Articles avec le tag ‘potager surélevé’

Ce weekend end je regardais les photos de l’évolution de mon potager, j’en ai construit des bacs ! Et je continue, je suis en train de mettre en place une nouvelle parcelle consacrée au jardinage debout intensif. Vous vous demandez peut être ce que je veux dire par là. En résumé, je veux une partie du potager beaucoup plus orientée sur la production en quantité, toujours dans le but de me rapprocher de l’autonomie en produit frais.

Play

 

evolution de mon potager en carrés 2

Potager en carres et productivité

Depuis les premiers carrés installés fin 2011, mon potager prend une nouvelle allure. Quand on veut se rapprocher de l’autonomie, on doit faire quelques compromis sur l’aspect esthétique du potager. Inévitablement il faut réduire la place des allées. Dans un potager en carrés, tel que la plus part d’entre nous l’imagine, c’est-à-dire avec des planches de culture de 1m20 de côté, les allées représentent 50% de la surface. En plus de cette perte de surface, il faut gérer individuellement chaque carré de potager. Ce type d’implantation n’est pas la meilleure solution pour un jardinier qui choisirait de produire en quantité. Ce n’est pas pour rien que les maraichers ont choisi, une implantation différente et qu’ils cultivent de longue ligne. En bref, il faut faire des planches de culture les plus longues possible. Pour la largeur des planches et des allées, c’est en fonction de la méthode que vous allez choisir.

Dans le livre  des légumes en hivers,  Eliot Coleman a choisi une largeur de 75cm et des allées de 30cm. Les 75cm sont défini par la largeur de son motoculteur. Richard Wallner dans sa ferme du petit colibri, a choisi une largeur de 1m70 avec des allées de 60cm car il utilise la culture sur butte.

Pour ma part, je vais conserver la largeur de 1m20 pour une question d’implantation par rapport à mon potager en carré. Les allées feront 80cm pour circuler confortablement avec une brouette.

Concernant la longueur des planches, je ne peux pas faire plus que 6m à cause du fort dénivelé de mon terrain. Pour la méthode, je n’ai pas hésité une seconde ! Je veux jardiner debout !

Un effort bien récompensé

Quand on goute au jardinage debout c’est difficile de revenir à une méthode plus traditionnel. La vision du jardinage prend une autre allure quand on est plus obligé de se plier en deux. C’est pour cette raison que mes nouvelles planches de culture feront 80cm de haut. Seulement il y a quand même un prix à payer ! L’installation de ce type de planche de culture demande beaucoup plus d’effort. Pour vous donner une idée, il va falloir que je manipule 23 m3 de terre pour remplir mes 4 planches. Pour un tel volume, je vous conseille d’avoir beaucoup d’amis. Vous les invitez à un barbecue et vous leur servez une pelle avec l’apéro. Personnellement j’ai choisie d’utiliser une mini pelle.

Rassurez-vous ! L’effort qu’il faut fournir pour remplir ses premiers bacs surélevés est vite oublié. C’est tellement agréable de semer ou de récolter des légumes en restant droit. De plus, la position confortable n’est qu’un des nombreux bénéfices au jardinage debout, pour en découvrir d’autre vous prouvez lire cette article.

Le jardinage debout est une méthode que je conseille aux débutants car c’est très motivant. Par contre, je leur conseille de commencer avec des bacs surélevé d’une longueur maximum de 2m40. Les bacs plus courts sont plus faciles à fabriquer et à installer. Quand on découvre le jardinage, il faut commencer petit car les sources de découragement sont nombreuses.

Une fabrication différente.

Pour des planches de cultures de 6m de long pas question de les construire en atelier. Il faut les fabriquer en même temps qu’on les installe. C’est-à-dire qu’il faut commencer par mettre en place les 2 côtés de 1m20. La difficulté c’est de les placer précisément. L’utilisation de support à planter me parait aussi nécessaire pour assurer une bonne tenue du bac.

Apres les côtés, j’installe les renforts transversaux, et là encore il faut viser juste. Pour résister à la pression de la terre, il faut prévoir des traverses régulièrement installées à l’intérieur du bac. Je les placer de telles façons que le poteau tombe à l’intersection de 2 planches. Me permettant ainsi de les visser sur le poteau. Une fois ces éléments en place, je peux commencer à visser les premières planches qui formeront les côtés de 6 m.

Si vous êtes seul, la manipulation des planches de 4m n’est pas simple, c’est pour ca que j’utilise un petit support que je visse provisoirement sur le poteau central. Je peux facilement faire glisser la planche dessus et l’ajuster pour finalement la visser. Je commence par visser toutes les planches de 4m en prenant soin de les croiser. Quand toutes les planches sont vissées, il ne reste plus qu’à boucher les trous avec les planches plus courtes.

