Fabriquer un potager vertical

Ça fait un moment que ça me trotte dans la tête ! Fabriquer un potager vertical, ou comment cultiver une paroi verticale. J’imagine une sorte de bibliothèque dans laquelle je rangerais des plantes à la place des livres.

Les problèmes liés à la culture verticale

Seulement cultiver en vertical, ce n’est pas si simple. Et la première chose à se demander c’est : est-ce que ça vaut le coût ! Clairement chercher de la verticalité dans un jardin, ça a du sens pour les tous petit jardin. En gros, quand vous n’avez vraiment pas assez de place. De plus, le potager vertical ne se prête pas à toutes les cultures. Il est préférable de sélectionner des plantes vivaces plutôt que des annuelles. Pour réussir son potager vertical, je vois trois problèmes à résoudre.

Le support du potager vertical

L’idée étant de gagner de la place au sol, souvent le potager vertical a une base étroite, et donc une capacité à tenir debout seul limitée. Il est préférable d’adosser son potager vertical à un mur et de le fixer sur celui-ci. Un fois rempli de terre, ce potager risque de devenir lourd et instable. J’ai cependant voulu essayer le potager vertical dans une autre configuration. J’ai intégré celui-ci dans une clôture. Comme vous pouvez le voir sur les photos, le potager se trouve pris en sandwich entre mes » bacs clôture ». Bien que cette configuration stabilise notablement le potager, j’ai quand même opté pour des jambes de force à l’arrière du potager.

L’eau et le potager vertical

Dans la culture verticale, la gravité va jouer contre nous, pour alimenter en eau les plantes au sommet du potager. Soit, vous installez des plantes peu gourmandes en eau comme les thyms par exemple, soit vous optez pour un arrosage automatique. Le premier potager que j’ai installé se trouvait adossé à un mur sous le débord d’un toit. Pour favoriser l’arrosage, j’ai simplement fait une petite dérivation de la gouttière vers le haut du potager. Dans le cas de mes potagers intégrés aux clôtures, j’ai choisi de cultiver des plantes qui aime une terre plutôt sèche au-dessus et des plantes plus gourmandes en eau en dessous.

Le substrat du potager vertical

Selon les conceptions des potager verticaux, je constate souvent que le volume de terre réservé aux cultures est très faible. Bien évidement cela augmente la dépense à l’eau de ce genre de potager. Pour résoudre ce problème et parce que je voulais que toutes mes conceptions soient connectées à la vie du sol, j’ai conçu mes potagers verticaux avec un seul et unique volume de substrat pour tous les étages. L’ensemble du volume est directement posé sur le sol naturel pour favoriser l’installation de la biodiversité dans le potager. Le volume offert aux plantes est bien plus conséquent et du coup le potager souffre moins de la sècheresse.

La coupe verticale du potager laisse apparaitre le volume du substrat en marron

Quels matériaux pour votre potager vertical ?

Là encore, dans une optique de « fait-maison » c’est difficile d’envisager autre chose que le bois. La question de la durabilité du potager est la même que pour un carré de potager en bois. Pour mieux comprendre comment je rallonge la durée de vie de mes constructions en bois destinée au potager vous pouvez vous reporter à l’article : quel bois utiliser pour votre potager en carrés. Et regarder la vidéo sur mon retour d’expérience sur le potager en carrés après 10 ans.

Regardez cette vidéo pour éviter toutes mes erreurs

Les potagers verticaux du commerce

Le potager vertical composteur Vertika

J’aime beaucoup cette idée d’associer un composteur à une jardinière. C’est ce que j’ai fait sur ma terrasse avec le lombricomposteur connecté. La combinaison de l’acier galvanisé et du pin maritime donne un aspect très agréable à ce potager. Reste à savoir si les 299€ pour un potager de 50cm par 65 cm sur 1 m de hauteur sont justifiés.

Kit mur végétal NatureUp ! GARDENA

Ce qui m’a attiré dans cette conception ce n’est pas le plastique, je vous rassure ; c’est la modularité. Comme beaucoup des produits Gardena, ces jardinières à empiler sont bien pensées et intègrent bien évidement une solution d’arrosage. 60€ les 3 modules, si vous n’êtes pas réfractaire au plastique, ça vaut le coût.

Le potager vertical o’bio

C’est une fabrication en bois artisanale avec cette fois-ci, comme dans mes conceptions, un volume de terre global pour tous les niveaux. J’aime bien l’idée du géotextile pour retenir la terre. En terme de prix, comptez 270€.

Les plans du potager vertical à fabriquer

Si vous avez l’âme bricoleuse, alors pourquoi ne pas fabriquer votre propre potager vertical. Je vous propose un plan détaillé pour un potager de 2m de haut avec une base de 1,20 m par 40 cm Pour une emprise au sol d’un demi-mètre carré vous avez quasiment deux mètres carrés de surface à cultiver. Les 3 potagers verticaux que j’ai réalisé m’ont donné beaucoup de satisfaction esthétiquement parlant. Surtout quand vous choisissez bien vos plantes avec des couleurs variées. Pour l’entretien, je les arrose quand c’est vraiment la canicule car le reste de l’année la pluie suffit largement. A titre de comparaison pour le budget, comptez un peu moins de 200 € en matériaux et quincaillerie pour fabriquer ce potager vertical.

