Une plante peut naître d’une graine, d’un bulbe, d’une tige, d’une racine, d’un tubercule ou d’un rhizome.

Pour faire pousser ses légumes, le jardinier amateur se tournera le plus souvent vers les graines. Il a d’ailleurs l’embarras du choix ! Des tonnes de variétés existent… Entrons dans ce monde merveilleux pour en savoir plus sur la naissance et vie des graines.

naissance-vie-dune-graine

Comment naît une graine ?

En schématisant, on dira que la graine est le bébé de la plante, on parle d’embryon. Pour que la graine naisse, il faut tout un processus, où se mêlent organe mâle, organe femelle, fécondation…

Les graines sont contenues dans le fruit des plantes. Et, ce dernier ne peut apparaître que lorsque la plante fleurit, à la suite d’une fécondation. C’est grâce au dépôt du pollen (libéré par les étamines, organes mâles de la fleur) sur le pistil (organe femelle) de la fleur que naît le fruit.

La plante se féconde grâce à une action extérieure. Le pollen peut se déposer par l’action du vent, de l’eau, d’insectes (ex : les abeilles), d’oiseaux ou de petits mammifères (ex : chauve-souris).
Dans une graine, on trouve de l’amidon ou de l’huile, des protéines, de la nourriture ingérée par l’embryon pour grandir. Mais, on peut également y rencontrer des pesticides ou des hormones de synthèse (d’où l’intérêt de se procurer des graines bios).

De la graine à la plante

La plante se développe avec la germination de la graine.

Pour germer, la graine a besoin d’eau et de chaleur. Elle gonfle par absorption de l’eau contenue dans le sol.

L’embryon se réveille de sa dormance, respire et digère la nourriture contenue dans la graine.

Au bout de quelques jours, le début de la racine apparaît (c’est la radicule), croît puis s’enfonce dans le sol pour y puiser l’eau et plus tard les nutriments. La racine sert également à arrimer la plante dans le sol.

L’hypocotyle (le début de la tige) et les cotylédons (feuilles primaires ou proto-feuilles) apparaissent et les racines secondaires (radicelles), munies de poils absorbants se développent.

Viennent ensuite les deux premières vraies feuilles.

C’est à partir de ce stade que vous pouvez repiquer la plante.

Toutes les graines ne suivent pas le même processus de germination.

Dans la nature, certaines graines ont besoin de l’action du froid et de l’humidité sortir de leur état de dormance et leur permettre de germer. Il s’agit de la stratification.

Chez vous, vous pouvez reproduire artificiellement ce phénomène, soit en mettant les graines au réfrigérateur quelques jours avant le semis (ex : les graines d’aubergine), soit pour les rendre plus dures, les installer dans un pot de sable sur le rebord d’une fenêtre située au nord (ex. les graines de tagasaste).

D’autres graines ont, au contraire, besoin de chaleur et d’une forte humidité pour germer. Ces conditions permettent de ramollir leur enveloppe. Ainsi, le germe pourra s’épanouir plus facilement. Vous pouvez reproduire ces conditions en faisant tremper les graines 24 à 48 h dans de l’eau tiède (ex. les graines de tétragone).
Enfin, certaines graines ( à l’enveloppe très dure) doivent être scarifiées pour faciliter la germination. Pour cela, vous grattez (à l’aide d’un couteau ou d’un papier de verre) l’enveloppe de la graine pour la rendre plus fine. Vous pouvez même réaliser de petites incisions dans l’enveloppe à l’aide d’un cutteur (ex : pour les graines de bananier).

graines 037 (1)

Une plante meurt-elle vraiment ?

Quand la plante est parvenue à maturité, elle va vouloir se multiplier, avant de mourir.

Pour se multiplier, les plantes « à graines » utilisent la dissémination.

Elles peuvent le faire de plusieurs façons :

  • par l’action du vent, pour les graines légères ou munies d’ailettes,
  • en s’accrochant aux pelages des animaux pour celles munies de crochets,
  • dans les excréments des animaux après avoir été mangés et digérées par ceux-ci,
  • avec l’aide du jardinier.

Comme vous avec pu le constater, la graine connaît un cycle de vie qui ressemble fortement à celui de l’Homme. Dans la Nature, elle jouit d’une certaine liberté qui lui permet de s’épanouir comme bon lui semble. Toutefois, dans le potager, le jardinier aura tendance à la domestiquer pour l’amener et l’implanter à l’endroit exact où il le désire. Gageons qu’il le fasse de la manière la plus douce et la plus naturelle possible.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé
Le potager en carrés idéal pour bien débuter

Formation express du jardineur

Venez decouvrir la nouvelle formation pour obtenir des légumes sains à profusion, sans y passer tous vos Week-ends

Gratuit

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?