L’asperge n’est pas des plus facile à cultiver, seulement ça fait bien plaisir quand on les trempe dans une bonne mayo !

Fiche asperge

Présentation de l’asperge

Quand on parle d’asperge, on doit connaitre les 2 termes qui caractérisent sa culture. La griffe et le turion. La griffe est la partie souterraine de la plante, c’est de la que naissent les turions. C’est le départ du futur feuillage. Dans la culture de l’asperge la griffe est recouverte d’une butte de terre d’une 30ene de centimètres, obligeant les turions a la traverser pour sortir du sol.

Le turion est privé de la lumière et garde sa couleur blanche, de plus les tissus restent très tendres. Une fois que le turion a vu la lumière sa pointe se colore. D’abord violet puis vert. C’est pour cela que l’on trouve 3 types d’asperge sur les marchés

  • Les blanches
  • Les pointes violettes
  • Les pointes vertes

C’est simplement du a une récolte a diffèrent stade.

La culture des asperges prend beaucoup de place et elle ne produise qu’au bout de la 3eme année. Bon ça fait long !

Avant de choisir l’emplacement pour une plantation d’asperges, il est important d’être sur qu’il n’a pas existé une culture d’asperge sur le terrain qu’on leur destine. Il faut attendre une dizaine d’année avant de pouvoir remettre une culture d’asperge au même endroit.

Culture de l’asperge

Préparation du sol qui va recevoir la culture d’asperge

Les guides classiques de jardinage nous préconisent un défoncement et une fumure du sol en automne avant la plantation. J’ai vu une vidéo ancienne concernant la culture de l’asperge, c’est un travail de titan ! Voilà comment on s’y prend : la terre est divisée en planches d’une longueur indéterminée et d’une largeur de deux mètres. On ouvre au milieu de chaque planche une fosse de 1m30 de large et de 0m50 de profondeur. La terre qu’on en extrait est rejetée sur les côtés ; elle forme entre chaque planche un talus de 0m70 de large à sa base. Le fond de chaque fosse est ensuite défoncé lui-même à la profondeur d’un fer de bêche. On y incorpore une très-forte fumure très composté; le fumier des bêtes bovines ou des moutons est aussi bon pour cet usage que le fumier de cheval. Par-dessus, une couche de bon terreau de 0m10 d’épaisseur est répandue à la surface du fond de la fosse, et l’on procède à la plantation ou au semis.

Culture des asperges sans travail du sol ?

Au vue du travail que cela représente, j’ai déjà moins envie de manger des asperges ! Je me demande de quelle façon on pourrait envisager sa culture à la mode Soltner. Si on part du principe qu’un sol vivant s’auto fertilise as-t-on vraiment besoin d’enfouir tous ce fumier pour préparer cette culture ? A l’échelle de nos petits potagers, je pense qu’on peut faire bien plus facile. Je n’ai malheureusement pas encore expérimenté, mais dès février, je plante quelques griffes à ma méthode ! On verra bien ! En fait je compte simplement faire un trou pour y déposer la griffe, recouvrir de terre et pailler très généreusement en formant une butte.

Mise en place des griffes d’asperge.

Pour mettre en place la griffe, il faut bien sur faire un trou et au fond créer un petit monticule de terreau. Ce terreau sert à empêcher qu’il ne se forme aucun vide sous le centre de la griffe, dont on a soin de bien étaler les doigts dans tous les sens, après quoi on recharge le tout avec précaution de 25cm de terre. Les racines seront alors bien disposées. Il faut aussi planter un piquet à l’endroit de la griffe qui servira à tuteurer le feuillage.

Entretien de la culture d’asperge.

Pas d’asperge les 2 premières années !

