Comme je vous l’ai déjà raconté, quand j’ai commencé mon potager de ville, j’ai rapidement étais déçu par mes résultats. Le facteur le plus limitant à cet époque était la médiocrité de ma terre.

En bon jardinier, je voulais comprendre ce qu’il manquait à cette terre pour l’améliorer, et j’ai commencé à chercher des laboratoires pour analyser celle-ci. J’ai trouvé près de chez moi une analyse pour 130€. Avec le temps, j’ai fini par oublier et je n’ai jamais franchi la porte du laboratoire avec mon sachet de terre.

Hors depuis, je vois de plus en plus d’article et de proposition pour analyser la terre de son jardin. Voilà qui relance ma curiosité.

 

rapport analyse sol

Que peut apporter l’analyse de sa terre.

Les arguments avancés par ceux qui proposent l’analyse sont les suivants :

  • Connaitre son sol.
  • Prévenir les carences.
  • Eviter les excès.
  • Suivre l’évolution de la terre.

Les laboratoires fournissent un document qui ressemble un peu à celui d’une analyse de sang. On peut y lire la teneur d’un élément en comparaison de la teneur souhaitable. Ainsi vous pouvais savoir s’il y a assez de matière organique par exemple. Vous allez tous savoir sur la nature de votre sol, il y a-t-il assez de fer, de cuivre, de zinc, de sodium, etc.

A quoi bon !!!!!

Oui franchement à quoi ça peut bien nous servir de savoir que notre terre est pauvre en Aluminium ! Allez-vous commander un camion de poudre l’aluminium pour le rependre dans votre jardin ?

Changeons d’approche.

Je crois que c’est une mauvaise approche que de vouloir disséquer la compréhension des phénomènes. Je m’explique : Dans le jardinage comme en médecine on est tenté de soigner un phénomène indésirable en appliquant un remède qui va le stopper. Seulement on ne cherche pas à comprendre ce qui est à l’origine de ce phénomène, et on ignore les conséquences collatérales des remèdes utilisés.

Il faut admettre que l’on a seulement une compréhension partielle des mécanismes naturels. Une actions a de multiples conséquences, alors faisons plutôt confiance à la nature et ne nous prenons pas pour des jardiniers médecin.

Cela ne veut pas dire pour autant que l’on n’a rien à faire. Il est possible d’orienter la mécanique naturelle dans le sens qui nous servira.

Prenons un exemple : En forêt tous les ans les feuilles tombent, alors essayons de reproduire cela dans notre potager et ramassons les feuilles. (Attention je ne vous dit pas d’aller ramasser les feuilles en forêt !!!)

Pratiquer l’observation.

Vous avez compris que les jolis tableaux des labos ne vous aideront pas à obtenir une terre plus fertile. D’ailleurs comment faisait nos aïeux ?

L’observation directe vous permet déjà de savoir si votre terre est plutôt argileuse ou sableuse. Le test est simple ! Si vous parvenez à faire un boudin en malaxant la terre comme de la pâte à modeler c’est qu’elle est argileuse. La couleur aussi peut vous donner des indications sur la teneur en humus. Observer la terre en forêt, toucher la ! C’est un peu une terre de référence pour moi. On peut aussi observer qu’il n’y a pas de charrue pour retourner la terre de la forêt, et que l’apport fertilisant se fait par le dessus.

L’observation des plantes aussi nous renseigne sur l’état de notre sol. En été au moment où toutes les plantes sont en pleines activité, on peut relever leur présence spontanée.

Quelques exemples :

  • La prêle révèle un sol humide et mal drainé
  • Le souci, un sol calcaire
  • La carotte sauvage un sol calcaire et sec
  • Le pourpier un sol sableux compacté

Aujourd’hui je dirais que mon défaut de dispersion m’a fait économiser le prix de cette analyse. Je n’ai aucune idée de la constitution de ma terre, mais je peux vous dire que l’application de méthodes simple comment la couverture permanente du sol a considérablement amélioré sa qualité.

28 Commentaires
  1. Fab 7 années Il y a

    Je modère tes propos. Je n’ai pas fait d’analyse non plus de mon sol mais c’est beaucoup plus complexe que ce que tu annonces.
    De plus les amendements seront également assimilé de façon différente selon ton sol.
    Il faut également connaitre le Ph.
    On peut également avoir une terre trop riche en humus (cas très compliqué car il faut chauler et amender en argile).
    le taux de sable est extrèmement important (drainage) et il ne faut pas beaucoup de différence pour avoir un déséquilibre.
    Le sol de la forêt n’est pas une référence pour le potager. Il ne pousse pas de légumes en sous bois !
    Par exemple on peut avoir une terre collante mais calcaire.
    A mon avis l’analyse n’est pas du tout inutile et on trouve des analyses complète à partir de 75€

    • Auteur
      Loïc Vauclin 7 années Il y a

      Bonjour Fab

      C’est vrai il ne pousse pas de légumes en sous bois, mais est-ce parce que le sol est mauvais ?

