[membership level=0]

Podcast réservé aux jardineurs de la Guilde

Inscrivez-vous ! c’est gratuit

bar-son

[/membership]

Je vous ai déjà parlé de l’effet de bordure dans un article au sujet des principes de permaculture. Chercher à donner plusieurs fonctions a un élément fait partie de ces principes. L’installation de mon potager en carrés touche à sa fin et je commence à réfléchir à ses limites. Ma réflexion a pour objet d’installer une clôture autour du potager mais aussi de commencer à résoudre le problème du vent. Mon potager est installé dans une prairie bordée de champs sans le moindre arbre ou arbuste pour freiner ce vent.

Pourquoi clôturer le potager

Ce facteur est devenu l’élément limitant le plus actif. J’aurais beau avoir la terre la plus fertile du monde, si je ne cherche pas à freiner le vent, mes récoltes ne progresseront pas. Le vent refroidi et assèche, alors on a tout intérêt de s’en protéger.

En plus du vent, la prairie qui accueil mon potager, reçoit aussi le pâturage de chevaux et de chèvres. Et comme je compte installer un poulailler pour m’aider à entretenir mes allées. Il faut donc que je clôture mon potager en carrés pour limiter les intrusions indésirables.

La mise en place de cette clôture matérialise aussi la fin des travaux autour de ce potager. Depuis 2012, je n’arrête pas d’augmenter le nombre de mes planches de cultures, alors je compte bien sur cette clôture pour m’aider à finaliser mon potager en carrés.

Les fonctions de la clôture

Pour clôturer le potager et me protéger du vent je pourrais, simplement planter une haie d’essences locales et variés, mais avant de profiter des bénéfices de la haie, il me faudra attendre quelques années. C’est en partie, pour essayer de gagner un peu de temps, que je veux concevoir ma clôture. Cette conception devra remplir plusieurs fonctions.

  •  Me protéger du vent
    Je suis bien conscient qu’une palissade en bois ne sera jamais aussi efficace qu’une haie vive. La clôture constituée de lame de bois ajourées sera un premier frein au vent. Étant donné que le niveau du potager est légèrement en contrebas, ma palissade se dressera à 1m80 de hauteur. On dit qu’un bon brise-vent protège sur une distance égale à 10 fois sa hauteur. J’espère donc au moins ralentir le vent sur 10 mètres derrière la clôture.

  • Maintenir le dénivelé

    Comme je le disais, le niveau de mon potager est 40cm en contrebas par rapport au niveau global de la prairie. Grâce à ma clôture je veux maintenir la terre. Pour remplir l’objectif, la base de ma clôture sera constituée d’un bac de 40cm de large, solidement ancré dans le sol grâce à des piquets métalliques.

  • Accueillir des fruitiers

    Dans les bacs qui constituent la base de ma clôture je veux planter des petits arbres fruitiers à palisser. Des pommiers et poiriers profiteront du support de la palissade et je l’espère me donneront d’aussi belles récoltes que mon poirier double U qui a produit plus de 10kg de poires cette année.

  • Recevoir les potagers verticaux

    Après avoir installé mon premier potager vertical contre un mur. J’ai rapidement eu l’idée d’utiliser ces structures pour constituer une clôture de potager. J’ai donc prévu d’inclure 2 potagers verticaux dans ma clôture orientée face au sud. Avec une exposition aussi favorable, j’espère pouvoir cultiver quelques plantes aromatiques supplémentaires.

  • Recevoir l’hôtel à insectes

    Toujours dans la clôture orientée sud, je vais en profiter pour y inclure aussi un hôtel à insectes. Après 3 ans d’essai dans mon jardin de ville, j’ai pu me rendre compte que l’exposition est capitale. Les insectes ne coloniseront l’hôtel que s’ils peuvent profiter d’un bon ensoleillement. En incluant l’hôtel à la clôture, j’espère bien les inciter à rester au plus proche de mon potager.

Conception de la clôture

Pour fabriquer cette clôture, j’ai choisi d’utiliser les mêmes matériaux que pour les bacs et les carrés de potager.

