Fabriquer une jardinière wicking bed

Pourquoi le privilège de cultiver des bons légumes serait réservé aux propriétaires d’un jardin ? Et tous ceux qui vivent en appartement ? Avec cette première jardinière wicking bed, j’ouvre une nouvelle série de plans qui sera consacré aux terrasses et balcon.

Comment cultiver sur un sol vivant dans une jardinière ?


Avec ce type de jardinière on va être confronter à 2 gros problèmes :

  • Comment cultiver sur un sol vivant dans des jardinières ou des bacs hors sol ?

  • Comment mettre à disposition des plantes tous ce dont elle va avoir besoin sans passer par la chimie ?

Ma vision de la jardinière wicking bed


Pour faire simple, je vois le sol naturel comme 2 couches superposé avec 2 fonctions différentes.

La strate minérale


La première  couche, c’est le milieu du minéral. Une couche profonde et sans vie que l’on appelle aussi la roche mère. C’est un peu la réserve inépuisable de nutriments. C’est dans cette réserve que les plantes sont capables de prélever les éléments dont elle a besoin. Mais pour mettre en action des mécanismes capable de dégrader la roche mère, elles ont besoin de l’aide du vivant qui habite sans la couche supérieure.

La strate organique


Cette seconde couche c’est le milieu de l’organique et du vivant. C’est la couche qui permet le recyclage des éléments indispensables à la vie et la mise en interaction du vivant.

Ma jardinières sera donc basée sur cette structure ! Une réserve minérale en profondeur et une couche vivante par-dessus. Reste à savoir comme maintenir cette couche vivante car En remplissant la jardinière avec la terre du jardin, mélangé a un peu de compost, on a toutes les chance de prélever la vivant en même temps, mais combien de temps ce vivant pourra durer dans un milieu si petit.

Pour maintenir le plus longtemps possible la vie dans la jardinière, il faut faire comme pour le sol du jardin ! Il faut nourrir la vie. Dans ce premier modèle je compte nourrir la vie avec un apport de matière organique en surface. Je gros je fais simplement déposer mes épluchures de cuisines.

Ce principe de jardinière n’est pas nouveau, je n’ai rien inventé, je m’appuis sur des exemples déjà en place. Souvent dans ce type de jardinière, on utilise des billes d’argiles comme couche profonde, car cette couche n’a qu’une fonction en faites, c’est une réserve d’eau. Pour ma part, j’aimerais que la couche profonde remplisse 2 rôles, la réserve d’eau et la réserve de nutriment, c’est pour cette raison que je préfère utiliser des graviers.

La fabrication de la jardinière wicking bed


Voyons les étapes de cette fabrication. Je vous rassure c’est du très simple. Vous allez avoir besoin :

  • Une visseuse avec les embouts adaptés

  • Un mètre à ruban de 8m et une jauge de charpentier

  • Une équerre

  • Des serres joints si vous travaillez seul

  • Un cutter et une agrafeuse.

Les découpes


mesurer-la-largeur-des-voliges

Comme pour toutes les fabrications, on commence par faire toutes les découpes. Pour cette conception c’est important de vérifier la largeur de vos planches. Mon plan est fait pour des voliges qui font exactement 20cm. Si ne n’est pas vos cas. Il faut revoir la longueur des poteaux de 40cm pour qu’ils fassent exactement la dimension des 2 voliges misent cote à cote ! Pour les poteaux de 70cm Cette dimension n’est pas stricte, vous pouvez les faire moins haut, après c’est une question de gout. Au minimum ils doivent faire 59cm !

Le marquage des pièces


marquer-les-pieces-a-assembler

Ensuite on va marquer l’emplacement des vis sur les poteaux de 70cm. Placez les cotes a cotes puis tracer une ligne a 69cm des chaque extrémité. Puis avec la jauge rejoignez les coins du carré ainsi forme. Vous aurez exactement le centre ou percer. Avec une mèche de 6mm traverse le poteau puis avec une mèche plate d’au moins 14mm faites une chapelle pour le passage de la tête de vis. Il ne reste plus qu’à viser le cadre. Vous pouvez vous aider de serre-joint pour maintenir le cadre en place durant le vissage.

