il y a quelques semaines, j’ai demandé à mon ami Laurent d’écrire un article une peu décalé sur me potager. Ba voila que ca lui reprend ! ca lui a tellement plus d’écrire et de recevoir des commentaires qu’il a ouvert son propre blog ! Le starting blog ! Franchement je suis incapable de classer son blog dans une thématique. Alors c’est a vous de juger ! Mais je vous garanti un bon moment !

 

Le silence des poireaux

 

 

 

Je voulais vous parler de jardinage, mais je ne sais pas pourquoi, tout d’un coup aucune inspiration, impossible de raconter quoique ce soit ! Etrange non ? Comme quoi des fois…Alors est-ce du au fait que je ne jardine pas et que je n’y connais strictement rien en la matière ? Certains y voient une relation de causes à effets, je trouve cela un peu précipité.

J’aurais pu vous menez en bateau en vous disant que j’avais une recette contre le mildiou à base d’aloe vera et de bifidus actif, mais je n’aurais pas tenu la distance très longtemps.

En revanche, je vais vous parler des jardiniers. On ne parle pas souvent des jardiniers, on parle des cuisiniers à base de Marc Veyrat et de bifidus actif, mais rarement de jardiniers.

D’abord, il y a le taiseux, tout occupé qu’il est à son ouvrage, il a rarement le temps de vous raconter des salades. Il cultive, « il fait du » comme il dit :

  • Là je fais du poireau, plus loin je fais du haricot, là-bas je fais du radis !
  • Et vos plaques rouges ici, c’est quoi ?
  • Là, je fais du psoriasis !

Et puis à l’inverse du taiseux, il y a le prolixe, avec sa faconde insupportable et surjouée, son accent méridional qui nous court sur le haricot. Celui-ci usent de semi-remorques de superlatifs pour nous expliquer que ses courgettes, c’est plus que de la courgette, c’est une symphonie de saveurs qui va vous faire un feu d’artifice dans les papilles comme si les nymphes de la nature venaient directement dans votre bouche déposer le nectar des dieux de l’olympe. Vous le voyez bien ce gros couillon ? Moi je me le figure bien ce jardinier d’opérette, j’en ai déjà rencontré, ils me prennent le chou avec leurs produits du terroir.

Vient ensuite le jardinier mystique .Celui-ci a une sensibilité accrue au  travail de la terre, elle lui fait prendre conscience de sa place et de sa valeur dans l’univers, c’est ce que l’on appelle l’humilité au sens stricte du terme ( du latin humus, signifiant « terre ») . Il y a du Bouddhisme dans le potager, à qui veut le voir, il y a du zen dans le poireau et si il y a de la merde dans le tuyau, ça fait de l’engrais.

le mystique nous change de l’hystérie collective qui va du joueur de foot, qui pour peu qu’il ait marqué un but, court la bite à la main pour arroser le gazon, jusqu’ au gagnant de jeux télévisés qui se rue sur ses cadeaux, la bite à la main itou ( attention « la bitalamain itou », ce n’est pas une chanson grivoise tyrolienne, n’allez pas imaginez une rangée de crétins en short à bretelles ,en haut des zones alpines, secouant leur chibre au vent, tout en poussant des vocalises ridicules. Vous n’êtes pas raisonnables, il faut toujours que vous imaginiez des choses insensées, heureusement que je suis là pour vous remettre sur le chemin de la raison ).

Le méthodique a tout prévu, l’exposition du terrain, les semis, la variété des légumes, le nombre de litres d’eau, tout est modélisé sur ordinateur, c’est un vrai plan militaire. Le seul écueil : il habite en appartement et n’a pas de jardin.

Le jardinier productif lui c’est autre chose, il fait de grosses quantités, on est presque dans le maraîchage, je dirais que c’est un « mardinier ». On le voit souvent au marché venir vendre son surplus. Il se reconnait difficilement au départ car il est aussi dégueulasse que les patates qu’il vient de déterrer , c’est une sorte de tenue de camouflage, il se confond avec son environnement. D’ailleurs il a de la mousse qui pousse dans les cheveux et des champignons un peu partout, c’est quand il sourit que vous vous apercevez qu’il est là ! Un véritable caméléon ! Quand il vous sourit de toutes ses dents, enfin de toute sa dent, et qu’il vous propose une belle poignée de haricots avec des ongles tellement noir et terreux que commencent à germer dessous les prochaines récoltes, c’est là que vous vous imaginez qu’il doit aussi tremper ses ongles dans le fumier pour un meilleur rendement. Je pense qu’on peut aller jusqu’à le qualifier de « merdinier ».

Et enfin il y a mon ami Loïc qui est plutôt taiseux, très méthodique, mais il se lave je vous rassure. Il ne se lasse pas d’expérimenter de nouveaux systèmes, de nouvelles méthodes. Il démonte, il remonte, il bèche, il scie, il perce, il visse, il creuse, il filme, il modélise… C’est fou comme il peut se caractériser par les verbes d’action.

Et tout ça pourquoi ? Quelque fois pour rien c’est vrai ! Il aura passé des semaines à monter une usine à gaz  à partir d’ une jambe de bois, d’un tambour de machine à laver et  dans sa tenue de shaman des jardins, toute en feuilles de choux  de pied en cap ( il faut le voir dans cette tenue il est magnifique, en plus c’est imperméable ) , il danse autour de son totem et égorge un poireau ( je n’ai pas dit dégorge attention). Quand il est comme ça, il faut le laisser tranquille… C’est les médecins qui me l’ont dit.

