On a vu la semaine dernière pourquoi cultiver sous serre. La perspective d’une belle récolte de tomates, d’aubergines ou de poivrons motive plus d’un jardinier à franchir le pas et à casser son cochon pour acheter la serre idéale. Seulement, au moment de choisir le modèle, les affaires se compliquent. Comment bien choisir sa serre ?

Avant de vous aider à choisir votre modèle, je vais vous présenter les différents types de serre. Je vais distinguer 2 catégories de serre.

Les serres classiques

Les serres classiques présentent un volume suffisamment important pour entrer dedans. Dans cette gamme on retrouve :

Les serres de jardin

Le plus souvent il s’agit de petit modèle avec une structure aluminium et des parois en verre ou polycarbonate. C’est dans cette gamme que vous trouverez le plus de choix. L’avantage de ces modèles réside avant tout dans le prix. Avec un tarif inférieur à 80€ le m2. De plus, elles sont faciles à installer.

Les serres adossées

Dans cette gamme, on trouve aussi bien des serres de jardin que des serres tonneaux. Le concept est de faire reposer la serre sur un mur déjà existant. L’avantage c’est que la serre peut profiter de l’inertie thermique d’un mur, qui va limiter les écarts de température à l’intérieur.

Les serres tonneaux

On les identifie facilement grâce à leur forme de tunnel. C’est la serre typique du maraîcher. Avec une structure en tube acier et une paroi transparente en Polyéthylène, elles battent tous les records en termes de prix au mètre carré. Comptez 30€ le m2, on comprend mieux le choix des maraichers.

Les serres bioclimatiques

C’est selon moi la conception la plus aboutie. Cette serre est capable de tirer au mieux partie des éléments climatiques et peut préserver vos cultures des froids les plus extrêmes. Pour les non bricoleurs, il va falloir attendre car il n’y a pas d’offre commerciale pour le moment.

Les mini serres

Cette gamme se caractérise par le fait que l’on ne puisse pas entrer dans la serre. Le volume est exclusivement réservé aux cultures.

Les serres MPC

Ou plus simplement mes propres conceptions. Avec une structure en bois et des parois en polycarbonate. Ces serres sont parfaitement adaptées aux potagers en carrés, et je l’espère ont une esthétique soignée. De plus, elles régulent mieux la température et l’humidité que les serres classiques.

Les chassis fixes

Plutôt destiné à préparer ses semis qu’à la culture a proprement dits. Ce genre de mini serre est à installer près de la maison plutôt que dans le potager. Le but est d’avoir les semis à la portée du regard.

Les protections tunnel

Voilà la protection la plus économique, c’est le principe de la serre tonneau en miniature. Quelques arceaux et une bâche plastique et le tour est joué. J’ai adapté le principe des protections tunnel au potager en carrés pour faciliter la mise en place d’un carré à l’autre. Vous pouvez télécharger les plans dans la boutique.

Les mini serre mobiles

On est plus vraiment dans la serre, mais plus dans la protection individuelle. L’avantage de ce principe c’est surtout de pouvoir déplacer la protection facilement d’une culture à l’autre.

Les structures

Pour la structure, le plus souvent, vous trouverez de l’aluminium, de l’acier ou du bois. Voyons les avantages et inconvénients dans chacun.

  • L′aluminium

    Ce matériaux est léger et résistant, ce qui permet d’avoir des montants très fins, et limite les zones d’ombres portées par la structure. Par contre c’est un très mauvais isolant qui a tendance à faire condenser l’humidité.

  • L′acier

    Plus lourd et plus résistant que l’alu. Les structures en acier sont souvent réservées aux grandes serres maraîchères. Il a les mêmes défauts que l’aluminium, mais permet la création de serres à l’esthétique incomparable. A réserver pour les serres très haut de gamme.

  • Le bois

    Les structures en bois sont plus massives et génèrent plus d’ombre que les structures alu. Par contre, le bois est un excellent isolant qui ne condense pas. C’est le choix idéal pour les serres à construire soi-même.

Les parois transparentes

  • Le verre

    Ses gros défauts : Il est cher et il casse. Par contre, si on a le budget pour installer du verre « securit ». C’est, selon moi, le choix idéal en terme de longévité. De plus, il est facilement nettoyable et laisse bien passer les rayons lumineux.

  • Le polycarbonate

    C’est le meilleur choix pour limiter la dépense. Il est facile à travailler et incassable. C’est le matériau à choisir pour auto construire sa serre. Seulement il a tendance à entraver les rayons lumineux et se nettoie moins facilement.