Assemblage de la jardinière


assembler-la-jardiniere-wicking-bed

Apres des 2 cadres on peut viser le fond de la jardinière. Percer l’emplacement des vis sur les 2 planches du fond et insérer les dans les cadre. Au besoin vous pouvez desserrer un peu le cadre si c’est trop juste. Vérifier bien l’équerrage entre les poteaux et les planches et vissez le fond avec les vis de 70mm. Basculez la structure pour visser les côtés de la jardinières, même opération de préparation des planches. Puis centrer les planches avec éventuellement des chutes de voliges. Il faut laisser 25mm de chaque cotés. Retournez le bac pour visser le fond dans les planches de façade.

Fixer le liner


pose-du-liner-dans-la-jardiniere-wicking-bed

Avant de finir l’assemble de la structure, on va placer le liner d’étanchéité.  Il faut bien le center pour laisser 40cm de liner à chaque extrémité afin de recouvrir les côtés de la jardinière. Fixer le liner avec quelques agrafes sur le chant des planches. Et replier le liner a l’intérieur du bac pour permettre la fixation des cotes de la jardinière. Pliez le liner de façon à faire remonter les côtés. Vos plis doivent faire en sorte d’être le plus propre possible et d’empêcher l’eau de s’écouler par un endroit non prévu. Prenez votre temps pour réaliser cette étape et n’hésitez pas à recommencer. Quand vous êtes satisfait du résultat et sur que l’eau ne pourra pas s’échapper alors agrafer le liner sur le chant des planches. Au besoin dévisser la traverse haute du cadre pour faciliter la fixation du liner.

Visser les planches de finitions


fixation-des-planches-de-finition-de-la-jardiniere-wicking-bed

On peut préparer les planches de finitions qui vont servir surtout à bien maintenir le liner. Marquer l’emplacement du passage des poteaux à chaque extrémité de la lame de terrasse et faite la découpe à la scie à main ou à la scie sauteuse. Ensuite percer l’emplacement des vis. J’ai trouvé une mèches avec la fraise intégrer chez Brico dépôt, ça fait gagner beaucoup de temps ! vissez la planche de finition avec des vis de 50mm

Vissez les roulettes


pose-des-roulettes-de-la-jardiniere-wicking-bed

Replacer les traverses que vous aviez éventuellement démontées et retourner le bac. On va visser les roulettes. Cette opération n’est pas indispensable, mais dans mon cas les jardinière seront installer dans un appartement, il faut donc pouvoir les bouger facilement pour faire le ménage !

Pose du trop-plein


pose-du-trop-plein-dans-le-jardiniere-wicking-bed

Maintenant opération délicate ! Il faut installer le trop plein, donc percer le liner. Pour ce faire, j’ai acheté un passe paroi sur internet. Avec une scie cloche de 45mm, percez le fond du bac. Attention quand vous découpez le liner ! Maintenez-le fermement pour pas qu’il s’enroule autour de votre scie cloche. Ensuite vous pouvez installer le passe parois en veillant à bien mettre le joint d’étanchéité sur le liner.

On peut maintenant préparer le trop plein, On va placer le tuyau de 32mm dans le trou de passe paroi afin de mesurer 11cm entre le fond du bac et le niveau de débordement, ce qui vous donne un morceau de tuyau d’environ 20cm. Vous pouvez voir que j’ai déjà mis en place la crépine de filtration car le pas de vis rajoute quelques cm au niveau de débordement.

Ensuite avec un papier de verre, poncez les extrémités qui doivent être collées et assemblez le trop plein. Pour rappel, il faut le tuyau de 20cm, le manchon en 32mm et le bouchon à visser dont on utilisera que le pas de vis, sur lequel on vissera la crépine. Pour la réalisation de ce trop-plein, j’ai souhaité utiliser des pièces toutes faites, en particulier pour la crépine de filtration. Pour ceux qui voudraient le fabriquer soi-même, je vous montrerai dans une autre vidéo comment le réaliser.

L’alimentation en eau


detail-alimentation-eau-wicking-bed

On peut passer à la fabrication de l’alimentation. C’est par ce tuyau que l’on remplir la réserve d’eau. Ce tuyau va plonger directement dans le lit de cailloux. Si vous avez des chutes de tuyau PVC, c’est le moment de regarder dans votre stock.

Faîtes un assemblage à blanc et vérifier que l’alimentation se place correctement dans la jardinière, puis poncez les extrémités des pièces à coller et procéder à l’assemblage.

