Couvrir le sol

Dans la vidéo précédente on a vue qu’il fallait cesser de travailler le sol en profondeur pour préserver la faune qui y vie et qui contribue à enrichir le sol. Dans cette vidéo on continue dans le thème des soins apporté au sol avec une pratique aux bénéfices multiples. Couvrir le sol en permanence. Quand je parle de couverture, je ne parle pas exclusivement des paillages. Car un sol cultivé est un sol couvert. En bon jardinier vous devez veillez à ce que le sol ne soit jamais à nu. Donc à l’opposé des potagers que vous pouvez voir parfois dans les jardins ouvriers. Ces potager soit disant propre ou pas une herbes folles ne peut prétendre s’y enraciner.

Un sol exposé aux intempéries et au soleil, va perdre sa richesse. A minima la couverture doit être un paillis, soit de la paille des feuilles, de la tonte de pelouse mélangé avec un déchet plus sec pour éviter le pourrissement. Des végétaux broyés, bref vous avez le choix et la ressource ne manque pas ! Comme je le dit souvent ! Vous avez juste à surveiller vos trottoirs la veille du ramassage des déchets verts.

L’idéal reste de semer des engrais verts qui participeront bien plus activement à l’enrichissement de votre sol.

La pratique du couvert a de multiple vertu :

  • Préserver l’humidité du sol
  • Eviter l’érosion
  • Limiter la prolifération des mauvaises herbes
  • Favoriser la biodiversité
  • Limiter le tassement du sol

Vous vous rendez compte comme cette simple action de recyclage est bénéfique pour notre sol, alors pourquoi ne pas investir avec vos voisins par exemple dans un broyeur à végétaux ?

Dans la prochaine vidéo je vais tenter de casser le mythe que la culture appauvrie le sol.

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bonjour, faut-il pailler également les zones où l’on sème directement (sans semis) ? Les légumes ne doivent pas mieux pousser que les mauvaises herbes, non ?

  2. Salut

    Je te rejoins sur toute la ligne, un sol se doit d’être couvert pour préserver sa structure, et parfois l’améliorer suite à des pratiques de jardinage (ou agricoles) qui lui ont été néfaste.
    C’est intéressant que tu aies appuyé sur le fait qu’un sol cultivé est un sol couvert, ça pourra peut-être permettre à certains jardiniers de comprendre un des services que nous rendent les “mauvaises herbes” !

    Heikel de JardinerFuté

Formez-vous en vous amusant pour récolter l’abondance dans votre potager

Inscrivez-vous à notre newsletter et commencer votre formation gratuite

Promis, on ne spam pas :)

Jardiner debout