Mon potager en carrés Forums Projets Construction d’une serre bioclimatique Ma future Serre Bioclimatique, mes idées, plans, vos retours

Étiquetté : , ,

  • Ma future Serre Bioclimatique, mes idées, plans, vos retours

  • Thomas

    Membre
    16 mai 2021 à 17 h 18 min
    46

    Bonjour !

    Je m’appelle Thomas, je vis à Munich, et je m’apprête à construire une serre bioclimatique (donc passive) dans mon jardin. Ma serre sera de 15 m²

    Je poste donc sur le forum avec pour but :

    – de partager mes idées, mes lectures / recherches sur le sujet

    – d’avoir vos retours, et de l’aide sur certains points que je maîtrise moins.

    Comme je suis thermicien de formation (DUT Génie Thermique), le fait que la serre soit autonome en énergie est important pour moi 😉

    Voici mes choix constructifs pour la serre :

    – Bois de mélèze

    – Section des montant 120cm x 120 cm. J’ai essayé de faire des calculs de statiques, mais en fait c’est pas évident. Du coup je me suis orienté vers les sections utilisées dans ma région pour les Carport et autres cabanes en bois. Je vis à Munich, et c’est presque partout du 120cmx120cm. C’est vraiment Costaud, voir trop, mais bon. C’est le montage qui sera plus difficile aussi :-\

    – Vitrages Sud : Je prendrait du plexiglas. Pas de polycarbonate, car je n’ai pas envie de le voir jaunir avec le temps. J’utiliserai le fameux Scotch “ANTI-DUST” pour éviter la formation de moisissure dans les alvéoles.

    – Les plaques de Plexiglas seront fixées via des rails en aluminiums, eux-même vissés dans mes chevrons en mélèze. Je pense que cela m’assurera une toiture vraiment durable

    – Pourquoi pas du verre ? Trop cassant, dur à manipuler, et moins isolant que le plexiglas.

    – Toiture Nord : Soit des plaques de Bitumes, soit des grande plaques en métal noir qui ont un aspect “Toiture”. Selon le modèle, le rendu peut être assez joli, et surtout, ici aussi je pense que c’est très durable, même plus que le bitume, qui peut se percer, se fissurer…

    – J’isolerai la toiture Nord depuis l’intérieur, idem pour le Mur Nord, Ouest et Est.

    – Isolation béton de 90 cm de profondeur (Obligatoire pour la protection contre le gel, même si la serre dégage de la chaleur en hiver)

    – J’aimerai aussi isoler dans le sol en périphérie pour ajouter la masse de terre sous la serre à la masse thermique de l’ensemble (C’est un des points clefs d’une serre 4 saisons). Mon problème est par contre le suivant : Pour le faire bien, il faudrait faire une fondation linéaire périphérique, et poser des plaques de polystyrène extrudé autour de la fondation dans le sol. MAIS :

    Ma femme et moi ne sommes pas prêts à faire venir le camion toupie pour verser 5 Tonnes de béton dans le jardin, sachant que nous n’avons jamais fait de “vraies” fondations nous-même, à part pour la clôture du jardin, balançoire des enfants…

    J’ai trop peur de me louper sur ce coups.

    Alors quelle alternative ? Des fondation ponctuelles ? Par exemple 6 blocs en périphérie avec des ancrages acier pour fixer les poutres ? C’est beaucoup plus simple, et peut les couler sois-même un par un. Oui, j’y vois 2 problèmes :

    – Comment se protéger des souris ? En bavières les “wühlmaus” peuvent faire des ravages en hivers, en passant par des tunnels sous-terrains. On ma pour cette raison conseillé de bétonner tout le tour de la serre. GRRRR justement ce que je veux éviter.

    – Aussi Un cerclage béton permet de mieux positionner l’isolant extérieur dans le sol et de faciliter l’étanchéité entre le bas de la serre en bois et le sol. (sinon c’est ouvert et n’importe quelle sourie ou belette peut rentrer)

    Mon idée Farfelue : Peut-être que je peux couler 6 plots périphériques et ensuite couler des “parois extérieures en béton”,entre les plots qui ne seront pas vraiment porteuses ?