      Je prefere mettre les 75€ dans le verre pour la serre que je fabrique 😉

    • humusapien 5 années Il y a

      bonjour,

      certes que l’on peut se passer d’analyse de sol pour du jardinage, mais dire que l’analyse de sols n’est pas utile! pas étonnant que certains pourissent leurs terres. C’est comme tu l’as évoqués, c’est comme une analyse de sang, tu en a déjà fait, tu connais tes manques ou tes taux trop fort de tel ou tel éléments, donc ça te sert à mieux te connaître, ton corps. Une analyse de sol, c’est pareil, et après analyse, ça te permet de calculer avec plus de précision des manques d’éléments pour tes futurs cultures, je dis bien avec + de précision que l’observation. Suivant ton analyse, si tu sais la comprendre (sinon c’est sûr, ça sert à rien), tu peux évaluer la fertilisation sans apporter trop d’amendements (trop TUE ton sol) suivant tel ou tel culture. Tu parles d’aluminium, cela fait parti des oligo-éléments mais pas les principaux. Suivant le rapport C/N (dynamique de décomposition de matière organiques), tu pourra évaluer quel type d’apport de matières organiques sera le plus adapté à ton sol (c-à-d : mo fraiche, compost…etc…). Donc, dire que ça sert pas, ça aide plutôt, à moins faire de conneries et s’étonner plus tard que : “mince alors! mes légumes se développent moins bien? ma terre craquelle? comment ça se fait que ma matière organique fraîche se décompose mal ? il y a 4 ans j’avais aucun soucie, je comprend pas ?” Sûr qu’à force de tirer les éléments du sol pour nos chers potagers ou plantes, si on ne connait pas l’état de son sol, l’état de ses plantes, ça se verra pas tout de suite mais au fil du temps, si!

      • humusapien 5 années Il y a

        …et pensez aussi : “il ne suffit pas que d’observer et de se contenter, il faut aussi nourrir son sol!

  2. Le Petit Jardinier 7 années Il y a

    Joli article … Il m’a fait réfléchir … N’est-ce pas ici son utilité … donc pour moi but atteint … 😉

    • Auteur
      Loïc Vauclin 7 années Il y a

      Merci petit jardinier 🙂

  3. Oph 7 années Il y a

    Idem.
    Je me pose à présent pas mal de questions sur mon sol 😐

    • Auteur
      Loïc Vauclin 7 années Il y a

      Bonjour

      Désolé d’avoir semé le doute 🙂

      • Oph 7 années Il y a

        Justement c’est une bonne chose! Merci 😀

  4. elisabeth 7 années Il y a

    Merci loic pour tous les bons conseils, par les temps qui courent, il n’y a pas de petites économies. Comme je vous l’ai dit je fais partie d’un groupe de jardiniers et j’ai transmis votre site à tous les jardiniers du groupe (30 personnes) alors votre site va être très sollicité. Bon jardinage, malgré le froid.
    Salutations E 😆 😆 lisabeth

  5. Jérémie 7 années Il y a

    Salut,
    J’ai eu la chance de participer à une formation de “soin des plantes par les plantes” donné par Ezric Petiot (un des fondateurs du ASPROpnpp) . Il nous a fourni quelques données clé pour constater si le sol est en bonne santé.
    1. Le pH du sol doit être régulier. Je m’explique: il faut prendre 3 mesures de pH à 30cm, 15 cm et à la surface. Les mesures doivent être croissante ou décroissante de manière réguliere (ex: 30 cm pH=6, 15cm pH=6,5, 0cm pH=7)
    2. Il en de même de la conductivité du sol qui doit être régulière sans inversion de polarité.

    Les différents purins, compost et autres permettent de palier aux irrégularités et de tendre vers un sol en bonne santé.
    Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture de “Purins d’orties et compagnie”, qui donne plus de précision concernant les soins que l’on peut apporter à nos potagers en utilisant des plantes.

    Bonne lecture et bon potager !

  6. Bonjour Loïc,

    Pour ma part, j’ai une approche pragmatique :
    Du moment où les légumes que je cultive poussent sans problème, je ne vois pas l’utilité de faire analyser mon sol.

    Par contre, j’attache beaucoup d’importance à améliorer sans cesse sa structure avec du compost, du paillis, des engrais verts…

    Bien cordialement.

