Depuis 2011 je me creuse la tête pour améliorer mes serres. Mes premières conceptions manquaient d’efficacité. A force de chercher, j’ai fait une agréable découverte en achetant le livre « construire une serre ». Je ne pensais pas que ce livre abordait des notions bioclimatiques.

Grâce à cet ouvrage, j’ai repensé la conception des serres pour le potager en carrés, en y incluant ces notions bioclimatiques.

Avant de vous parler en détail, pour ceux qui veulent aller plus loin, vous pouvez découvrir tous les plans des modèles de serre en me rejoignant sur le site privé.

Voyons maintenant les points importants de ce nouveau projet de serre bioclimatique

 

serre 1m20 par 1m20 bioclimatique

L’emplacement

Concernant les petites serres pour le potager en carrés, qu’elles fassent 1m20 par 1m20 ou 1m20 par 2m40, leur place est à privilégier dans le potager. Reste à leur trouver une bonne place dans le potager, en cherchant à les abriter du vent, car les déperditions de chaleur augmentent avec sa vitesse.

Il faut s’assurer aussi qu’aucuns obstacles ne puissent faire de l’ombre à la serre. Bien que l’ombrage soit une notion à prendre en compte dans la conception d’une serre. On va chercher à maitriser cet ombre.

Orientation

Intuitivement, on est tenté d’exposer la plus grande surface de la serre au sud et jusque-là on ne fait pas trop d’erreur. Seulement on peut aller plus loin pour optimiser les performances de la serre. Déjà il faut savoir qu’une légère orientation (moins de 20°) vers l’est ou l’ouest ne causera qu’une faible perte du rayonnement directe (entre 4 et 5%). De plus, il est préférable d’orienter vers l’est plutôt que l’ouest, pour profiter d’un réchauffement de la serre plus tôt le matin et ainsi éviter les surchauffes du soir. Sachez aussi qu’une orientation Est-Ouest assure un meilleur éclairement qu’une orientation Nord-Sud en hiver. Mais ce n’est plus vrai en été. Dans le cadre de nos serres pour le potager en carrés, que l’on va essentiellement cultiver durant l’été, on va donc préférer une orientation Nord Sud.

Les surfaces transparentes

Vous vous doutez que c’est l’élément déterminant dans l’efficacité d’une serre, seulement c’est aussi la plus grosse part du budget ! Je vous le dit tout de suite l’idéal serait d’utiliser du double vitrage en verre, mais ce n’est vraiment pas rentable pour une mini serre tel qu’on l’envisage. Le meilleur compromis c’est d’utiliser des plaques alvéolaires polycarbonates ou acryliques. Sachez que les plaques acryliques laissent mieux passer la lumière.

Laissez passer au mieux la lumière c’est l’objectif à atteindre ! Et pour cela, l’inclinaison des plaques par rapport aux rayons lumineux est capitale ! Plus les rayons lumineux frappent les plaques perpendiculairement et mieux ils traversent la planques sans être réfléchis. Cet angle est fonction de la latitude. En gros il faut ajouter 10° à la position en latitude de la serre.

Par exemple, mon potager est à une latitude de 49°, donc l’inclinaison de la face principale de la serre doit être de 59°. Allez 55° pour faire rond ! Non, 55° parce que ma scie à onglet ne va pas plus loin !

Conservation de la chaleur

On a fait notre mieux pour capter la lumière mais il faut savoir que sans soleil, la serre va très rapidement perdre sa chaleur à cause de la médiocrité de son isolation. Dans la conception bioclimatique, on cherche à conserver cette chaleur le plus longtemps possible. Pour ce faire il faut la stocker dans des matériaux « lourds ». C’est souvent le rôle de la paroi nord de la serre. Cette paroi qui n’a pas besoin d’être transparente sera construite avec des matériaux accumulant la chaleur comme :

  • La terre
  • Le sable
  • Le béton
  • La pierre
  • Les briques
  • Et l’eau

En stockant la chaleur dans ces matériaux, on va réduire les variations de température dans la serre. Quand le soleil est présent, les parois opaques, que l’on va rendre le plus sombre possible, vont se charger en chaleur et limiter la surchauffe de la serre. Inversement, ces parois vont diffuser leur chaleur accumulée quand le soleil va disparaitre.