    Mais comment éviter que le tout ne se déforme de trop par la suite ? Une petite fente entre le plot en béton et la paroie coulée peut suffir à une souris…

    Puis-je, ou dois-je connecter les plots bétons, coulés en premier, avec les parois béton via des ferrailles ? (Acier armé ?) pour éviter les déformations des parois avec le temps ?

    En PJ, un corqui de mon idée de fondations, des images de mes plans Sketchup, deux photos du terrain avec l’emplacement de la future serre que j’ai commencé à travailler ( Je veux enlever les pierres maintenant !)

    Vos retours et conseils sont les bienvenus !

  • Claude

    Membre
    26 mai 2021 à 20 h 49 min
    30

    Bonjour , pourquoi ne faites vous pas vos fondations en parpaings ?

    o.k. il faut creuser une tranchée, puis mettre du ferraillage pour la sole, et monter ensuite les parpaings.

    Avez vous entendu parler des serres 1/2 enterrées. Ce serait un bon compromis ??,

    Vu que votre serre n’est pas avec un mur intégralement transparent

    Cordialement

    BK

  • Patrick

    Membre
    27 mai 2021 à 13 h 37 min
    21

    A la place du béton, pourquoi ne pas utiliser des parpaings. Ca n’est pas très cher et c’est pratique.

    Pourquoi isoler les fondations avec du polystyrène extrudé? Est-ce lié au climat bavarois, peut-être? J’habite en Picardie et de nos jours les jours de vrai gel (-2 à -10) se compte sur les doigts des deux mains au maximum. Mais pourquoi pas.

    Pourquoi aussi ”isoler” le toit et le mur nord? Est-ce aussi lié aux condition météo plus exigeantes de la Bavière? Pour ma part, vu que la forme et l’idée générale de votre serre me plaisent, je construirai les deux côtés de la serre avec le même design etles mêmes matériaux. Qu’en pensez-vous?

    En s’inspirant de diverses sources on peut assez aisément se créer un modèle de serre pour pas trop cher (compter quand même 1500€ de matériaux) adapté à sa propre problématique.

    Un exemple de sources à creuser (en anglais us) en suivant le lien ci-après:

    https://www.google.com/search?sxsrf=ALeKk03qp0q7AGCsWxI9h05jmsz0Gt8FLg:1622115069947&source=univ&tbm=isch&q=oklahoma+university+greenhouse+drawings&sa=X&ved=2ahUKEwiyqZ3E4enwAhUE-hQKHclyBEsQjJkEegQIBhAB&biw=1920&bih=916#imgrc=OY1XdfgxXaTKbM

    Merci et bonne journée,

    Leo The Last

  • Thomas

    Membre
    27 mai 2021 à 17 h 12 min
    46

    Bonjour Claude !

    Merci pour tes idées !

    Pour le mur en parpaings, enterré, est-ce que c’est vraiment plus facile que de couler du béton dans un coffrage ?

    La maçonnerie c’est pas forcément évident. Sans parler du fait qu’il me faudrait une tranchée sacrément large pour pouvoir travailler correctement à -80cm sans me casser le dos. Pour l’instant j’espère encore pouvoir me passer de la pelleteuse et pouvoir le faire à la main.

    Je pense mieux réussir à niveler mon béton dans le coffrage que de monter un mur en parpaing en gardant le niveau (jamais fait !)

    Pour la serre semi-enterrée, oui je connais ! Les livres que j’ai lus en parlent. Mais j’y vois 2 inconvénients :

    – Infiltrations d’eau inévitables dans la serre, il faut donc prévoir un drainage bien pensé qui dirige vers un puisard avec une pompe de reprise.