  7. Serge35 7 années Il y a

    Bonjour,

    Je crois qu’il faut cependant également connaître l’histoire de votre sol. Mon jardin est situé à proximité d’un ancien garage de camion. Mon inquiétude donc est celui de la présence de métaux lourds (liés au huiles de vidange, aux eaux de batteries etc …. ) Donc, oui, l’histoire de mon sol, même si bcp d’essences y poussent sans probème, m’oblige la prudence! Par contre, je ne sais tjrs pas ou me tourner pour ce genre d’analyses spécifiques à moindre coût.
    Bonne journée

    • Auteur
      Loïc Vauclin 7 années Il y a

      Bonjour Serge

      Effectivement je comprends ton inquiétude. Mais quelques chose me dit que les mécanismes naturels sont capable de faire avec ce genre de pollution. Je crois que, plus tu favoriseras l’installation de la variété vivante et moins la pollution aura d’impact. Je suis bien incapable de le démontrer, cela reste une intuition !

  8. Muriel 7 années Il y a

    Bonjour,
    Serge concernant ta question, ” je ne sais tjrs pas ou me tourner pour ce genre d’analyses spécifiques à moindre coût”, j’ai appris que gamm vert propose un kit d’analyse du sol à 25€ : prélever un échantillon de sol, le rapporter à gamm vert qui l’envoie à son labo, réponse sous 3-4 semaines concernant : pH, calcaire, magnésie, taux en matière organique, et j’ai oublié le reste…
    Je rejoins Loïc, c’est à coupler avec l’observation et le toucher du sol (texture, rétention de l’eau, couleur), et l’observation des plantes spontanées du terrain qui renseignent ++ sur le type de sol en présence!

  9. humusapien 5 années Il y a

    Je suis maraîcher, en voie du bio…Observer je fais, mais je ferai aussi une analyse de sol, je trouve ça pire de continuer à profiter de nos sols pour nous être humain en se foutant complètement d’une analyse, comme-ci on avait le savoir absolu rien qu’en observant! c’est justement là le problème, les gens ne veulent pas voir plus loin, ne prennent pas le soucie physique, biologique et chimique, n’en voit pas d’importance! il y a des possibilités d’être plus précis aujourd’hui, et on les utilise pas et on critique, c’est plus facile! “du moment que j’ai mes légumes, rien à faire du côté technique!” et puis “ça marche bien comme ça, donc j’économise de l’argent, sans savoir réellement que dans 10 ans, j’aurai totalement modifier mon sol, mais je m’en fous, j’ai eu des légumes!” comme des mômes! Analyse de sol n’égale pas destruction du sol, mais MAINTIEN de son sol, lui gardé sa nature, pas le CHANGER complètement! au contraire! c’est encore pire de continuer à faire pousser à foison sans se préoccuper de l’état de son sol, comme si nous-même on se préoccupait pas de notre santé! c’est de l’égo tout simplement, croire que nous savons déjà, qu’il n’y a pas besoin de ceci ou cela…dans ces cas là pas besoin d’internet alors! ça coûte de l’argent! donc on arrête tout!?

    • Auteur
      Loic Vauclin 5 années Il y a

      Bonjour 🙂

      Le cadre d’une production maraîchère et d’un potager familial est un peu différent non ?

      Je me passe d’une analyse, parce que les amendements que j’apporte ne se font que sous la forme de :

      Fumier
      BRF
      Engrais vert

      Mais j’imagine qu’en tant que professionnel ont a sûrement d’autres contraintes

  10. Kara 5 années Il y a

    Bonjour à tous!
    Je cherche à savoir si mon potager contient des métaux lourds ou de l’arseniate de plomb. Il y avait d’anciens jardins potagers, ça je le sais, je sais aussi que la confiance dans la chimie était à son apogée il n’y a pas si longtemps – puis 15 ans de pelouses. Mais les métaux lourds restent, et je m’inquiète, d’autant plus que les poules que j’élève sur ce terrain ont plus de maladies que normal.
    Comment faire ce test de sol? quelqu’un connaitrait un organisme sérieux et pas totalement hors de prix?
    Merci
    K

    • Cam 3 années Il y a

      Bonjour j’ai écouté une émission radio il n’y a pas longtemps sur des plantes qui pomperaient la pollution des sols et favoriseraient leur décontamination .. je ne me souviens plus du nom…..

