Le paillage rend plus difficile le semis des graines fines

On parle souvent des multiples avantages du paillage mais moins de ses inconvénients. J’aimerais dans cet article, vous présenter les inconvénients majeurs du paillage et vous proposer des solutions pour les contrer.

Le paillage Incompatible avec le semis direct

Le premier inconvénient du paillage réside dans l’impossibilité de faire un semis direct en terre. Autant il est simple de repiquer une plante au travers le paillage. Autant c’est complexe de semer des graines. J’ai déjà essayé quelques techniques de semis au travers du paillage, notamment avec un jet d’eau pour forcer les graines à descendre plus profondément dans le paillage. Cette technique fonctionne assez bien avec des grosses graines de la taille des radis, mais c’est à exclure avec les graines fines. Si nos anciens se sont mis à travailler le sol, ce n’est pas pour le plaisir de défoncer toute la vie qu’elle contient. Pour voir les graines lever, il faut préparer un lit de semence. C’est-à-dire une zone propice à la germination des graines. C’est-à-dire une terre assez fine et régulière, pas de concurrence avec d’autres plantes et constamment humide. Quelque soit le paillage, on ne peut pas dire que c’est un lit de semence favorable.

Lit de semence quezako

En agriculture, un lit de semence est la couche superficielle du sol plus ou moins finement travaillée pour recevoir les semences lors du semis et favoriser leur germination grâce à un bon contact entre les semences et le sol.

La difficulté du semis dans un paillage est inversement proportionnelle à la taille de la graine. En résumé, plus la graine est fine, moins elle a de chance de levé dans ce paillage. Les grosses graines avec beaucoup de réserves nutritives, parviendront à traverser le paillage s’il n’est pas trop épais non plus. A titre d’exemple, les pomme de terre se prêtent très bien à la culture sous paillage, vous pouvez en mettre 30 cm par-dessus vos tubercules, ils parviendront sans problèmes à le traverser et à trouver la lumière.

Solutions pour les graines fines

Pour réussir à semer des graines tout en continuant de couvrir le sol avec votre paillage, il y a 2 solutions.

  • La première est celle que j’appelle la méthode du chevron. Ça consiste simplement à déposer un chevron de bois à l’emplacement du semis que vous voulez réaliser et cela avant de couvrir le sol. Ensuite, vous couvrez le sol en prenant soin de bien tasser le paillage de part et d’autre du chevron. Il ne reste plus qu’à retirer délicatement le chevron pour découvrir une fine bande de terre qui pourra recevoir votre semis. Pour plus de précision sur cette méthode regarder la vidéo, planter de l’ail selon la méthode du chevron. Dans la vidéo, je plante de l’ail, mais on pourrait aussi bien envisager de semer des carottes. Cette technique fonctionne aussi bien avec de la paille que du BRF.
  • La seconde solution pour semer dans le paillage est la méthode de Didier du potager du paresseux. A l’aide d’une sillonette (deux lames de couteaux à pain de part et d’autre d’un manche en bois) et d’une planche de bois, il découpe un sillon au travers du paillage. Je n’ai pas encore expérimenté, la découpe du foin, mais à la vue de cette vidéo, c’est une technique qui me parait envisageable pour peu que l’on n’ait pas des kilomètres à couper.

Une isolation qui retarde le réchauffement du sol

Si l’utilisation du paillage prend tout son sens en été pour protéger le sol des fortes chaleurs et pour y maintenir l’humidité. A la sortie de l’hiver, le paillage empêche le sol de se réchauffer. Bon nombre de graines demande une certaine température pour germer, et donc il faut être prêt à découvrir votre sol pour laisser les rayons du soleil le réchauffer. C’est une opération qui demande un peu du travail, mais qui est nécessaire pour démarrer le potager avec le printemps. Dès les premiers beaux jours, il ne faut pas hésiter à tout retirer. Les herbes indésirables sont comme vos future légumes, elles ne vont pas germer du jour au lendemain. Vous pouvez découvrir votre potager un bon mois avant d’y faire vos premiers semis.

Un gite pour les limaces

La première remarque que l’on fait souvent au sujet du paillage, c’est que ça attire les limaces. En gros utiliser de la paille au potager c’est se tirer une balle dans le pied. Certes en couvrant le sol de matière organique vous offrez le gite et le couvert à bon nombre d’insectes et de bestioles que vous ne voulez pas forcement voir dans votre potager. Deux solutions s’offrent à vous. Vous enlevez votre paillage et vous ressortez vos bidons de pesticide et insecticide en tous genres, ou bien vous acceptez que les limaces fassent partie de l’écosystème du potager et vous faites en sorte d’attirer leurs prédateurs tels que les hérissons pour viser un équilibre.

Plus sérieusement, je ne trouve pas que mon potager soit préservé de l’attaque des limaces si je n’utilise pas de paillage. Les limaces sont présentes un peu partout sur votre terrain et sur celui du voisin. En revanche, je remarque que l’utilisation du paillage favorise la venue d’insecte comme les carabes qui mangent les œufs des limaces. Favoriser la biodiversité est une des clés de la réussite au potager et le paillage contribue à cette biodiversité.

Les solutions pour lutter contre les limaces restent les mêmes que vous utilisiez du paillage ou non.

Un garde manger pour les oiseaux

Vous allez me dire que les oiseaux, sont les bienvenues dans le potager et qu’ils ne représentent pas un problème. Exactement ! Les oiseaux sont au même titre que les limaces des acteurs incontournables du potager, seulement il arrive que je les maudisse. C’est surtout le cas quand j’utilise du paillage à base de bois broyé. Les oiseaux adorent gratter dans ce paillage. Du coup, je n’utilise plus le bois broyé en paillage direct, car les jeunes semis ne résistent pas longtemps aux ravages que les oiseaux peuvent faire dans ce type de paillage. Ils sont beaucoup moins actifs dans un paillage à base de foin. Les longues fibres d’herbe séchées sont beaucoup plus difficiles à gratter.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé
Le potager en carrés idéal pour bien débuter

Formation express du jardineur

Venez decouvrir la nouvelle formation pour obtenir des légumes sains à profusion, sans y passer tous vos Week-ends

Gratuit

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?