apprécie beaucoup d’aligner mes semis et plantations. Il me semble que je gagnerai du temps pour entretenir les plantes bandes des mauvaises herbes. J’ai peut-être encore tout faux de vouloir agir ainsi. J’ai retenu pour le prochain printemps le paillage ainsi des essais suivant vos infos me donneront certainement toute satisfaction. Je mettrai aussi en application la rotation des cultures dans mes jolis caissons qui en vérité sont plutôt une bande de terre entre des piquets de châtaigner à l’horizontale. Un vrai décor envié par mes voisins. J’ai fait dernièrement plusieurs serres de 2 m de long sur 1.25 de large. Pour ce faire j’ai utilisé pour chacune d’entre elles pour la structure un tuyau plastique de 40 mm (plomberie) puis des tuyaux de 20mm. (électricité). Le tout très facilement assemblé et recouvert d’un film peut se retirer entièrement de leur emplacement pour cueillir salades et toujours quelques fraises.
    C’est pas beau la vie?
    Bonnes journée à tous les lecteurs.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi

©2017 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account