    – d’un point de vue manutention, c’est pas très pratique avec les marches pour descendre. Surtout s’il l’on souhaite garde la possibilité de faire de l’aquaponie, cela complique la chose.

    – Pour finir, en bavière, on est plus au nord, donc le soleil est plus “rasant”. Le risque c’est qu’en étant semi-enterré, on perde beaucoup d’ensoleillement.

    Par contre l’avantage, c’est l’économie en coût de matériaux, probablement plus résistant aux intempéries aussi

    COrdialement,

    Thomas

  • Patrick

    Membre
    27 mai 2021 à 23 h 45 min
    21

    Salut Thomas,

    Tu peux avoir ces plans en métrique, sinon ta calculette va chauffer, héhé!

    Je comprends mieux ton point de vue en raison d’un projet en Bioclimatique. Je reste néanmoins plutôt convaincu sur les parpaings, sauf si tu veux un mur de 80 cm… c’est vrai. Mais tu n’est pas obligé de monter un mur en parpaing… le seul problème reste d’avoir tous les parpaings au même niveau et c’est pas évident, c’es sûr.

    Bonne soirée,

    Patrick

  • Michèle

    Membre
    28 mai 2021 à 2 h 21 min
    20

    Bonjour Thomas,

    J’habite en Belgique, sol argileux, et nous avons un microclimat froid presque comme en Ardenne.

    Nous avons fait la fondation de notre serre 370x300cm : semelle (poutre de fondation) 30cm large x 20cm haut, armatures en acier dans le béton, niveau du fond -100cm donc niveau dessus -80cm (=4 blocs). Les fondations ne doivent jamais geler donc on descend à -80 ou -100cm chez nous. Voir la profondeur nécessaire en Bavière. Les parpaings chez nous (blocs béton) font 20cm large x 18-19cm haut x 29cm long (11à13kg). Les joints de mortier font 1cm à 1,2cm. C’est plus facile de maçonner des blocs que des briques ou de faire un coffrage et bétonner tes murs.

    Oui il faut creuser : 20cm en plus que la face extérieure (donc facile pour mettre ton isolant après) et 50cm en plus face intérieure pour y mettre tes pieds. Si tu es précis et par temps sec, tu peux creuser le volume de la semelle directement dans la terre (donc pas de coffrage).

    Très important : être précis, méthodique, calme pour concevoir et implanter. Tu as fait des plans pour ta serre donc tu peux faire le plan pour tes fondations pour que ta serre repose bien sur les blocs. C’est un travail que tu ne fais qu’1 x donc mets y tout le soin sinon tu vas le regretter toute ta vie.

    Ton béton : fais un “350 kg/m2” (ggl est ton ami). Avec ta pelle ou un baton tu le “cisailles” comme si tu le coupais (ça chasse les bulles d’air et le rend plus dense donc résistant) et tu lisses la face dessus bien de niveau (plus facile pour bien maçonner tes blocs de niveau). Tu peux bétonner en plusieurs fois (mets un panneau d’arrêt que tu enlèves dès que ton béton ne bouge plus) mais il faut que “l’ancien” soit encore humide pour un bon raccord. Laisser durcir min. 24 à 48h avant de maçonner dessus. 2-3 semaines pour qu’il ait sa totale résistance.

    Utilises un niveau d’eau : tu peux vérifier horizontalité dans la longueur, dans la largeur, et la verticalité de chaque bloc et ligne par ligne. A chaque coin, tu plantes un fin piquet et tu tends bien une ficelle qui représente le bord supérieur de ton bloc face extérieure : 1cm joint du dessous + hauteur du bloc.

    Autres outils nécessaires : mètre pliant, truelle, fer à joint, mailloche (maillet en caoutchouc pour les tapoter pour les mettre de niveau), seau à mortier, brouette, bétonnière à louer, petite brosse à main, pelle à sable.

