Installer arrosage automatique : le réseau de surface | Partie 2

Si vous avez tout suivi, vous devez avoir lu le premier article sur le réseau enterré. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à trouver une solution pour arroser les légumes en surface. Un petit indice ? Vous avez le choix entre les tuyaux poreux ou le goutte-à-goutte. Je vous laisse découvrir la méthode que j’utilise dans mon potager, avec toutes les informations dont vous avez besoin pour installer votre arrosage automatique.

L’arrosage automatique par goutteurs

Dans un premier temps, j’ai essayé la solution des goutteurs réglables. J’ai rapidement abonné car j’ai rencontré quelques problèmes :

  • Le réseau de tuyaux est gênant quand il faut travailler la terre
  • Il faut le démonter pendant l’hiver
  • Les goutteurs finissent par se boucher avec le temps

Finalement, les goutteurs ne sont pas vraiment adaptés pour l’arrosage d’une planche de culture. Il faut plutôt les réserver à des plantes isolées ou suffisamment écartées les unes des autres

L’arrosage automatique par tuyaux poreux

Vous l’avez compris, c’est cette solution que j’utilise actuellement dans mes potagers. Cela fait maintenant plus de 3 ans que ce système est en place, et j’en suis très satisfait. Durant cette période, j’ai aussi expérimenté différentes utilisations du tuyau, ce qui m’a permis de faire des erreurs et de rectifier le tir. Par exemple, j’ai laissé les tuyaux s’enterrer en comblant régulièrement la baisse de niveau avec du compost. Résultat ? La terre a fini par boucher les petits trous du tuyau. Et en plus, ils se percent beaucoup plus facilement avec un coup de griffe mal placé. Alors ne faites pas comme moi : n’enterrez jamais les tuyaux ! Laissez-les toujours en surface et apparent.

Exceptée cette petite erreur, les avantages du tuyau poreux sont multiples :

  • Le réseau reste en place à la fin de la saison de jardinage, il faut seulement démonter le réducteur de pression et la vanne d’arrêt ;
  • Si les tuyaux sont bien placés, ils ne sont pas gênants lorsqu’il faut travailler la terre (mais attention, pas de bêchage, juste un léger gratouillage de la surface !).

Le matériel nécessaire pour installer un arrosage automatique

Vous avez dû le voir dans l’article sur la partie enterrée, chacune de mes planches de culture est équipée d’une arrivée d’eau en polyéthylène de 25 mm. On peut maintenant passer à la suite de l’installation avec la liste du matériel et le coût total.  

1 – Pour la vanne d’arrêt et le réducteur de pression

La première étape de l’installation consiste à remplacer le bouchon par le raccord coudé 20/27, sur lequel on va visser la vanne d’arrêt mâle/femelle. Bien évidemment, avant de retirer le bouchon, pensez à couper l’arrivée d’eau et à ouvrir le robinet du réseau pour faire tomber la pression. Sinon, douche garantie ! Ensuite, on fixe le réducteur de pression et l’adaptateur pour commencer à assembler le réseau de tuyau poreux.

Concernant les tarifs, vous en aurez pour environ 13 € :

  • 3,05 € le coude plastique PE 20/27
  • 4,25 € le réducteur de pression
  • 3,90 € la vanne d’arrêt
  • 0,50 € le joint caoutchouc
  • 2,15 € l’adaptateur tuyau de 16 mm

2 – Pour le réseau de surface

À partir de l’adaptateur de 16 mm, on peut commencer à créer notre réseau. Pour un bon arrosage de la surface, je vous conseille de mettre en place 3 rangs de tuyaux poreux, qui seront répartis sur la largeur de la planche de culture. Vous aurez ainsi une première ligne à 30 cm du bord, une seconde à 60 cm et une troisième à 90 cm. Le principe reste le même pour toutes les planches de culture.

Ensuite, c’est le moment d’assembler le tuyau avec les raccords, une étape qui se fait un peu en force. Si vous n’avez que 3 planches de culture à installer, ce n’est pas gênant. Mais si le nombre augmente, l’assemblage finit par faire mal aux doigts. Pour vous rendre la tâche plus facile, n’hésitez pas à plonger l’extrémité du tuyau dans de l’eau bouillante pendant quelques secondes. Le plastique va légèrement se ramollir et l’assemblage sera beaucoup plus facile !

Pour la distribution des 3 rangs de tuyaux poreux, j’utilise le tuyau PE 16 mm. Il vous faudra ensuite deux morceaux de 28 cm pour définir l’écartement entre les rangs, puis il n’y a plus qu’à rejoindre la vanne d’arrêt. Voici un schéma qui sera sans doute beaucoup plus clair !

On attaque maintenant les rangs de tuyaux poreux. Commencez par emboîter une extrémité, puis déroulez le tuyau pour arriver à l’autre bout de la planche de culture. Enfin, coupez 5 cm plus court. Grâce aux embases pour collier de serrage que vous avez vissées sur le haut de la planche en bois, le tuyau sera légèrement tendu.

Et le prix dans tout ça ? Prévoyez environ 85 € pour tout le matériel nécessaire à 10 planches de culture de 1,20 m :

  • 5,90 € les 20 coudes
  • 3,98 € les 30 bouchons
  • 8,97 € les 20 Té
  • 36,70 € les 50 m de tuyaux poreux
  • 9,65 € les 25 m de tuyau PE 16mm
  • 20,40 € les planches de culture (le coût par planche de culture diminue avec la longueur)

C’est à vous de juger si ça vaut le coup d’installer ce système d’arrosage automatique dans votre potager en carré. Pour ma part, depuis que j’ai goûté au confort de cette installation, je ne reviendrais pas en arrière. Je vous laisse imaginer comme c’est plaisant de tourner juste une vanne pour arroser son potager ! 