  • Le polyéthylène

    C’est un plastique que l’on retrouve sur les serres tonneau. En terme de coût, c’est le premier prix. Facile à travailler, mais beaucoup moins durable que les précédents. Attention aussi aux déchirures ! Je vous conseille de choisir des bâches avec une armature.

Les critères de sélections

Pour vous aider à y voir plus clair dans tous ces modèles, projetez-vous dans le futur et demandez-vous pourquoi vous voulez une serre. Est-ce que votre objectif est simplement de produire plus facilement des tomates ? Est-ce que vous voulez cultiver plus longtemps et rallonger les saisons ? Est-ce que vous avez des plantes fragiles, que vous souhaitez faire hiverner dans la serre ? Est-ce que vous voulez augmenter votre production ? Votre projet est-il orienté loisir ou comptez-vous sur votre production pour nourrir la famille ?

Beaucoup de questions pour l’achat d’une simple serre, vous allez me dire ! Personnellement, je préfère prendre le temps de la réflexion plutôt que d’investir dans une serre qui ne répondra pas parfaitement à mes attentes. Ne tombez pas dans le piège du prix, car c’est la première chose que vous allez regarder. On est tous pareil, :-) dès qu’il faut ouvrir l’oursin les doigts se ressent. Avant de choisir votre modèle, je vous conseille de déterminer le budget que vous êtes prêt à consacrer à ce projet ?

En fonction du prix

Si vous choisissez seulement en fonction du prix, alors la palme revient à la serre tonneau et à la protection tunnel. C’est le choix idéal pour les jardiniers qui souhaitent produire en quantité avec un budget serré. Seulement il y a une contrepartie ! Il faudra être attentif à l’ambiance qui règne à l’intérieur. Surveiller température et humidité pour éviter la forêt tropicale. Et il faudra faire une croix sur l’aspect esthétique. Enfin c’est une affaire de goût.

En fonction de votre expérience

Si vous êtes un parfait débutant, alors reportez votre investissement d’au moins 2 saisons ! Apprenez les bases du jardinage avant de cultiver sous serre. Si vraiment vous ne pouvez pas résister à la tentation, je vous conseille le premier prix dans une serre de jardin.

En fonction de votre méthode de jardinage

Pour les adeptes du potager en carrés, ça m’est difficile de ne pas vous recommander les serres de ma conception. Elles s’intègrent parfaitement à ce style de potager et elles demandent moins de surveillance que les serres de jardin. Par contre, il faut sortir les outils.

En fonction des cultures

Ce n’est peut-être pas la peine d’investir dans une serre coûteuse si vous ne cultivez que quelques salades ! Un tunnel de protection fera parfaitement l’affaire. Pensez aussi qu’une serre est un bon moyen de faire hiverner les plantes d’intérieur.

En fonction de votre climat

Si vous bénéficier d’un climat favorable avec des températures clémentes, les serres de conception classiques peuvent convenir. Par contre, si vous avez un climat plus rude et que vous envisagez de rallonger les saisons, je vous recommande d’étudier les serres bioclimatiques.

En fonction de votre capacité de bricolage

Si vous n’êtes pas à l’aise avec un marteau ou une scie, ne vous engagez pas dans l’auto construction. Si l’aventure vous tente vraiment, faites-vous assister par une personne d’expérience et commencez petit. La protection tunnel pour vos carrés de potager sera un premier bricolage très bien adapté.

Bon à savoir

Réglementation

Pour les mini serres, pas de règlementation contraignante. Pour peu que la surface soit inférieure à 2m2, pas besoin de faire une demande auprès de votre mairie. Par contre pour les serres dont la surface est comprise entre 2 et 2000m2, il faut faire une demande de travaux si elle ne dépasse pas 4m de haut. Au-delà des 4m de haut et des 2000m2 de surface, il faut un permis de construire.

Orientation

Pour apporter des éléments supplémentaires à votre réflexion, vous devez déterminer la place de votre serre. Pour cela, sachez qu’il est important de la placer à l’abri du vent, sous peine de voir ses performances chuter.

Pour les serres classiques dont la surface est totalement transparente, il faut leur donner une orientation Est-Ouest. C’est-à-dire que les grands cotés soient face à ses point cardinaux. Par contre pour une serre bioclimatique on choisira une orientation Nord-Sud. Étant donné que l’arrière de la serre est opaque et isolé, il faut l’orienter face au Nord et orienter la face vitrée au Sud. Le fonctionnement d’une serre bioclimatique est différent d’une serre classique, je vous invite à visionner les performances énergétiques de la serre du futur.