Avant de coller le tuyau de 50mm, on va le percer de multiples trous afin de faciliter l’écoulement de l’eau. Si vous êtes équipé d’une scie pendulaire, vous pouvez aussi faire des coupes espacées régulièrement comme sur le plan. Mais le plus simple reste quand même d’utiliser une perceuse avec une mèche de 10mm.

Pensez aussi à boucher l’extrémité du tuyau, Vous pouvez faire comme sur la photo avec un morceau de géotextile et du scotch.

Les mèches à eau


principe-de-remonte-par-capilarite-dans-jardiniere-wicking-bed

Pour faciliter la remontée de l’eau par capillarité, je vous conseille de fabriquer au moins 4 mèches à eau. Dans mon cas j’ai utilisé 4 fonds de bouteilles que j’ai coupé à la même hauteur que mon trop-plein, soit 11cm. J’ai percé le fond des bouteilles avec une mèche de 10mm et je les ai rempli de sable. Dans beaucoup de fabrication de jardinière wicking bed, le fond est simplement rempli de cailloux ou de bille d’argile, seulement je pense que le principe de la remontée d’eau par capillarité ne doit pas bien fonctionner dans un lit de cailloux car les espace entre chaque caillou sont trop importants. Le sable est beaucoup mieux adapter à ce principe.

La réserve de cailloux


lit-de-cailloux-dans-la-jardiniere-wicking-bed

Une fois les mèches et l’alimentation en place, on peut recouvrir le tout de cailloux. Mais avant de jeter vos sacs de cailloux dans le fond de la jardinière, je vous conseille de les rincer, pour enlever au mieux le sable et la terre. Pour ça, il suffit d’un gros tamis ou d’une cagette à légumes et d’un jet d’eau. Le sable que vous allez collecter pourra être utilisé pour remplir les mèches a eau, Le niveau des cailloux doit atteindre le niveau du trop-plein, soit 11cm.

Pose du géotextile


geotextile-dans-la-jardiniere-wicking-bed

Sur les cailloux on va poser un géotextile, afin d’éviter que la réserve d’eau ne se remplisse de terre et de racine. Je fais remonter le géotextile sur les côtés de la jardinière afin de favoriser la distribution de l’eau sur une large surface. Prévoyez un trou au passage de l’alimentation et du trop-plein puis maintenez le géotextile contre les parois à l’aide d’un scotch. Pliez le géotextile sur les coté comme avec le liner.

Quand votre géotextile est bien en place poser un fond de bouteille sur la crépine afin d’éviter que la terre de bien obstruer la crépine.

Remplissage de terre


remplissage-de-la-jardiniere-wicking-bed

Tout est en place ! Il ne reste plus qu’à remplir la jardinière avec la terre du jardin. Mais avant cela, mélangez la terre avec une bonne proportion de compost. Pour accélérer le développement de la vie à l’intérieur de la jardinière, vous pouvez aller piocher une belle poignée de vers dans un tas de compost. Vous pouvez aussi les commander sur internet. Dans ce modèle de jardinière, je n’ai pas prévu d’incorporer un lombricomposteur car elles sont trop petites. Donc la nourriture pour les vers se fera en surface, juste en posant des épluchures de cuisine sur la terre. Si l’aspect détritus vous rebute, vous pouvez les mélanger avec un peu de feuille ou de paille.

52 Commentaires
  1. Flore 2 années Il y a

    Merci de penser à ceux qui sont en appartement ! Les pots et jardinières avec réserve d’eau dans le commerce sont hors de prix ; il y a « plus qu’à » se mettre à bricoler … vivement la suite de votre nouvelle rubrique « Terrasses et balcons » !

  2. Valérie 2 années Il y a

    Merci pour la vidéo.
    Est il possible d’acheter directement un bac en kit comme pour la partie potager carré?
    Niveau bricolage c’est pas possible pour moi.
    Merci

  3. Didier 2 années Il y a

    Bonjour et merci pour ce nouvel article toujours très instructif…
    Avez vous déjà expérimenté une planche de culture (style 3,00m x 1,20m x 0,80) « façon » wicking-bed ???
    En gros, est ce une technique envisageable à plus grande échelle ou doit on la réserver aux balcons et terrasses…

    • Auteur
      le jardineur 2 années Il y a

      Bonjour Didier

      je n’ai pas encore testé, mais c’est un projet pour bientôt ! 🙂

  4. Numa 2 années Il y a

    Bonjour très intéressé par ta jardinière, je suis en ville je possède une très grande terrasse exposé plein sud. Je possède 3 jardinières en fibre ciment ( amiante ?) je ne sais si je peu y faire un potager sans risque pour ma santé et celle de ma famille ? Et personne ne sait me répondre si c’est dangereux . Auriez vous une petite idée ?