    Avantage des blocs : si tu dois passer un tuyau ou un cable, ç’est facile à forer. C’est très résistant dans le temps. Tu maçonnes à ton aise et tu peux facilement rectifier une erreur. Ta fondation et tes parois ne laissent aucun espace (sinon un campagnol ou la racine d’un arbre peut passer). Tu peux facilement fixer les montants de ta serre sur le dessus. La paroi en béton c’est lourd, difficile pour un amateur, besoin de foreuse puissante pour le percer …

    Tu vas jurer pour placer les premiers. Quand tu auras fini tu seras content mais triste de ne plus pouvoir le faire…

    Les wühlmaus (campagnols), j’en ai beaucoup aussi hélàs. Ils ne descendent pas à – 100cm. Attention à ton isolant extérieur : est-ce qu’ils pourraient le grignoter ? Si oui, mets le en intérieur. Attention aussi qu’ils ne rongent pas le bois ou les bords de ta porte…

    A ta disposition si besoin

  • Gil

    Membre
    28 mai 2021 à 11 h 19 min
    4

    Bonjour Thomas,

    Concernant les souris ou autres rongeurs, j’ai enterré un grillage de 50 cm (avec une maille de 1cm) enterré jusqu’à 30cm de profondeur tout autour de mon compost. Les 20 cm qui dépassent sont bien fixés au compost. Depuis, plus de problème, cette solution peut être bonne autour d’une serre.

    Bonne continuation, Gil.

  • Thomas

    Membre
    30 mai 2021 à 0 h 07 min
    46

    Merci pour ta réponse détaillée Michèle ! J’espère que j’ai tout compris, pour être sûr je reprends ce que tu a expliqué :

    Je note que visiblement des murs enterrés et maconnés avec des parpaings sont peut-être plus faciles à réaliser pour moi que la parois bétonnée. L’idée de pouvoir le faire progressivement, à mon rythme, avec la possibilité de vérifier à chaque rang de parpaing me plait beaucoup !

    Mais du coups je pense malgré tout réaliser des Plots Bétons dans les coins pour bien ancrer mes fers en “H”.

    Du coups, je coulerai 4 “plots” béton, et maçonnerie les 4 parois en parpaing entre les 4 ?

    Mais du coup est-ce que le mortier avec les parpaings adhérera bien aux plots béton ? Sachant, que je risque de laisser passer un peu de temps entre la réalisation des plots et la maçonnerie des parois en parpaings ?

    Voir mon croquis en Pièce jointe pour illustrer mon idée, ainsi que des fixations acier que je compte utiliser pour les montants de la serre. (à mettre dans mes 4 plots béton)

    Merci d’avance pour tes / vos retours ! 🙂

  • Thomas

    Membre
    30 mai 2021 à 0 h 26 min
    46

    Bonsoir Gil ! Merci du partage. Effectivement, j’ai aussi eu cette idée :

    4 Plots bétons pour la fixation des montants, et en périphérie mes plaques d’isolant dans le sol, sans mur, protégées par une grille en Fer pour les souris.

    Cette solution serait de loin la plus facile à mettre en oeuvre, mais j’y vois 2 inconvénients :

    Entre les plots béton et le bas de ma structure de serre et le sol du jardin, j’aurai un espace “vide” difficile à combler de manière hermétique. Avec les murs périphériques en parpaing, j’ai l’avantage de pouvoir venir “poser” ma serre dessus, avec un contact linéaire entre les bas de la serre et les parpaings.

    Autre point, je ne sais pas combien de temps mettrons les grilles à rouiller, mais c’est probablement moins durable que les parois en parpaings. (même si c’est de l’acier zingué, si c’est dans la terre, cela va rouiller vite, ou alors Inox ? Mais Cher!)

    en PJ un dessin de cette solution 😀

  • Thomas

    Membre
    30 mai 2021 à 0 h 28 min
    46

    PS, J’ai oublié de dessiner la semelle béton + acier sous les parpaings :-&

Affichage des publications 1 - 10 de 10

Original Post
0 of 0 posts June 2018
Now

Jardiner debout