Potager surélevé : tout ce qu’il faut savoir pour bien le réussir

Pouvoir jardiner debout, profiter d’un sol plus fertile, réduire les mauvaises herbes… Autant de bonnes raisons qui vous donneront envie de cultiver vos propres légumes dans un potager surélevé. Si vous ne savez pas par où commencer, rassurez-vous, c’est plutôt simple ! De la fabrication à la plantation, en passant par le remplissage, je vous explique tout.

Un potager surélevé, qu’est-ce que c’est ?

Définition du potager surélevé

Avant tout, sachez que cette appellation n’est pas exacte. Pour être plus précis, il faudrait plutôt parler de planche de culture surélevée. En effet, lorsqu’on pense à un potager surélevé, on visualise très souvent un bac en bois posé directement sur le sol, ou éventuellement sur des pieds. C’est dans ce même bac qu’on cultive ensuite toutes sortes de plantes et de légumes. Mais ce n’est pas du tout le potager en lui-même qui est surélevé ! Au contraire, ce sont les différentes planches de cultures qui constituent le potager.

Pour résumer, sans évoquer cet abus de langage, retenez ceci : un potager surélevé désigne simplement une planche de culture située au-dessus du sol naturel.

Quel est l’intérêt de cultiver dans un potager surélevé ?

Ce type de potager peut sembler plus pratique au quotidien, mais il demande tout de même un investissement plus important qu’un potager au ras du sol. Que ce soit en termes d’argent ou d’énergie, ce n’est pas forcément plus facile !

Quelle est la contenance de ce potager surélevé ? Environ deux mètre cube

Par exemple, un potager surélevé de ce format contient environ 2 m3 de terre. Il faudra donc une bonne vingtaine de brouettes de 100 litres pour le remplir, et ce n’est pas rien ! Même si certaines solutions facilitent le remplissage (nous le verrons ensuite), n’oubliez pas qu’un potager surélevé demande beaucoup d’énergie pour être mis en place. Bien heureusement, mis à part ce détail, il existe plusieurs avantages à cultiver vos plantations dans des potagers surélevés :

  • Drainer l’excès d’eau de votre sol ;
  • Créer un sol plus riche si celui d’origine n’est pas propice ;
  • Jardiner debout pour éviter les douleurs de dos ;
  • Une meilleure productivité ;
  • Un désherbage plus facile ;
  • Une protection contre les animaux.

Potager surélevé ou potager sur pieds : quelles différences ?

Même s’ils se ressemblent, il ne faut pas confondre ces deux types de potagers :

  • Le potager surélevé n’a pas de fond, il est posé directement sur le sol naturel pour profiter de tous ses bienfaits ;
  • Le potager sur pieds est une jardinière sans contact direct avec le sol, qui peut être associé à un ascenseur à vers de terre faisant office de passerelle entre le sol naturel et le substrat du potager sur pieds.
Voila le principe de raccordement à la vie du sol d'un potager surélevé. C'est ce que j'appelle l'ascenseur à vers de terre.

Bien évidemment, un potager sur pieds est lui aussi surélevé, mais il se rapproche plus des jardinières et des pots. Il conviendra mieux aux cultures hors sol, à l’exception de mes conceptions qui peuvent se placer sur une terrasse ou dans le jardin.

Ce potager sur pieds est installé dans le jardin et relié à la vie du sol.
Ce potager sur pieds est installé sur une terrasse.

Comment faire un potager surélevé ?

Vous savez maintenant ce qu’est un potager surélevé, mais vous vous demandez certainement comment le construire. En fonction de la méthode que vous utilisez, c’est très simple ! La plus courante, car la plus pratique, c’est d’utiliser du bois (des planches ou des rondins de bois conviendront très bien) pour fabriquer une grande caisse sans fond. Il suffit ensuite de la poser directement sur le sol.

Un potager en bois de palette et palox ?

On me demande souvent s’il est possible d’utiliser des palox pour faire des potagers surélevés. Et bien oui ! Vous pouvez utiliser n’importe quelle caisse en bois sans fond. En revanche, gardez bien en tête que la durée de vie de votre potager dépendra surtout de sa conception et de l’essence de bois utilisée.

Le bois de palette peut également convenir pour les potagers surélevés. Mais selon moi, il vaut mieux éviter au maximum : les planches sont épaisses et ont reçu de nombreux traitements.

Fabriquer soi-même son potager surélevé

Pour réaliser votre potager surélevé fait maison, je vous recommande d’utiliser des voliges de charpente ou des planches de coffrage. Vous pouvez en trouver facilement dans tous les magasins de bricolage. Le prix de revient du potager va dépendre des sections et du bois que vous choisissez : plus vous utilisez une essence noble et une section importante, plus le bois va résister dans le temps à l’humidité, aux champignons et aux insectes.