Une fois la structure terminé, je déroule la protection plastique à l’intérieur et je la fixe comme d’habitude avec des tasseaux.

Le diaporama de photos sera plus parlant que mes explications !

 

Si vous avez des questions, utilisez les commentaires ci dessous !

Quand on parle de jardinage debout, on pense instantanément à notre dos. On s’imagine en train de gratouiller la terre le dos bien droit. Je suis le premier a avoir ce cliché dans la tête c’est d’ailleurs pour cela que j’ai construit tous mes bacs. Seulement avec la pratique, on découvre d’autres avantages qui viennent allonger la liste.

Play

 

4 carres de potager sur pieds pour jardiner debout (768x1024)

Meilleurs semis

C’est incontestable ! Je vois bien comment, je pratique entre les bacs de 40cm et les bacs de 80cm. Pourtant j’avais prévu de pouvoir m’assoir sur les bacs de 40cm, c’est pour ça que j’ai mis un cadre de finition aussi ! Bien malgré ça, j’ai tendance à vouloir aller plus vite dans les bacs de 40cm. La position n’est pas ergonomique quand on doit semer au centre du bac, du coup comme on n’est pas confortable, on a tendance à bâcler un peu les semis

C’est très différent dans les bacs sur pieds ou surélevé de 80cm, car c’est un moment très agréable ! On voudrait semer tous le bac tellement on est bien installé. On peut soigner la préparation du sol, en émiettant les petites mottes et en enlevant la moindre herbe indésirable. Quand il faut placer les graines, on est beaucoup plus régulier, je me suis même surpris à reprendre des graines dans le sillon car le les trouvait trop serrées.

Découverte des maladies

Avantage du jardinage debout (1024x768)soigner les choux en jardinant debout (768x1024)pieride du chou (1024x768)

Je me suis rendu compte de cette avantage avec les choux. En passant à côté de mes choux frisés j’ai remarqué quelques petits trous, en levant les feuilles j’ai constaté que les chenilles de la piéride du chou venaient d’éclore. Sur un chou au sol, je n’aurais pas remarqué les petits trous. J’ai pu en faire l’expérience car ces mêmes choux dans les bacs de 40 sont beaucoup plus attaqués. Les chenilles ont eu le temps de se développer.

Quand les chenilles viennent d’éclore elles sont toutes regroupées sur 2 ou 3 cm2 du coup c’est très facile avec une lame de cutter de couper le petit morceau de feuille avec toutes les chenilles dessus

Cette opération est possible car les choux sont à hauteur et en se baissant un peu on peut voir aisément le dessous de toutes les feuilles. Avec les légumes sous les yeux, on est bien plus préventif.

Désherbage indolore

C’est pour moi THE avantage ! J’y fais même plus attention ! Quand j’arrive au potager la première chose que je fais c’est mon petit tour plaisir, je passe dans toutes les allées pour regarder comment ça se passe dans les bacs. J’ai remarqué que je m’arrête quasiment à chaque fois devant les bacs surélevés pour tirer sur un brin d’herbe. Les petites herbes indésirables me sautent littéralement aux yeux et elles n’ont pas le temps de se développer. De plus comme elles sont petite et que la terre n’est pas piétiné, elles s’arrachent sans la moindre difficulté.

 

Que pourriez vous trouver comme inconvénients au jardinage debout ?

Imaginez les lecteurs d’un roman pouvoir dire à l’auteur, Hum ça serait bien si vous changiez la fin de l’histoire. Aujourd’hui c’est possible avec internet.

 

Un extrait des guides

Les lecteurs du guide « jardinage debout pour jardinier malin » m’ont fait des remarques sur la conception de mes bacs surélevés. Ils leurs semblaient difficile de les réaliser. J’ai ressortir la planche à dessin pour les simplifier. Il fallait trouver des assemblages plus simple mais tous aussi solide que les tenons et mi-bois. J’ai eu l’idée en me baladant dans les rayons de mon magasin de bricolage préféré. Des manches à balais !

 

Des manches à balais pour assembler

Oui des manches à balais en guise de tourillons. De coup je peux enlever tous les tenons et mi-bois, et conserver un assemblage solide et esthétique. L’idée d’utiliser des équerres métalliques ne me convient vraiment pas, cela dit, j’ai quand même prévu d’ajouter un guide d’assemblage avec des équerres. Ce guide permettra aux moins bricoleurs d’entre vous de fabriquer les bacs surélevés sans difficultés.

Pour le moment l’assemblage avec des tourillons me semble être le parfait compromis entre l’esthétique et la facilité de fabrication. Je ne me suis pas contenté de revoir mes plans, j’ai aussi pensé qu’il n’est pas évident de bricoler avec un guide électronique et imprimer les 56 pages du guide n’est pas n’ont plus satisfaisant.