  • Des voliges de 25mm par 200mm
  • Des Poteaux de 69mm de sections
  • Des piquets métalliques
  • Le plastique de protection

La grande différence par rapport aux bacs c’est d’assurer le maintien du dénivelé de terre. Il faut que la clôture soit solidement fixée dans le sol pour résister à la pression de la terre. Pour assurer ce maintien, les poteaux seront assemblés avec une traverse. Comme d’habitude, quelques images valent mieux que des explications.

Vous pouvez poser vos questions dans les commentaires, si vous avez des idées de fonctions supplémentaires, que je pourrais ajouter à la clôture je suis preneur ! 🙂

15 Commentaires
  1. Tony 4 années Il y a

    oui et prévoir dans la haie des essences pour fabriquer des tuteurs à tomates …..(noisetiers, sureaux..)

  2. Lagoeyte 4 années Il y a

    Bonjour Loïc,

    Je suis très impressionnée par ton jardin. Travail solide, soigné, créations pratiques et originales… Wouaou!

    Je suis pour ma part en train d’acquérir un jardin. Je ne souhaite pas y développer un espace potager important car le marché du coin est extraordinairement bien pourvu en légumes de qualité (et en plus les maraîchers sont sympas!). J’ai simplement envie d’un jardin « plaisir », donc en lien avec plusieurs choses qui me sont chères: jardiner avec des enfants, avec ma fille, attirer des petits animaux pour le plaisir de les côtoyer (et de les observer avec les enfants: je suis animatrice nature) mais aussi par éthique naturaliste, créer un jardin « sauvage », avec des essences locales, ce qu’on qualifie parfois de « réserve de biodiversité ».

    Ma suggestion est donc la suivante à propos de ta clôture (mais tu y as sûrement pensé!):
    c’est d’y inclure des fleurs nectarifères (tes insectes y trouveront donc le gite et le couvert!), et pourquoi pas des arbustes produisant des baies que mangeront les oiseaux (je rejoints Tony pour noisetier et sureau, ou viorne, églantier…).

    Ce qui est certain, c’est que je vais m’inspirer de ton travail pour certains aménagements! Merci pour ce que tu partages!

    Emilie

    • Auteur
      le jardineur 4 années Il y a

      Bonjour Émilie

      Oui, je comptes bien planter des fleurs pour les insectes. Pour les arbuste a baies, ils formeront une seconde haie plus sauvage derrière la palissade.
      Heureux que mon potager vous serve d’inspiration !

  3. chesnais 4 années Il y a

    pourquoi pas des bambous ? (bien délimités dans leur expansion bien sûr).

    pour la cloture, n’oubliez pas la gestion des eaux d’écoulement. : si le barrage est trop efficace la pression peut devenir insupportable : je vois ça par ici (hérault) où la culture de la culture en terrasse s’est perdue, et où les gens « nouveaux » ou « oublieux » ont eu tendance à faire des murs trop étanches qui finissent par s’écrouler sous la pression de l’eau.

    bravo pour votre inventivité !

  4. chesnais 4 années Il y a

    une vigne ? (bien abritée et orientée au sud )

  5. eric 4 années Il y a

    J’aimerais savoir si tu penses que l’ajout d’une bâche en plastique transparent sur ta clôture augmenterais l’effet coupe vent et rendrais propice l’installation d’un micro-climat plus chaud pour ta récolte.

    Au niveau du bac de culture adossé a la clôture, est-ce que tu as une profondeur conseiller pour que sa soit le plus optimal possible ? Est-ce que tu pourrais nous donner la tienne ?

    J’ai hâte de voir les nouvelles photos complet de ton potager avec cet amélioration la.

    • Auteur
      le jardineur 4 années Il y a

      Bonjour Eric

      Une bâche plastique se comporterait comme un mur ! Il est préférable de chercher a ralentir le vent plutôt que de lui couper la route brutalement car les perturbations causé un peu plus loin sont encore pire.

      Tu parles du potager vertical ? Ce potager est comme une colonne sans fond, afin de favoriser les échanges avec le sol. Il fait 1m de large par 40cm de profondeur.