Et quelquefois, c’est le miracle de la persévérance, il réussi à apporter sa pierre au chemin qui mène vers un peu plus de liberté, celui de la « dissidence jardinière » qui peu à peu nous émancipera d’un système économique de plus en plus fou. Et pour cela je le remercie de se creuser la tête et le sillon.

Alors tous à vos râteaux et vive le potager !

  • Et tu termines comme ça ?
  • Pardon ?
  • Alors tous à vos râteaux gnagnagna…c’est complétement zéro, d’une nullité affligeante, elle est où la révolution là-dedans ? Elle est où la rebellion, le ras le bol ?! C’est quoi ça : « alors tous à vos rateaux », on dirait une chroniqueuse de France 5, aucun mordant ! Tu me fais honte !
  • Je te signale que je me parle à moi-même ! Alors un peu de respect ! Et oui je vais terminer comme ça ! alors tous à vos gâteaux et vive le potarer !
  • C’est….
  • Ta gueule ! Tu voulais du mordant ? Ta gueule !
23 Commentaires
  1. mommer chantal 5 années Il y a

    excellent. j’adore

  2. Jeanne 5 années Il y a

    un vrai régal, bravo!

  3. Désirée 5 années Il y a

    Un « écrivain ne » dans un carré de salades, peut-être , comme on le voyait autrefois dans des publicités pour nourrissons.
    Laurent, tu as un vrai talent, tu dois continuer, peut-être as-tu déjà commence ? J’adore ton style, entre humour et sensibilité.
    J’ai découvert ton ami LoIc et ses bons conseils il y a quelques jours à peine et j’en suis enchantée. J’ai appris des tas de choses,
    Pas par hasard puisque je viens de finir un potager en « carreaux » au sol. Quel sol ? Pas le sol natif de Belgique mais mon demi-hectare en Toscane. Certes, il faut adapter les saisons et les plantations, mais que de choses à apprendre avec bonheur.
    Excuse-moi pour l’absence des accents, je ne maitrise pas complètement ma tablette. A table avec une délicieuse soupe de choux noir ! MERCI 😉 a tous les deux. 😉

    • Auteur
      laurent [ starting blog ] 5 années Il y a

      Je suis très touché par ton commentaire Désirée, si tu aimes mes textes je te conseille « le potager par un révolté » sur ce même site, où d’ailleurs je parle un peu de l’Italie à ma façon 🙂 Et si tu veux clique sur moi ( mais pas trop fort),tu arriveras sur « le starting blog » où je commets quelques textes. Quant à toi, 5000 m2 en Italie quel chance ! Bonne récolte !

  4. Viviane 5 années Il y a

    Excellent, très drôle! Digne d’un écrivain jardinier (tiens, c’est une nouvelle catégorie de jardiniers…)

    • Auteur
      laurent [ starting blog ] 5 années Il y a

      Merci beaucoup Viviane, c’est vrai lorsque tu parles de nouvelles catégories, il y en a une multitude ! Sais-tu que mon ami Loïc le jardinier en carré 🙂 peut se targuer d’être à la fois charpentier, licencié en biologie, et informaticien. Et finalement c’est sa passion pour la campagne qui allait de la cueillette aux champignons( à laquelle je l’ai initié) jusqu’à la culture du poireau qui l’a emporté ! Comme quoi …

  5. DOUDOU (24) 5 années Il y a

    Très drôle… Des jardiniers qui ont de l’humour, c’est rafraîchissant.

  6. Jean-Louis 5 années Il y a

    Très drôle, finement observé. On picore par ci par là et on se retrouve avec un début de portrait personnel.
    Bravo, bien joué!
    :mrgreen:

  7. AliceOpays Nicole 5 années Il y a

    Très drôle, j’adore ! Merci

  8. Fred 5 années Il y a

    trop trop trop bien, on s’est régalé du début à la fin, on en a pleuré de rire et on s’est souvent reconnu dans certains portraits … en partie … super !

  9. Gérald 5 années Il y a

    nullité affligeante…
    Ca me fait penser à cet article: http://valvassori.free.fr/dave_small/mbti.php3
    Je crois que celà vous interessera tous les deux…
    Bonne continuation dans la découverte et le partage, comme d’habitude!
    Merci,
    Bises.

  10. Pierre Giraud 5 années Il y a

    Bien vu, je les ai tous reconnus, ils sont autour de moi!
    Mais moi lequel suis je?
    Pierre

  11. Isa d'Ecolo-bio-nature 5 années Il y a

    Bonjour,

    Super ! J’ai reconnu quelques jardiniers dans ces portraits et moi aussi d’ailleurs (moitié mystique, moitié productif) ! hahaah

    Amicalement,
    Isa

  12. HENRY 5 années Il y a

    Bonjour,

    Bien, même soyons généreux très bien! je me sens moins seule et me retrouve dans ce joli texte. Humour, sincérité, et clairvoyance. Mes potes et potines y sont et malgré tous les défauts, ce que je veux retenir ce sont les qualités qui font notre partage quotidien!
    L’humilité nous imprègne avec le temps, et la terre nous apprend l’humilité. serais-je un brin mystique?
    Merci et bon dimanche
    😉 😉 😉

  13. Yvain (de Nice) 5 années Il y a

    Merci pour ce bon moment d’humour, cela me sort un peu de mes punaises, araignée, rouille, mildiou et autre misères de ma colline Niçoise.

  14. Hervé MARTIN 5 années Il y a

    Frais, mordant, pertinent : merci Laurent pour cet exercice…réussi !
    Cordialement

  15. ROSS Melinda 5 années Il y a

    Hahahahaha! Bien désanctifié le jardinage – à l’encontre d’une mode agacante. J’ai bcp aimé le portrait du cul-terreux au marché avec son surplus.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi

©2018 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?