Les guides d’atelier

Pour remédier au problème j’ai conçu les guides d’atelier. Aujourd’hui avec le guide principale, il y a 4 guides d’atelier à imprimer. Les guides d’atelier sont des résumés étapes par étapes de la fabrication d’un modèle de bacs ou de jardinières. Vous trouverez le guide pour fabriquer

  • Le bac surélevé de 2 m 40 par 1 m 20
  • Le bac surélevé de 1 m 20 par 1 m 20
  • Le bac surélevé de 60 cm par 1 m 20
  • La jardinière à 3 niveaux

Avoir sous les yeux le plan de fabrication facilite le travail, ils font moins de 10 pages recto verso.

 

20 Vidéos pour vous aider

Pour aller encore plus loin dans l’assistance à la fabrication, j’ai tourné une série de vidéos dans lesquelles vous pouvez me suivre dans toutes les étapes de fabrication d’un modèle de bacs de 2m40 par 1m20. Il y a 14 vidéos qui complètent les étapes du guide à imprimer, 5 vidéos sur les techniques de bricolages et 1 vidéo pour réaliser le gabarit de perçage.

Coté construction et mise en place, je crois que j’ai fait le plus gros. Vos remarques restent les bienvenus et je ne manquerai pas de continuer à apporter les modifications nécessaires en fonction de vos demandes.

 

Pour bientôt

Reste à travailler sur le côté culture. Dès le printemps je vais travailler sur la création de supports PDF et vidéos pour vous aider à cultiver au mieux vos bacs surélevés. Les sujets traités seront :

 

  • L’organisation des plantation
  • L’amendement des bacs
  • La culture des légumes adaptés
  • L’utilisation des allées comme zone de culture

 

Surtout n’hésitez pas à demander ce que vous aimeriez trouver en plus au sein de ce guide.

Après le défilé 2011, la gamme 2012 c’est considérablement enrichie. C’est surtout au niveau des bacs surélevés que j’ai beaucoup travaillé. Le jardinage debout est vraiment très agréable.

Carré de potager sur pied.

Je suis particulièrement content de vous présenter le bac connecté au sol avec l’ascenseur à vers de terres. Le modèle cultivé avec la réserve d’eau sur un terrasse, peut aussi se placer sur le sol naturel.

Bac sureleve

Carré de potager sur pied avec serre.

Ce modèle est aussi relié au sol par la colonne à vers. Je ne l’ai pas arrosé depuis plus de 15 jours et la terre reste fraiche.

Bac sureleve serre

Serre sur carré de potager.

Ce modèle est la déclinaison de la serre double. c’est une véritable jungle à l’intérieure

Serre simple carre

Carré de potager sur pied avec châssis.

Modèle en cour de réalisation.

Bac sureleve semis

Carré de potager 2 niveaux.

carre potager 2 niveaux

Carré de potager 3 niveaux.

Modèle idéal pour les aromatiques. La niveau le plus bas permet de cultiver des plantes fragiles et qui aiment la chaleur comme le basilic.

carre potager 3 niveaux

Carré de potager semi couvert.

Ce modèle semi couvert, est bien adapté à la culture des tomates.

carre potager classique semi couvert

Serre double sur carré de potager.

Serre double carre

Carré de potager double sur pied.

déclinaison du carré de potager sur pied simple.

Bac sureleve double

Carré de potager multifonction.

Modèle en cour de réalisation.

Carre double fonction

Carré d’as.

Modèle en cour de réalisation.

carré tout en un

 

Quel modèle voulez-vous dans votre potager ? ( pas plus de 3 choix )

View Results

Loading ... Loading ...

On a tous envie de pouvoir jardiner sans se fatiguer ou se faire mal au dos. L’idée d’un potager à hauteur d’homme est très séduisante. C’est d’ailleurs l’idée du potager en carré : surélever un peu le sol.

Play

 

Je prépare un guide pour vous permettre de construire vous même cette serre, Il sera composé de toutes les étapes de la fabrication avec des photos et des vidéos commentés. Si vous souhaitez être informé enregistrez vous ci dessous.

 

Pour vous aider je vous ai préparer un plan détaillé du potager en carré surélevé que vous pouvez télécharger.

Potager carre sureleve avec serre

Un potager sur des pieds

On pourrait faire des bacs plus hauts et se contenter de les remplir, mais pour arriver à hauteur d’homme il faudrait monter a quasiment 1 mètre de haut. Soit un volume de terre de près d’1,5 mètre cube. Imaginez la quantité de terre qu’il faut trouver pour remplir ses bacs !