Les griffes ne sont pas prêtent à produire, mais il durant ce temps il faut les entretenir. Tous les ans, à l’entrée de l’hiver, on étend sur la planche d’asperges une couche mince de bon fumier, qu’on mêle de bonne heure à la terre par une façon superficielle donnée avec la fourche, dès que les grands froids sont passés ; puis on recharge la fosse de quelques centimètres de terre prise sur les talus, de sorte qu’au bout de quelques années la surface de la plantation d’asperges finit par se niveler; elle n’a plus alors besoin d’être annuellement rechargée. En novembre et il couper les tiges qui ont jauni a 10cm du sol car il y a surement des larves de la mouche de l’asperge qui se blottissent bien au chaud à l’intérieur.

Ce que je compte faire durant les 2 années.

Ba rien ! Je vais juste veiller à ce que ma butte de paillage reste bien en place. Et aussi couper les tiges malades ! Par contre pour les opérations fumiers ! Ba c’est sans moi !

Enfin on va pouvoir manger des asperges.

Lorsqu’on commence à couper les premières asperges d’une jeune plantation, on se garde bien de récolter toutes celles qui poussent, et l’on a soin de ne pas endommager les jeunes griffes avec le couteau employé à cet effet; on évite par conséquent de trancher les asperges entre deux terres à une trop grande profondeur. L’époque à laquelle commence la récolte des asperges chaque année dépend entièrement de l’état de la température; elle varie d’une année à l’autre ; dans tous les cas, il ne faut pas, surtout dans les planches d’asperges de création récente, épuiser les griffes par une récolte trop prolongée. Les tiges qu’on a laissé monter en juin sont coupées en septembre ou en octobre, quand elles commencent à jaunir et que leurs baies se sont colorées en rouge. Si l’on a besoin de graine pour des semis en place ou en pépinière, on fait choix des baies les mieux formées sur les tiges les plus vigoureuses; on fait macérer ces baies dans l’eau pendant quelques jours; la graine alors se sépare aisément de la pulpe ; on la fait sécher à l’ombre. Elle ne conserve pas sa faculté germinative au-delà de trois ans; passé cet âge, il en lève encore quelques-unes, mais la plupart ne lèvent pas.

On cultive des asperges pour un bon moment.

Dans les terres naturellement lourdes et peu fertiles, où, malgré les meilleures fumures et la culture la plus soignée, l’asperge réussit moins bien qu’ailleurs. Une plantation d’asperges bien établie et bien gouvernée, dans un bon terrain, léger quoique fertile, dure en plein rapport pendant seize ou dix-huit ans.

 

Recette à base d’asperge

La saison des asperges est avril et mail, on peut trouver 3 catégories d’asperge selon la longueur et l’aspect du turion.

Pour préparer les asperges :

  • Il faut couper le pied et éplucher le turion du pied vers la pointe.
  • Bien les laver sans qu’elle trempe les égoutter et les lier en botte.
  • On plonge les bottes dans de l’eau bouillante salé a 5g par litre.
  • Faites les égoutté après cuisson.

Asperge à la sauce blanche.

Il faut les choisir bien violettes de la tête et la queue très blanche. Coupez le petit bout de la tête de 1 millimètre; épluchez-les bien, et ratissez-les en glissant le coupant du couteau de cuisine couché sur le long de l’asperge ; Vous les attachez par bottes de 8 à 10, et les mettez cuire dans le chaudron pendant 10 minutes à grande eau bouillante et salée.

Retirez-les de la casserole une fois cuites, et plongez-les dans l’eau froide;

Vous les ôtez de l’eau aussitôt; vous les égouttez avec soin et les dressez sur un plat garni d’une serviette, en rangeant les têtes.

Servez une sauce hollandaise ou une sauce au beurre dans la saucière à part.

Remarque: Dès que l’asperge est cuite, ce dont on s’assure en la pressant légèrement entre deux doigts et en constatant qu’elle commence à fléchir, on doit la retirer aussitôt pour éviter qu’elle pompe l’eau et devienne molle comme une éponge, ce que produit infailliblement le trop de cuisson, non pas seulement pour l’asperge, mais généralement pour tous les légumes que l’on fait cuire au-delà du temps voulu.

Asperge a l’huile.

Pour servir l’asperge à l’huile, ayez le soin de bien la laisser refroidir. On la sert comme l’asperge à la sauce blanche, huile et vinaigre à part.