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Loïc,
    Je me suis lancé dans le jardin potager (en bacs surélevés à 90%) et mon objectif est de parvenir à moyen terme, à l’autonomie alimentaire. Je cultive la salade, la tomate, le piment, le poivron, l’aubergine, les cucurbitacées, la patate douce, les pois, les haricots, le radis, les aromatiques…, mais je ne suis pas satisfait du rendement pour certaines productions.
    Je suis donc particulièrement intéressé par ta formation, depuis que je regarde à distance tes différentes vidéos.
    Cependant, je vis en Guadeloupe, où le climat est complètement différent, sans hiver et avec une température entre 25 et 33 degrés en permanence.
    Alors, cette formation me sera t-elle profitable, compte tenu de cet élément ?
    Merci de me répondre.
    Maurice

    1. Bonjour Maurice. Si vous parlez de la formation pour jardiner debout, que vous habitiez en Guadeloupe ou en Sibérie ca n’a pas d’importance.

  2. Bonjour,

    Je ne vois pas apparaître les dimensions totales et au final qu’avez vous plantez dans ce potager vertical et avec quel succès?

    J’y pense pour l’année prochaine car le seul coin de notre terrain plein sud et sans ombre portée de manière abusive est un passage dallée le long du mur de la maison…

    Nous avons installé nos carré potager dans l’autre partie la mieux exposée (sud est) et possible sans risque de catastrophe (loin de la balançoire et cabane des enfants) mais certains légumes manquent de soleil (tomates,aubergines,courgettes) faut dire que cette année n’est sûrement pas la meilleure pour débuter un jardin!

    Merci de votre réponse

  3. Vraiment une super idée !

    Compte tenu de la petite surface de mon jardin, j’ai toujours eu l’idée d’utiliser la verticalité pour rentabiliser la place à disposition. Mais jusque là, je n’utilisais que les légumes grimpants.

    Je suis vraiment séduit par ton idée. Je vais sans doute faire la même chose l’an prochain !

  4. On sent que c’est fait par un passionné quand on regarde le fichier pdf. Merci d’avoir pris le temps de prendre les photos et de bien détailler chaque centimètre ! 😀

  5. Bjr,çà fait un petit moment que je viens sur le site car il y a beaucoup d’infos différentes et interessantes avec des explications claires.Je n’ai pas du temps libre régulièrement ,mais assez souvent pour me faire plaisir ,pour l’instant je ne fait pousser que des tomates ,des fraises , des poivrons ,des framboises,des cassis et groseilles et qqs plantes aromatiques .Bref c’était surtout pour te remercier de ton site qui est vraiment super et aussi pour ce jardin vertical que je vais fabriquer très rapidement car moi aussi j’ai un manque de place…et j’ai trop envie de faire pousser d’autres produits …donc une dernière fois merci pour tout et ne t’arrêtes pas ce serait dommage pour nous 😉

  6. Grand merci pour les plans ! Je suis très intéressée aussi de voir l’évolution d’une si belle bibliothèque riche de culture 😀

  7. Trop fort Loic.
    Clair qu’on attend les photos quand il sera vivant…
    Encore merci pour le partage des plans.

  8. bonsoir loic,
    comment fixes tu la partie visible, celle qui accueillera les plants et la partie arriere fixée contre le mur? par des vis ? à quel endroit les as tu prévu
    merci d’avance!
    trés belle idée dans tous les cas

  9. Salut Loic

    Voilà encore une très bonne idée que tu nous proposes. En effet je vois bien des herbes aromatiques.

    Je viens de me lancer dans la culture en carré. J’espère que tout ce passera bien pour moi cette année.
    Je garde tin idée pour l’an prochain avec la réalisation d’une mini serre pour la réalisation des plants.

    Bon courage

    Cédric

  10. Bonsoir Loic,

    je viens de recevoir les plans du potager vertical, qui est tout à fait astucieux, et je vous en remercie.

    J’étais intéressée par les plans du potager carré et le catalogue que je pouvais encore télécharger si je donnais mon adresse mail, mais celui ci je ne l’ai pas reçu. Est il encore téléchargeable ?

    Votre orthographe est tout à fait bonne ne vous inquiétez pas, je n’ai pas eu de souci à vous lire.

    Bonne soirée
    Simone

  11. Bonjour/Bonsoir Loïc, comme d’hab un grand merci à toi de nous fournir les plans de tes réalisations, dans l’immédiat je ne peux rien faire de ce que tu nous propose mais je garde précieusement tes plans. 😉

  12. merci!je n ai pas trop le temps de bricoler, dans quelques mois je suis a la retraite,donc pour l instant je regarde et ton site est super

  13. Grand merci ! Personnellement, je n’ai pas de problème d’espace mais je pense que ce système peut être intéressant pour les aromatiques en installant cette “étagère potagère” à côté de la porte de la cuisine…

  14. Bonjour Loic,

    Tu es vraiment très bon en construction 🙂 J’ai remarqué aussi dans les magasins des jardins verticaux mais j’ai toujours trouvé qu’il manquait un peu de connections avec le sol: pas type top pour la vie biologique.

    Je regarderais les plans si je décide de me lancer là dedans, au moins pour essayer de m’en inspirer, car comme tu sais je ne suis pas un très bon bricoleur 🙂

    A bientôt
    Yannick

  15. Super idée poue moi qui ait vraiment un très petit jardin! Tu nous montres les photos dès que ça pousse? Je vois qu’il te reste beaucoup de place dans la zone herbée sur le côté pour semer de nouvelles cultures. A moins que ça ne soit le champ du voisin?

    Bonne continuation!

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez votre plan gratuit.

Promis, on ne spam pas :)

Formez-vous en vous amusant pour récolter l’abondance dans votre potager

Inscrivez-vous à notre newsletter et commencer votre formation gratuite

Promis, on ne spam pas :)

Jardiner debout