      • eric 4 années Il y a

        je te remercie d’avoir pris le temps de répondre a mes questions,

  6. Élodie 59 4 années Il y a

    Bonjour loïc, ton travail autour du potager est très beau, propre, accueillant alors félicitation à toi. Pour les autres fonctions j’ai pensé à un bac de rangement pour pots, petit outils, etc et aussi à l’installation de quelques nichoirs pop, très colorés et aussi un petit bassin avec des plantes qui vont nettoyer l’eau toutes seules.( les petits oiseaux y prendront leur bain ). Voila j’espère avoir donné de bonnes idées et encore merci a toi pour tous les conseils et astuces que nous partageons avec les autres potagés en herbe comme moi. A bientot

    • Auteur
      le jardineur 4 années Il y a

      Bonjour Élodie

      Des nichoirs pop !! 🙂 je suis curieux de voir ça ! 🙂

  7. michèle 4 années Il y a

    Bien intéressant, tout ça ! Attention qu’une bonne haie filtre le vent qui donc continue d’aérer le jardin. Par opposition au mur qui maintient parfois une humidité excessive et provoque des tourbillons à l’intérieur de l’enclos (cas vécu)
    Dans ta haie, n’oublie pas des arbustes persistants : houx, buis, troène (ligustrum) se taillent bien au sécateur pour garder une forme libre donc ils ne prendront pas trop d’espace. Ils formeront une belle halte à oiseaux, les fleurs de houx et de troène ont un parfum envoûtant. et ils ne tueront pas chevaux et vaches du voisin (PAS D’IF ! ils seraient raide mort en moins de 30 minutes) mais ça tu le sais sûrement.

    Etant 40 cm plus bas que la prairie, ton terrain en reçoit le ruissellement. Attends-toi à devoir remplacer les planches du bas plus souvent que dans tes autres bacs.

    Bonnes constructions et à bientôt !

  8. jouffret yannick 4 années Il y a

    Bonjour Loïc
    Une des fonctions que j’aime bien pour les haies , c’est la fourniture de matériaux pour créer de la fertilité , pour le compost les paillages par exemple , mais c’est évident qu’elle doit aussi protéger ta parcelle et lui donner un meilleur micro climat et fournir abris et nourriture aux auxiliaires ! Dans ton cas il faut qu’elle reste de faible épaisseur et qu’elle soit assez malléable pour bien épouser les contours des diverses installations. Il me semble qu’une haie de lierre palissée sur un grillage répond à la plupart des critères ! c’est une plante assez commune qui se multiplie très facilement !on peut la guider sur des supports dans son jeune âge (de formes aussi variées que l’imagination le permet) et la pousse est assez rapide , une fois la dimension définitive souhaité atteinte ,elle se taille facilement ( avec un simple sécateur et il n’y a pas pas d’epine) , fourni des déchets verts intéressant pour le compost et les mulchs ( du bois pour le carbone , des feuilles vertes pour l’azote ) , le caractère persistant des feuilles apporte un abri et une protection permanents . La floraison, les fruits et la présence de nectaires sont une bonne chose pour l’accueil des auxiliaires ! en espérant avoir ajouté ma petite pierre à l’édifice ! Bravo pour ton travail et bonne continuation à toi !

  9. Tahar 4 années Il y a

    Bonjour Loïc,
    Je suis admiratif devant ton travail. Chapeau.
    Pour ce qui est du coupe-vent, j’aurai opté pour la plantation de roseaux.
    De plus, sans parler du coté esthétique, e roseau peut avoir beaucoup d’utilité.
    Bon courage.

    PS: Je ne savais pas qu’il existait des mini poiriers. Cela pourrait m’interesser. Quand tu parlais de fruitier, je pensait que tu allais parler de mûres, framboises, noisetier, groseilles,….. Merci encore

  10. francis 4 années Il y a

    attention au structures verticales pleines, elles modifient l’assaut du vent et peuvent créer des turbulences au moment au le vent retombe. Tout dépend de la taille du jardin, s’il n’est pas très grand, ok car la retombée se fera au délà des limiites
    La haie vive avec des essences locales, en respectant les distances de plantation reste la meilleure solution comme: brise vent, réservoir entomofaune, nidification, abri et nourricier pour les oiseaux, etc.

  11. laure 4 années Il y a

    Merci pour le partage de tout ton travail.
    Justement le vent et la dénivellation font partis de mes « soucis », je compte bien m’inspirer de tes excellentes idées.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi

©2018 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?