    • Auteur
      le jardineur 2 années Il y a

      Bonjour Numa

      Dans l’amiante, le danger vient de l’inhalation des poussières très fines. Aucun problèmes de cultiver dedans ! 🙂

  5. Yannick (au potager bio) 2 années Il y a

    Superbe construction comme toujours 🙂
    Pour les jardiniers du balcon et dans la gestion des déchets, il peut être intéressant de faire du lombricompostage. De plus, il me semble que la fabrication est assez simple à faire, sans odeur et permet d’avoir de la matière fertile à disposition.
    Merci à toi de ton partage
    Amicalement
    Yannick Hirel

  6. FERRU 2 années Il y a

    J’admire le sacré Concepteur bricoleur que vous êtes , et toutes vos explications claires et détaillées … Un très bon pédagogue ,ou le bricoleur débutant , voir confirmé est dirigé méthodiquement . Bravo ……Je ne ferai pas ce bac, car j’ai la chance d’avoir un verger Potager de mille m2 , mais je ne manquerai pas de parler de votre site . Un passionné de jardin comme vous …..Cordialement .JF

  7. bardaoui 2 années Il y a

    Bonjour et merci pour ce nouvel article

  8. Dewailly Chantal 2 années Il y a

    Vraiment bien conçu et documenté. Merci. Je ne la construirai pas car j’ai un jardin mais c’est bien et puis, plus tard, on ne sait jamais si je me retrouve en appartement…

  9. Stéphane Hervy 2 années Il y a

    Encore une vidéo au top, merci Loïc !
    J’ai la chance d’avoir la place pour quelques carrés (fait grâce à toi) mais je ferrai bien ces jardinières pour les plantes de ma terrasse.

  10. chantal 2 années Il y a

    bravo ,merci
    j’adore ce que vous faites et ce que vous partagez
    j’habite en Nouvelle Calédonie et malheureusement je ne peux suivre à la lettre tous vos conseils à cause du climat de la situation géographique (hémisphère Sud)
    J’adore votre site et vous félicite de tant de travail et de partage
    Cordialement

  11. André 2 années Il y a

    Loïc,
    Comme d’habitude les explications sont simples efficaces, méthodiques. Qu’attendre de plus ?. Je n’avais pas pensés aux personnes sans bout de terrain. Génial d’y avoir pensé. ( NB j’ai trouvé des accessoires semblables , pour le trop plein , chez un spécialistes de pièces d’eau qui vend aussi de l’epdm) Je partage volontiers ton concept aux amis

    Cordialement , André

  12. Benoit 2 années Il y a

    Depuis 2 ans, je teste une technique similaire avec des jardinières du commerce que j’ai adaptées en ajoutant une réserve d »eau faite avec un drain agricole coupé dans le sens de la longueur. C »est moins lourd que les graviers et ca permet de stocker plus d »eau et aussi d »air. Pour les vers , j »utilise ceux de mon lombricompost que je nourris avec de la pelouse, ils adorent. Attention à toujours avoir de l »humidité pour les vers! Sinon,c »est la mort. Idem pour le compostage en surface, il faut mettre les déchets humides ou arroser. Au passage, c »est bon pour les plantes car ce paillage improvisé retiens justement l »humidité!

  13. jacques bidan 2 années Il y a

    bel ouvrage, pour moi qui fait tout avec du bois de « récup », cette qualité me fait « bader » ou « baver » …

    Félicitation pour votre beau travail !

    Cordialement

    Jacques

  14. Rousseau 2 années Il y a

    Toujours aussi pratique. Félicitations

  15. bernard 2 années Il y a

    Super ton idée. On pourrait si l’on veut, à l’adapter suivant les régions pour se rapprocher encore plus de la terre mère qui garde une certaine chaleur propice à la vie du sous-sol en toute saison. Je pense à de l’isolation comme pour une habitation. Crois-tu que c’est faisable?
    Bien à toi
    Bernard

    • Auteur
      le jardineur 2 années Il y a

      Bonjour Bernard

      Si je devais l’isoler, j’essaierais avec des plaques de polyuréthane. C’est pas très ecolo, mais a ce jour c’est le meilleur isolant.