Alors, qu’en pensez-vous ? Je vous écoute dans les commentaires !

12 Commentaires
  1. Romain 5 ans Il y a

    Salut Loic,

    Je suis en train de tester aussi différentes solutions d’arrosage et j’en viens à la même conclusion que toi, les goutteurs individuels sont peu adaptés au potager en général !

    As tu essayé les tuyaux perforés (tous les 33 cm par exemple) plutôt que le microporeux?

    Par contre pour des planches longues, je conseillerais de procéder à un bouclage en ajoutant à nouveau du PE16 pour connecter la fin des 3 lignes de micro poreux. Ainsi, on limite les pertes de pression en fin de ligne !

    A bientôt,
    Romain.

  2. Auteur
    le jardineur 5 ans Il y a

    Salut Romain

    Pas bête cette histoire de bouclage ! je vais essayer ça ! Merci pour l’astuce ! 🙂

  3. PHILIPPE 5 ans Il y a

    Bonsoir Loïc,
    Etant donné que ma source d’eau ne se trouve pas à proximité de mon potager sur pieds (dont j’ai suivi tes plans), je pensais installer une installation du style goute à goute mais j’utiliserai une (des) réserve (poche) d’eau qu’on utilise habituellement pour les douches solaire .. En effet, je voulais placer un bidon de récupération d’eau de pluie mais étant donné la hauteur du potager, il m’est difficile de placer la réserve à un niveau supérieur à la hauteur du potager …
    Qu’en penses-tu ?
    Bonne soirée

    • Auteur
      le jardineur 5 ans Il y a

      Bonjour Philippe

      Avez vous pensé à la réserve d’eau sous le potager sur pieds ? Dans mes plans il y a un système de réserve d’eau qui remonte par capillarité dans le potager

  4. michel 5 ans Il y a

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant. Les goutteurs sont utilisés sur les pieds “ratatouille” (tomates, aubergines, poivrons, courgettes…), chez moi: usage localisé d’une durée assez longue (long à installer). Par contre, vu que j’utilise des cuves, c’est la solution la plus pratique pour régler le débit en très basse pression. Du coup, pour l’instant, j’arrose le reste à l’arrosoir, ce qui est loin d’être un plaisir.
    Si quelqu’un connait des solutions pour l’arrosage en très basse pression, je suis preneur!
    A un moment, j’ai pensé à une rampe d’arrosage mobile, mais mon souci était de conduire l’eau jusqu’à la rampe sans perte de pression (l’enrouleur, c’est même pas en rêve!). Quand j’aurai construit mon porte-outil hydraulique léger, j’y mettrai rampe et cuve; mais en attendant, c’est à la main…
    A moins que j’investisse dans une pompe solaire&éolienne, et que je me fasse un réseau à faible débit permanent; mais pas facile à calibrer non plus, en fonction du soleil et du vent.
    Bon arrosage, et à bientôt.

  5. valerie 5 ans Il y a

    Bonjour. Je suis une petite nouvelle (1ère connexion). Pour mon potager, j’ai installé des goutteurs avec des réserves de 20 L et des minuteurs. Je ramasse tout l’hiver. Mes minuteurs sont électriques (forte consommation en piles). Je cherche à fabriquer des minuteurs solaires ou éoliens. Avez vous une idée où je pourrai trouvez des infos? Merci.

  6. ytsets 5 ans Il y a

    Bonjour,
    Pour les cultures dont les rangs sont séparés de 7 cm à 20 cm (radis, carottes, betteraves…), ce système suffit-il , ou bien faut-il faire un réseau plus dense ?
    Je me pose la question si les rangs qui ne sont pas le long d’un tuyau micro poreux seront bien arrosés.
    Merci d’avance.

    • Auteur
      le jardineur 5 ans Il y a

      Bonjour 🙂

      étant donné qu’il est préférable d’arroser beaucoup et peu souvent, l’eau va se diffuser autour du tuyau poreux.

      • ytsets 5 ans Il y a

        Donc pour toi, même s’il y a 3 ou 4 rangs entre deux tuyaux poreux, cela va suffire pour arroser les rangs du milieu ?

  7. morgan 5 ans Il y a

    Bonjour Loïc,
    Merci pour cet article très intéressant. Cependant combien de fois par jour met tu ton arrosage en marche, et pendant combien de temps ?

    • Auteur
      le jardineur 5 ans Il y a

      Bonjour Morgan

      Ça dépend ! 🙂 j’adore cette réponse de normand ! Pour le moment je n’ai pas mis de programmateur, j’arrose quand j’estime qu’il faut le faire. Mais quand j’arrose ça coule durant tout l’après midi !

  8. Yvan 3 ans Il y a

    Bonjour Loïc,

    Même question que Ytsets : je viens de monter ton système (avec la boucle de fin, très bonne idée !), sur un carré de 1m de côté. Ça diffuse, mais quasiment à la verticale… Je me tâte à passer à 6 tuyaux au lieu de 3 du coup.

    Quant à la durée, mon bac est peu profond (20 cm), surélevé, du coup au bout de 10 min ça coule en dessous. Je n’ai pas mis de réserve, j’ai vu que tu remplissais avec du bois, je ne sais pas trop ce que je pourrai ajouter pour que ça retienne un peu plus au fond (et le terreau que j’ai mis au fond ressemble plus à de l’écorce qu’à de la terre !).

    Merci de tes lumières.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?