C’est donc bien des pieds qu’il faut mettre sous son potager. Cette solution résout le problème du volume de terre à utiliser mais apporte des inconvénients importants.

  • La terre va sécher plus rapidement.
  • La faune du sol ne peut pas coloniser le bac.

Ma conception du potager surélevé

Pour soutenir ce volume de terre important, il faut une structure solide.Afin faciliter la réalisation du bac, j’ai choisi des piquets de palissade en Sapin traité autoclave. (Oui encore du bois traité ! Mais rien ne vous empêche d’utiliser du bois noble).

Les assemblages a mi-bois sont aussi important, ils vont donner une bonne assise au fond du bac. Les réaliser n’est pas si difficile. Avec une scie circulaire, il suffit de faire une sorte de peigne et les petites dents restantes se casseront sans problème. Si vous n’avez qu’une scie à main, il faudra forcément plus de temps et un ciseau à bois bien affuté. Le reste des assemblages se fait avec des vis à bois. Pour les vis qui servent à l’assemblage de la structure, je vous recommande d’utiliser des vis de qualité avec une tête TORX.

Attention ! Si votre visseuse n’est pas de bonne qualité, elle risque de cramer en vissant des vis aussi grosses. Ne forcez pas ! Et terminez à la main avec un gros tournevis.

Pour protéger le bois, j’utilise une protection en plastique destiné aux soubassements. C’est un plastique alvéolé qui va permettre à l’air de pouvoir circuler sur la face des planches en contact avec la terre. Ce plastique est bon marché mais vendu en gros rouleau de 20M. Si vous n’envisagez pas de faire plusieurs bacs, Les 60€ du rouleau vont faire grimper la note.

Liste des courses

  • 7 poteaux épicéa 70×70 de 2m40 soit 42€
  • 7 planches épicéa 170×20 de 2m50 soit 28€
  • 4 vis torx de 8mm par 160mm soit 6€
  • 8 vis torx de 6mm par 140mm a 6€
  • Une boite de vis torx de 5mm par 60mm 13€
  • Un rouleau protection soubassement a 60€

Total de 155€

Vous pouvez trouver des jardinières de 120 par 60 à 140€, mais par de la même qualité ! Sourire

Un ascenseur pour les vers de terre.

Pour essayer de résoudre les problèmes liés aux bacs surélevés, j’ai installé une colonne de raccordement du bac au sol. L’idée consiste à créer une passerelle entre le bac et le sol afin de permettre à la faune du sol de coloniser le bac.

De plus cette colonne permet aussi à l’humidité de circuler. Cette colonne ; constituée de 3 blocs de pilier de barrière en béton, est expérimentale. Je n’ai aucun retour sur son efficacité. Je viens seulement de terminer son installation et le remplissage. Je ne manquerais pas de vous tenir au courant !

Cout de l’expérience ! 6€ le test vaut largement la dépense !

 

Colonne de raccordement du bac au solContruction du potager sureleveprotection du bois avec un plastique soubassementRemplissage du potager sureleve avec terre et compostSerre sur potager sureleve

Le remplissage du bac surélevé.

Il m’a fallu 4 brouettes de terre du jardin et 3 sacs de 50litre de compost. J’ai bien mélangé le tout avant de mouiller le compost. Celui-ci va se gorger d’eau et limiter les problèmes de sècheresse. Avant de planter ou de semer quoi que ce soit, je vous conseille d’attendre une semaine au cas où le compost chaufferai un peu. N’oubliez pas de pailler généreusement la surface, et dans votre paillage je vous invite à mettre vos épluchures de légumes.

A chaque fois que je vide ma poubelles d’épluchure de la semaine dans le jardin, quelques jours après ça grouille de vers, alors il y a pas de raison qu’ils ne viennent pas visiter mon bac.

Option serre pour le bac.

En plus du bac, j’ai choisi d’installer une serre dessus. Je ne vous ai pas encore donné les plans et le retour car je ne sais pas encore quel seront les avantages et les inconvénients d’un tel système. Je peux déjà vous dire que dans ma première serre, les semis se portent beaucoup mieux. Pas une limace pour bouloter les salades, pas un oiseau pour gratter la terre et détruire les germes fragiles, pas un chat pour utiliser votre bac comme toilette.

 

Comptez vous construire votre propre potager surélevé ? Si non, qu’est ce qui vous en empêche ?

La conservation facile
Jardinez debout
Les serres de A à Z
Mini potager Maxi récoltes
Des tomates sans mildiou
Livre Anti-mildiou
Top commentateurs
32 comments
guylaine
28 comments
Dorigord
27 comments
Sujets autour du potager.
Mes Amis
Accès des membres - Login
Oublié votre mot de passe ?
Rejoignez-nous
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.