Pour conserver au mieux cette chaleur accumulée, il faut faire en sorte qu’elle ne s’échappe pas par la face extérieure. C’est pour cette raison que l’on doit isoler par l’extérieur le mur opaque.

Ma nouvelle conception

En tenant compte de tous ces nouveaux paramètres, j’ai modifié la conception de mes serres. Elles se traduisent par 2 points :

  • La modification de l’inclinaison de la face principale
  • La transformation de la face nord en paroi opaque et lourde.

Pour l’inclinaison, par trop de soucis, il faudra juste que j’installe une sorte de béquille pour ternir le panneau articulé en position ouverte. La face nord est encore sujet a réflexion car pour le moment on ne peut pas l’ouvrir ce qui rend l’accès au fond de la serre plus difficile.

L’isolation de la face nord demande à être amélioré car une planche de sapin de 25mm me parait insuffisante. Il va falloir que je trouve un compromis entre la partie lourde que je compte faire en torchis et l’isolation. L’idéal étant d’arriver à faire tenir le tout dans moins de 10cm ! Pour corser le chalenge, il ne faut pas que je dépasse 150€ de budget tous compris.

[nggallery id=41]

Pour les plus motivé, vous pouvez retrouver les plans détaillé de fabrication ainsi que les vidéos d’aide au montage en rejoignant la formation «  les serres de A à Z »

 

A bientôt dans un prochaine article !

 

11 Commentaires
  1. Romain 5 années Il y a

    Bonjour Loïc,

    Je ne connaissais pas la notion de serre bioclimatique, mais elle semble très intéressante !

    Par contre, je voudrais juste soulever un point concernant la façade nord en matériau accumulateur de chaleur. En réalité, ces matériaux sont à faible déperdition thermique, qu’il s’agisse de chaleur ou de froid. Donc certes, une fois chauds ils conservent longtemps leur chaleur mais l’inverse est aussi vrai. C’est à dire que lorsqu’ils sont froids, ils sont longs à se réchauffer. Ce qui peut être problématique pour l’entre saison hiver/printemps où les nuits peuvent être très froides et les premiers rayons de soleil tardifs. Donc comme tu le dis très justement, il faut vraiment coupler ces matériaux à une couleur sombre et une isolation par l’extérieur.

    Faire la moitié du travail ne conduira pas à une demie réussite mais un échec total ! (Je voulais insister sur ça, car j’ai eu le cas de plusieurs personnes ayant eu des problèmes avec ce genre de fabrication).

  2. ROLAND 5 années Il y a

    Bonjour,

    Il y a quelque années sur la chaine  » du cote de chez vous  » il a eu une mini serie documentaire sur une famille anglaise revenant a la campagne  » une famille au vert ».

    Ils ont a un moment installé une serre et pour accumuler la chaleur le jour, un petit ventilateur ( type turbine alimenté par panneau solaire) capter la chaleur dans le haut de la serre pour le diffuser (via un réseau de tube pvc diamètre 30mm) dans un trou d’environ 1m3 rempli de verre pilé ( par ultrason ) dans le sous sol de la serre.

    La nuit ce 1m3 de verre pilé restitué la chaleur dans la serre.

    Le verre on en a tous notre poubelle a recyclage donc je pense que c’est une solution inintéressante, malheureusement je ne retrouve pas le lien !

  3. Marc 5 années Il y a

    Bonsoir Loïc,

    Tout cela m’a l’air fort intéressant et je regarderai et lirai demain.

