Bien arroser son potager : 4 astuces à connaître

L’eau est l’élément que tout jardinier se doit de maîtriser pour espérer avoir une belle production de légumes dans son potager. Mais ce n’est pas toujours évident : il faut connaître le besoin de chacune des plantes, adapter l’apport en eau selon la saison et la région, ne pas trop arroser… Difficile de s’y retrouver si vous débutez ! Pour vous aider, voici tous mes conseils pour bien arroser votre potager.

Quel est le meilleur moment pour arroser le potager ?

Le bon moment pour arroser, c’est quand la plante en a besoin. Certes, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Mais il suffit finalement de faire preuve de bon sens. S’il a plu récemment et que la terre est humide, rangez votre arrosoir. Les plantes ont beau avoir besoin d’eau toute l’année, il faut prendre quelques précautions selon les saisons :

  • Au printemps, les nuits sont fraîches donc les plantes préfèrent une douche matinale ;
  • En été, évitez d’arroser en plein soleil pour ne pas créer un choc thermique qui stresse les plantes. Privilégiez plutôt un arrosage du potager le matin ou le soir, lorsque la température a baissé ;
  • En automne, l’humidité ne manque pas sous notre climat donc vos plantes n’auront pas forcément besoin d’un arrosage ;
  • En hiver, c’est une saison sèche pendant laquelle les plantes continuent à réclamer de l’eau même si elles sont au repos. Arrosez les jours de soleil, et le matin de préférence.

Mes 4 conseils indispensables pour bien arroser votre jardin

1 - Adaptez votre apport en eau

L’apport nécessaire en eau varie selon plusieurs critères : la qualité du sol et le besoin de vos plantes. En effet, toutes les plantes ne réclament pas la même quantité d’eau. Certaines ne souffrent pas d’avoir soif, alors que d’autres ne supportent pas d’avoir les pieds dans l’eau.

Pour les sols, c’est la même chose. Ils ne se comportent pas tous de la même façon vis-à-vis de l’eau. Vous avez une terre argileuse ? Elle conserve bien l’humidité et n’aura pas autant besoin d’arrosage qu’une terre sableuse. Cette dernière se dessèche très vite et devra être arrosée plus régulièrement, mais avec de plus petites quantités. Sinon, l’eau finit par s’écouler en profondeur et ne profite plus à la plante. Quant à la terre argileuse, elle a besoin de plus de temps pour s’imprégner d’eau.

2 - Récupérez l’eau de pluie

Avez-vous déjà imaginé la quantité d’eau de pluie que vous perdez à chaque fois qu’il pleut ? Une toiture de 100 m2 peut par exemple vous faire gagner jusqu’à 48 m3 d’eau par an, alors ne vous privez pas ! Tous les moyens sont bons pour récupérer l’eau. J’ai moi-même installé une petite cuve de 1600 litres sur mon terrain (et pourtant il ne fait que 220 m2). Vous pouvez également installer une citerne de surface juste au pied de votre gouttière, c’est encore plus facile à faire. Grâce à ça, vous allez pouvoir profiter d’une eau douce à température ambiante, qui rendra plus facile l’installation d’un petit kit d’arrosage automatique pour votre potager.

3 - Adoptez les bons gestes au quotidien

Un bon arrosage du jardin dépend aussi de certains gestes :

  • Évitez de régler le jet du tuyau trop fort pour ne pas endommager les feuilles des plantes ;
  • Ne mouillez pas le feuillage de vos tomates qui est déjà sensible à cause de la pluie ;
  • Utilisez de l’eau à température ambiante plutôt que l’eau de ville qui est bien trop froide ;
  • Stockez l’eau dans une cuve extérieure pour qu’elle puisse se réchauffer ;
  • Privilégiez l’utilisation d’un arrosoir, qui est plus doux et délicat qu’un tuyau, et qui permet de mieux juger la quantité d’eau apportée.

4 - Pensez « pailler » plutôt que « arroser »

Pour diminuer la fréquence d’arrosage et favoriser la vie du sol, n’oubliez pas de bien protéger votre potager. Dans la nature, la terre n’est jamais à nue : elle n’est donc pas soumise à la dégradation liée au soleil, au vent et à la pluie. Une terre exposée aux rayons du soleil va se dessécher et crouter très vite.

Pour y remédier, vous pouvez installer un mulch. Mais attention, pas besoin d’acheter du paillage en jardinerie, la nature est suffisamment généreuse ! Vous pouvez utiliser quasiment tous vos déchets verts (tonte de pelouse, mauvaises herbes encore vertes, taille de haies fraîches, feuilles…). Si par bonheur vous avez un petit broyeur, vous pouvez l’utiliser pour faire votre propre paillage en un rien de temps.

Avec une terre bien protégée, je crois qu’il est possible de réduire considérablement les besoins en eau du jardin. Qu’en pensez-vous ?

4 Commentaires
  1. En parlant d’arrosage, étais-tu content de ton kit d’arrosage automatique ? Le recommanderais-tu après presque une saison d’utilisation ?
    Merci
    Nicolas

    • Auteur
      Loïc Vauclin 9 ans Il y a

      Ta réponse me pose un problème, effectivement je dois apporter des modérations sur l’utilisation du kit d’arrosage.

      Il est très bien adapté pour 4 à 6 carrés de potager, mais c’est difficile de faire plus car gérer toutes les têtes d’arrosages est un peu problématique.

      Le plus gros défaut, à mon sens c’est qu’il se bouche facilement, en effet à force de mettre de l’eau dans la citerne quelques algues se développent et finissent par boucher un tuyau. C’est là que ça devient mois drôle ! Chercher ou c’est bouché !!

      Je me demande s’il faut que je fasse un nouvelle article ou que je modifie le precedent !

  2. Alain Tremblay 2 mois Il y a

    J’aimerais savoir coment on arose les plants lorsque c’est recouvert de plastique noir

    • Auteur
      loic 2 mois Il y a

      Bonjour, vous voulez dire que vos plantes sont cultivés sur une bâche plastique. Dans ce cas utilisez des rampes d’arrosages avec un goutteurs au pieds de chaque plantes

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?