Abondance et autonomie énergétique
Cliquez ici

Equipement

Pendant les travaux d’installation, pensez à raccorder la serre au réseau d’eau ainsi que le réseau électrique. Même dans les petites serres destinées au potager en carrés, on appréciera de pouvoir installer un petit radiateur pour maintenir le hors gel.

J’espère que cet article vous a aider à y voir plus clair entre les différents modèles de serres. Si vous avez des questions, utilisez la zone des commentaires.

8 Commentaires
  1. marie 5 ans Il y a

    Bonjour,
    Tu me parles pas de la serre enterree ? (en sous-sol)
    Elle a pourtant beaucoup d’avantages – surtout en hiver …
    Bien des peuplades en haute montagne cultivaient et cultivent encore de la sorte.

    • Auteur
      le jardineur 5 ans Il y a

      Effectivement Marie !

      J’ai oublié de parler des serres Walipini ! Du coup ça fera l’objet d’une autre article ! 🙂

    • Jules César 3 ans Il y a

      merci grâce a toi je vais réussir mon projet de STI2D bonne année

  2. Martine 5 ans Il y a

    Merci Loïc pour tous vos conseils qui éclairent ma lanterne car je suis très tentée par une serre.

  3. GODIN 5 ans Il y a

    votre exposé sur les serres est parfait

    la serre adossée à un mur intéresse,une couverture en polyéthylène est elle suffisante pour une surface de 3*3 mètres

    merci

  4. henri 5 ans Il y a

    Bonjour Loïc !
    J’ai voulu mettre un commentaire et j’ai posté sur la page
    http://mon-potager-en-carre.fr/serre/serre-bioclimatique-2391
    datée de 22 octobre 2012.
    Je crains que bien peu de monde le lira là où il est tombé.
    C’est dommage parce que je trouve qu’il y a plein de choses intéressantes sur les 150 articles de ton blog. Si je peux me permettre, un index alphabétique des sujets serait plus rapide que l’accès “résumé des articles précédents” comme actuellement.

    (La suite est le copié-collé de mon commentaire de la page 2391:)

    “”Si vous voulez prendre le temps de lire plein de choses avant de passer au stade réalisation, (mais bon, pas trop longtemps quand même !) je conseillerais :

    – Construire une serre, de Claudia Lorenz-Ladener, éditions Ulmer. Elle recommande, entre autres, d’isoler les fondations de la serre pour éviter les déperditions de chaleur à travers le sol.
    On y parle aussi de « walipini », une serre demi-enterrée ( Moins de 1,80m de hauteur extérieure = pas de déclaration de travaux = pas d’augmentation de la taxe d’habitation. ) À condition de ne pas avoir le granit à quarante centimètres de profondeur !

    -Serre et habitat, d’Olivier Darmon, Éditions Ouest-France. Rêver avant d’aller négocier un permis de construire !

    P.S. je ne perçois aucun revenu de ces recommandations. Je les ai trouvés utiles pour mon projet, c’est tout !
    Bonne lecture !””

  5. Alexe 2 ans Il y a

    Bonjour
    Bien contente de découvrir ce site. J’e Profite pour demander conseil. J’ai acheté des fenêtres bois d’une ancienne école et j’aimerais fabriquer une serre. Les copains que j’ai sollicité pour nous aider me demande si j’ai un plan. Vaguement réfléchi, fenêtres pour faire tout le tour soutenues par une structure avec « poutrelle » et le toit (pas assez de fenêtres) avec des arceaux « tunnels ». Et je souhaite enterrer un peu la structure sur un terrain un peu en pente, je ne veux pas de béton pour les fondations. Qu’en pensez-vous ? Existe t’il des plans ? Comment puis-je faire une fondation avec des matériaux naturels /bruts ? Merci d’avance

    • Auteur
      le jardineur 1 an Il y a

      bonjour, je n’ai pas de plans a vous proposer pour ce genre de fabrication. Pour les fondations faites une recherche sur fondations cyclopeenne

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé
Le potager en carrés idéal pour bien débuter

Formation express du jardineur

Venez decouvrir la nouvelle formation pour obtenir des légumes sains à profusion, sans y passer tous vos Week-ends

Gratuit

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?