Par exemple, le bastaing de chêne fait partie des plus résistants, alors que l’épicéa risque de pourrir au bout de 3 ans pour les planches les plus en contact avec le sol.

Télécharger des plans de construction

Pour éviter que vos planches de cultures pourrissent, ne négligez pas la conception de votre potager. Sinon, vous risquez d’être déçus quand il faudra tout recommencer ! Si vous recherchez un compromis entre durabilité et coût, n’hésitez pas à regarder les plans de construction que je propose. Ces conceptions permettent aussi d’allonger la durée de vie de votre potager en remplaçant une planche pourrie par le temps, sans avoir besoin de vider tout le contenu du potager. Pour vous donner un ordre d’idée, comptez environ 90 € pour un potager surélevé de 1,20 m de côté, et profond de 80 cm. Notez également qu’il a une longue durée de vie : vous n’aurez pas besoin de changer une planche pendant une dizaine d’années.

Pour éviter que vos planches de cultures pourrissent, ne négligez pas la conception de votre potager. Sinon, vous risquez d’être déçus quand il faudra tout recommencer ! Si vous recherchez un compromis entre durabilité et coût, n’hésitez pas à regarder les plans de construction que je propose. Ces conceptions permettent aussi d’allonger la durée de vie de votre potager en remplaçant une planche pourrie par le temps, sans avoir besoin de vider tout le contenu du potager. Pour vous donner un ordre d’idée, comptez environ 90 € pour un potager surélevé de 1,20 m de côté, et profond de 80 cm. Notez également qu’il a une longue durée de vie : vous n’aurez pas besoin de changer une planche pendant une dizaine d’années.

Si vous avez du mal à fabriquer votre propre potager surélevé, je propose aussi des plans à télécharger, pour des potagers de différentes tailles et profondeurs. Vous y retrouverez toutes les instructions de fabrication, avec les plans côtés et détaillés, ainsi que des vidéos d’aide au montage. En bref, vous ne serez pas perdu !

Comment bien protéger le bois d’un carré potager ?

Vous l’avez compris, je propose des conceptions qui allient durabilité et coût accessible. Pour cela, j’utilise du bois de moindre qualité qui est plus économique, mais j’assure sa durée de vie en le protégeant des effets du temps. Comment faire ? Faut-il mettre du géotextile pour protéger le bois ?

D’abord, sachez que l’usage d’un géotextile ou d’une bâche va accélérer la dégradation du bois. Eh oui, le géotextile est un tissu qui absorbe l’humidité et la conserve en contact permanent avec le bois. Concernant la bâche plastique, c’est exactement la même chose : l’humidité stagne contre le bois, et le fait pourrir plus vite.

Pour assurer la protection du bois de votre potager surélevé, je vous recommande l'utilisation d'un plastique en relief type Delta MS

L’idéal est donc de choisir un plastique en relief comme les protections de soubassements. Ce plastique va créer une lame d’air contre la face interne de la planche, permettant ainsi de laisser l’air circuler librement. Le bois va alors pouvoir sécher régulièrement. Cette simple protection vous permet déjà de rallonger considérablement la durée de vie de votre potager surélevé.

Pour la face externe, je n’utilise rien ! Comme les bois de charpente et les planches de coffrages reçoivent un léger traitement antifongique et insecticide, la protection externe du bois n’a que peu d’intérêts. D’autant plus que la dégradation des planches viendra surtout de l’intérieur et du bas.

Pour éviter le pourrissement de la base des planches du potager surélevé, il faut le poser sur des piquets.

Quelle profondeur pour un potager surélevé ?

Durant la conception de votre potager, il va falloir déterminer la profondeur de la structure. Encore une fois, tout dépend de votre situation et des objectifs que vous visez. Si vous avez un terrain qui jouit déjà d’une bonne terre végétale avec une structure équilibrée, vous avez un contexte idéal. Dans ce cas-là, le potager surélevé sera surtout utile pour son ergonomie. Mais rassurez-vous, ce type de potager correspond à toutes les terres !

Entre 10 et 20 cm de profondeur pour une terre argileuse

Vous avez une terre lourde et argileuse qui a du mal à sécher après une pluie ? La nappe phréatique est proche de la surface et votre sol est gorgé d’eau en permanence ? Pour éviter que vos légumes aient les pieds dans l’eau, les planches de cultures légèrement surélevées sont une bonne idée ! En surélevant le niveau culture de 10 cm, vous allez enfin favoriser l’oxygénation du sol et stimuler la vie. L’investissement de départ (en énergie et en temps) est donc moindre par rapport aux bénéfices.