    A++
    Marc

  4. M.Gilles 5 années Il y a

    J’ai peut-être une solution économique pour accumuler la chaleur à l’intérieur de la serre. Fabriquer, avec de la bâche agricole noire, une poche étanche(par thermocollage) recouvrant, à l’intérieur, le pan nord; remplir cette poche d’eau. L’eau se réchauffera dans la journée et ralentira un peu le refroidissement de la serre.
    Autre possibilité: épandre dans le fond de la serre, sous la terre et le terreau, une épaisse couche de fumier de cheval frais: sa fermentation dégage énormément de chaleur et là on fait d’une pierre deux coups car on pourra récupérer ce fumier pour amender la terre.
    Ce sont deux sources de chaleur gratuite que l’ancienne paysanne que je suis a déjà vu fonctionner dans d’autres circonstances

  5. Perméric 5 années Il y a

    Merci Loïc pour ces infos, excellent! Il y aussi les serres enterrées, un trou dans le sol assez large pour encore avoir du soleil dedans et assez profond pour profiter de l’inertie du sol…pour les pays chauds ou froids…c’est à essayer…chez moi, je crains que ça n’ira pas, j’ai de l’eau si je fais des trous profonds et larges! 🙂

  6. bricoleur amateur 5 années Il y a

    Super projet … qui me passionne par ailleurs !

    Entièrement d’accord avec Romain, il ne faut pas faire d’à peu près, cela pourrait être pire qu’une serre classique !

    Pour l’accumulation de la chaleur / régulation de l’hygrométrie à bas coût, je verrai bien des briques en terre crue …
    Pour l’isolation par l’extérieur, on ne vise pas le BBC non plus donc un isolant mince multicouches + un bardage (avec lame d’air) sera suffisant

    Autre solution : utiliser le principe des maisons ossatures bois avec cadre en bois contreventé avec un panneau d’OSB et l’isolant (peu importe lequel cette fois-ci) est inséré dans le cadre.

    à voir si cela passe dans ton budget de 150 euros ??!

  7. CHAUFFREY 5 années Il y a

    Bonjour Loïc,

    Super article avec pleins d’idées intéressantes. Je me lance dans la construction d’une serre également.
    Mais ou trouves-tu ton bois dans la région de Rouen ? chez un menuisier ?
    J’imagine que tu prends du bois raboté et dégauchi ? De quelle essence ?
    J’ai personnellement l’intention de partir sur du Pin Douglas, naturellement résistant à l’humidité.
    Merci pour la qualité de ton blog,

    Bonne journée,
    Joseph,

    • Auteur
      Loic Vauclin 5 années Il y a

      Bonjour joseph

      Pour l’instant je me fournis chez brico dépôt. j’utilise des voliges des charpentes 25×200 et des poteaux autoclaves 69×69

      Mais je t’invite a utiliser du douglas que est naturellement CL3 🙂

  8. Arnold 5 années Il y a

    Bonjour Loic,

    ça y est je me suis enfin lancé dans la grande aventure du jardin en carré avec 1 bac 1x2x0.5 et une mini serre de la meme taille. Cependant je me creuse la tête pour 1) la tole polycarbonate à utiliser (ça souffle fort chez moi donc faut du costaud) et 2) le systeme d’ouverture. J’pense partir sur des glissières par souci de coût et de facilité. Qui plus est, j’ai pas envie de me prendre une tole sur la tête pendant que je cueille mes tomates à cause d’un coup de vent.

    J’ai abandonné l’idée de faire quelque chose d’étanche car malheureusement je ne peux y aller tous les jours de semaine à moins d’y aller de nuit à la frontale 😀

    si quelqu’un à un avis constructif sur le matos et/ou le systeme d’ouverture envisagé, j’suis preneur.

  9. hubert 8 mois Il y a

    pour climatiser une serre un puits canadien me semble un bon compromis.
    Hubert

    • Auteur
      le jardineur 6 mois Il y a

      bonjour hubert, ca me semble être de gros travaux pour une serre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi

©2018 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?