  11. bouzid-delaunay 4 années Il y a

    je me pose la question de l’analyse de la terre , Mais le problème ici personne ne répond ou ne dit ou s’adresser et combien sa coute c’est assez étonnant ??? pas d’adresse pas de contacts de tél rien … Alors on fait quoi et comment Merci

  12. maquisard 3 années Il y a

    Bonjour,
    Une analyse de sol peut se révéler efficace et éviter un apport a l œil de produit chimique ou de substrat type terreau, tourbe, sable, argile….. Elle peut éventuellement nous permettre de savoir s’i n’y a pas de produit rémanent dans le sol qui contaminerait potentiellement vos légumes par exemple ou expliquerait pourquoi rien ne pousse dans votre jardin… Bref dans 97% des cas l’analyse peut se révélée inutile pour le commun des mortels par contre lorsque vous achetez de la terre à un professionnel et que ce dernier vous livre, demandez lui avant de décharger son camion une analyse de sa terre ‘végétale’ et vérifiez que la couleur foncée est pas due a des traces d’hydrocarbures par exemple lol…

  13. Louis 3 années Il y a

    Je crois qu’une analyse préalable est toujours nécessaire dès que l’on pense consommer ou faire consommer sa production, minime ou pas. Des terres industrielles, citadines ou autre peuvent ne pas convenir du tout.
    Dès lors qu’en lançant une recherche en français sur le web j’ai trouvé plusieurs organismes locaux capables d’analyser un sol, avant d’atterrir ici, je n’ai pas besoin de chercher plus loin, il me semble.

  14. guiziou 2 années Il y a

    Serriez vous comment analyser la présence de potassium d’en un engrais ?? Svp

  15. Dos Santos 2 années Il y a

    Bonjour , je souhaiterais savoir à qui s’adresser pour trouver un laboratoire qui souhaiterait réaliser une analyse de sol pour mon potagers mais je ne trouve pas alors si quelqu’un peux m’aider …
    Cordialement

  16. Nico 2 années Il y a

    Bonjour

    C est un joli résume en effet ….. Pour une économie !!!!
    Mais avant toute chose la vrai question est de savoir ce que l on veut mettre dans son jardin et donc donné une utilité à cette analyse (ou pas )

    Un potager ou des fleurs ne consommeront pas les même nutriments par exemple

    On enrichit ou appauvri son sol mais c est selon ses besoins

    Un plan de tomate posé dans une forêt va donné peu mais se sera pas à cause de la terre mais plutôt par manque de soleil
    Dônc l analyse est utile pour certaines cultures là où d autres personnes trouveraient ça moins utiles

    Autant que faire une analyse de l eau est utile
    Ou une analyse de sang

    C est certain qu investire 130€ pour planter 4 salades ça fait mal
    Maintenant pour les vignes les truffes certains arbres ou fleur demandent une alimentation précisé et si le sol ne correspond pas bien la plante ne pousse pas

    Le corps humain a besoin de calcium mais ça veut pas dire qu en mangeant du fromage vous allez compenser ce manque !!!! Peu être votre corps produit autre chose qui empêche le calcium de se fixer …..!!!! Seul l analyse éclairci ceci

    Toute les astuces sont bonnes
    Faut simplement comprendre le problème

  17. Nico 2 années Il y a

    Ré bonjour

    En lisant je viens de m apercevoir d une chose
    Enrichir son sol veut pas dire prendre n import quel engrais et le jeter en attendant son effet

    Une plante consomme azote potasse phosphate si je me trompe pas ainsi que bien d autre chose
    Pour du gazon on enrichit en azote
    Mais c est pas parce que ça jauni a certains endroit que Ca manque d azote
    Ca peu etre l eau ou le pH est fort

    Et l analyse c est simple faut juste regarder où il y a un labo et surtout quel test vous voulez

    Un test pH se trouve dans le commerce

    Par contre analyse pour le plomb et autre non …..

  18. RAIS 1 année Il y a

    Je remercie tout ceux et celles qui ont participé et lu cees commentaires qui la plus part du temps sont corrects malgré des manques d’informations .parfois on se contredit.
    le problème qui n’a pas été évoqué par personne cependant il ‘il n’est pas le plus important, il est trés important
    en general et theoriquement l’analyse est important mais il n’est pas aussi important que l’analyse du sang .ce n’est pas parceque le sol ne peut être comparé à l’homme loin de là. le problème c’est que l’analyse du sang est très précis il s’agit de d’une analyse de 5 à7 litres de sang d’un corps de 70 kgs soit 10 % alors que pour le sol on analyse 10 kgs de sol qu’on prend d’un terrain si c’est’ un hectare ) minimum) sur 2oo tonnes de terre soit 5 %ooo donc c’est une analyse insignifiante et si le terrain est en pente, alors c’est catastrophique..
    ce n’est pas l’analyse qui est fausse mais le prélèvement est- très très très insuffisant, elle ne peut donner que des approximations qui est souvent fausses
    Il ne faut pas abandonner les analyses mais essayer de l’améliorer. et bon courage.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?