Asperge en petit pois.

Ayez une botte d’asperges vertes. On compte, pour 4 personnes environ, 800 grammes d’asperges en petits pois toutes coupées. Effeuillez-les; coupez le bout des têtes, puis chaque asperge en morceaux d’une longueur de 8 millimètres environ. On aura soin de fendre en 2 celles qui se trouveraient trop grosses. Faites-les blanchir à l’eau de sel (5 grammes de sel par litre) dans la grande casserole jusqu’à cuisson. Assurez-vous de la cuisson.

Pour que l’asperge en petits pois soit cuite, il faut qu’elle s’écrase sous le doigt sans résistance ;

Ajoutez :

  • 1 pincée de sel,
  • 2 décilitres de sauce blanche,
  • 4 grammes de sucre en poudre; Liez avec :
  • 2 jaunes d’œufs,
  • 20 grammes de beurre,
  • 1 demi-décilitre de crème ; Remuez jusqu’à ce que le beurre soit fondu, en agitant la casserole pour bien mêler.

 

J’espère que ma fiche légumes vous convient, j’ai essayé de la faire le plus détaillé possible. Si vous voyez des choses à ajouter faites-moi signe !

6 Commentaires
  1. Jean-Jacques 7 années Il y a

    Bonjour Loïc.

    La culture des asperges prend beaucoup de place et elle ne produise qu’au bout de la 3eme année. Bon ça fait long !

    Ne trouve t’on pas des griffes de 2 à 5 ans pour espérer une récolte plus rapide? Il me semble que l’une de mes connaissances procédait ainsi. Pensez-vous qu’un caisson de 1.30m de large soit suffisant?: deux mètres à mon emplacement me parait trop important.

    Merci.

  2. Auteur
    Loïc Vauclin 7 années Il y a

    Bonjour Jean-Jacques

    Pour être totalement honnête avec toi, je n’ai pas encore d’expérience sur la culture de l’asperge telle que je la décris. J’ai écrit cet article dans le but de commencer à faire des fiches légumes, et de commencer à expérimenter une culture plus simple que celle décrite dans les livres.

    Me voilà bien attrapé ! 🙂 En fait j’ai voulu commencer par ordre alphabétique mais j’ai du plutôt commencer par les légumes que j’ai cultivé ! Je vais revoir mon projet fiches légumes ! 🙂

  3. Gilles 7 années Il y a

    Jean Marie Lespinasse, célèbre pour ses techniques de potagers en carrés, utilse une couche de 20cm de paille posée sur le carré en début de printemps, puis couverte d’une bache plastique noire. A l’époque des cueillettes, il relève la bache le temps de couper les turions.
    Chez moi, j’ai planté des fraisiers entre les plants la 1ere année, sans que ceux-ci n’aient eu à en souffrir, et chaque griffe a donné 4 ou 5 belles tiges. Pour la 2eme année, il ne restera que les asperges.
    Vivement la 3eme pour les 1ere dégustations.
    L’avantage des fraisiers, c’est que le filet posé sur les arceaux pour protéger les fraises des oiseaux a servi de support aux tiges d’asperges : du coup, pas besoin de tuteurer.

  4. bensbia asma 6 années Il y a

    je vs la systimatique botanique d’asperge svp

  5. Vaasaldjote 5 années Il y a

    Bonjour, super bien fait ton site. Néanmoins, pas beaucoup de conseils pour l’entretien et les amendements de l’aspergière après plusieurs années.

  6. Aurelie 5 années Il y a

    bonjour Loïc,

    vu que tu as écrit cet article il y a quelques temps, tu as donc du planter des griffes d’asperges.
    je voulais te demander si on est obligé de se passer de 1M30 A2M, je trouve c,. ela énorme et je ne comprends pas l’intérêt de faire ça. est-ce que les Griffes encore se développer? Pourquoi faut il espacer auttanr et est ce bien mecessaore? merci pour ted reponses
    Aurelie

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?