Autour de 40 cm de profondeur pour un sol pauvre

Les moins chanceux d’entre vous peuvent aussi avoir un sol de mauvaise qualité. Peu de terre végétale, beaucoup de cailloux, difficulté à la travailler… Ne baissez pas les bras, tout n’est pas perdu ! Si vous n’arrivez pas à cultiver vos légumes dans de bonnes conditions, il peut être judicieux de créer artificiellement un nouveau sol. Mais pour cultiver toute sorte de légumes, il vous faudra une profondeur d’environ 40 cm. À ce niveau, votre potager va vous offrir un contexte plus favorable pour cultiver vos légumes tout en soulageant vos douleurs lombaires. Vous pouvez maintenant jardiner assis sur le rebord des planches de culture, ce qui rendra le travail beaucoup moins pénible. Mais attention ! Avec 40 cm de profondeur, les planches de cultures demandent un investissement important pour être remplies.

Environ 80 cm pour jardiner debout

Voilà la profondeur maximale pour un potager surélevé qui permet de jardiner debout sans se faire mal au dos. Mais ne criez pas victoire trop vite : il vous faudra environ 2 m3 de terre pour le remplir (et croyez-moi, c’est très lourd !). Avant de vous lancer dans la fabrication, réfléchissez bien à la méthode que vous allez choisir pour le remplir. Cela vous évitera notamment quelques mauvaises surprises !

Le remplissage du potager surélevé : quelle terre choisir ?

Le remplissage est un sujet qui a fait l’objet de nombreuses vidéos et d’articles, mais qui reste primordial durant la fabrication de votre potager. Voici plusieurs méthodes, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux.

Un mélange de terre du jardin et de compost

Vous avez dû faire un peu de terrassement pour installer votre potager surélevé et il vous reste de la terre végétale ? L’idéal, c’est de la mélanger à 50 % de compost. Que votre terre soit argileuse ou sableuse, cet apport de compost sera forcément bénéfique. Pour faire ce mélange sans trop d’effort, n’hésitez pas à utiliser un motoculteur et à brasser l’ensemble avec une minipelle.

Les terreaux du commerce

Vous n’avez pas de terre sous la main et vous devez importer tout le substrat ? Étudiez bien le prix de revient de votre potager surélevé ! Si vous avez besoin d’un volume important, recherchez plutôt du côté des formules types big bag de terre amendée criblée. Pour de plus petits volumes, des sacs de terre végétale en jardinerie conviendront très bien. Il suffira ensuite de les mélanger à des sacs de compost. Renseignez-vous sur les plateformes de compostage près de chez vous : c’est le moyen le plus économique pour se fournir en compost (par exemple, j’achète mon sac de 70 litres à 3 €).

Le remplissage type hugelkultur

Pour finir, évoquons cette méthode polémique qui n’est pas validée par tous. Selon certains ingénieurs agronomes, il ne faut pas enfouir de matière organique puisqu’elle ne peut pas se dégrader correctement.

Pour notre potager surélevé, nous n’allons pas vraiment enfouir la matière organique puisque le potager est posé sur le sol d’origine. En fait, notre remplissage doit se rapprocher de l’esprit d’un bac à compost. Et pour un potager profond de 80 cm, c’est beaucoup plus pratique de le remplir avec des déchets verts mouillés et secs, qu’avec 2 m3 de terre ! Vous recyclez vos déchets, vous n’avez pas besoin d’aller à la déchèterie, et vous créez un sol riche et fertile… Que demander de mieux ? Selon moi, c’est vraiment la meilleure méthode pour remplir votre potager surélevé.

Que planter dans un potager surélevé ?

Votre potager est fini, il est prêt à produire, mais vous ne savez pas quoi planter ? Vous avez l’embarras du choix ! Vous pouvez cultiver tous types de plantes aromatiques, des légumes annuels ou des plantes vivaces. En revanche, certaines cultures s’adaptent plus ou moins bien au potager surélevé.

Attention ! certains légumes n'ont pas forcement leur place dans un potager surélevé. Ici les poireaux ne sont pas facile a récolter car il faut monter dans le potager avec une fourche bêche.

Et voilà, nous avons fait le tour du sujet ! J’espère que tout est plus clair pour vous. Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire.

Voici un petit exemple tiré de mon expérience. Avec mes premiers potagers surélevés, j’ai cultivé tous les légumes courants qu’on trouve dans un potager. Ayant bien réussi à déterrer mes carottes à la main sans utiliser de fourche bêche, j’imaginais que j’allais pouvoir récolter mes magnifiques poireaux de la même façon. Malheureusement, c’était impossible de tirer sur le fût du poireau sans risquer de le casser. Ils avaient tellement profité de la richesse du substrat que le réseau racinaire plongeait profondément et largement dans le bac. Résultat ? J’ai dû le sortir en montant sur le potager surélevé et en utilisant une fourche bêche. Après cette mésaventure, j’ai compris qu’il fallait bien choisir les légumes à cultiver dans son potager surélevé !

1 Commentaire
  1. Nicolas Bastien 1 semaine Il y a

    Super article de fond très accessible et complet pour les débutants comme moi.
    Merci c’est vraiment intéressant !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?