      Amicalement
      Loic

  16. effka-f 2 années Il y a

    Cette jardinière est super, je vais y penser pour le petit balcon de ma fille. Je vais également lui faire une tour à fraises pour qu’elle puisse en avoir plus que dans le pot à poche que je lui ai installé ces deux dernières années.

    Merci pour toutes ces idées et vos explications de fabrication.
    Françoise

  17. Darna MEN 2 années Il y a

    Que dire d’autre que tant d’autres ? Merci Loïc, toujours aussi grand dans la créativité et le partage.

  18. monique 1 année Il y a

    Merci pour la vidéo
    Est t’il possible d’acheter une jardinière
    Suis pas bricoleuse
    Félicitation pour votre talent de bricoleur concepteur
    Monica

    • Auteur
      le jardineur 1 année Il y a

      Bonjour Monique

      Non malheureusement pour l’instant je ne vend pas mes fabrications ! Mais ca pourrait bien évoluer dans le temps ! 🙂

      Amicalement
      Loic

  19. Ribera 1 année Il y a

    Bonsoir,
    je suis en train de construire mes jardinières durables mais je n’ai pas réussi à trouver un passe-parois et une crépine comme vous les montrez dans votre article au-dessus (une jardinerie et une grande surface de bricolage). Pouvez-vous me dire où vous vous procurez ce type de matériel? Merci pour ça et pour les conseils.

    • Auteur
      le jardineur 1 année Il y a

      Bonjour
      Vous pouvez simplement taper « passe paroi pvc » dans google et choisir un vendeur en ligne. C’est de cette façon que j’ai procedé

      Amicalement
      Loic

  20. Yvon Beaudet 1 année Il y a

    Super, Je vais m’en faire une jardinière comme ça

    Merci pour les conseils, continuez vous faites du beau travail

    Amitié Yvon
    Québec, Canada

  21. Marie-France 1 année Il y a

    Je n’ai pas trouvé le petit coeur, merci pour vos vidéos, elles sont très détaillées et faciles à comprendre même pour une novice comme moi!

  22. catherine colo 1 année Il y a

    Je suis bien incapable de me lancer dans la construction, mais j’aime vous lire et vous regarder, cela me repose! sur ma terrasse, je fait mes petites cultures en pots (tomates, épinards, et cette année courgettes, poivrons et aubergines), et, bon an mal an, j’arrive à de petits résultats. J’ai aussi fait un petit mur végétal avec une palette en bois (tomates en haut, plantes aromatiques à l’horizontal: je vais vois ce que cela donne). Mais que ceux qui ont un jardin ont de la chance!!!!!!!!!!

  23. Charlotte 1 année Il y a

    Bravo! Très ingénieux! Bien qu’ayant un grand terrain, je préfererais cultiver en jardinière de ce genre. J’espère pouvoir convaincre mon mari de m’en construire quelques-unes. Merci pour vos judicieux conseils.

  24. Anne 1 année Il y a

    Magnifique réalisation et intéressante , malheureusement pas réalisable pour moi .
    Heureuse d’apprendre..

  25. Linda M. 1 année Il y a

    Bonjour!

    Félicitation pour cette idée fantastique. Habitant au Canada et ayant des hivers passablement froids ( -10° à -30°C), il est certain que tout le contenu du bac gèlera en profondeur. Les vers ne pouvant s’échapper dans le sous-sol terrestre, je suppose qu’ils mourraient assurément, donc, je devrai en rajouter tous les printemps. Mon terrain ne permettant pas de cultiver, Je fais pousser mes légumes en gros bacs de plastique profonds et je pensais aussi les alimenter naturellement avec vers et déchets de cuisines, feuilles mortes, rognures de gazon, etc., mais à part le calcium apporté par les écailles d’oeufs broyées, je n’avais pas pensé au côté apport en minéraux avec le gravier, et encore moins au système d’apport en eau. J’arrose avec de l’eau de pluie autant que possible. Merci de partager vos idées géniales!

    • Linda M. 1 année Il y a

      Eh bien, je viens de planter mes tomates dans mes bacs, qui sont posés sur des dalles de patio et quelle fut ma surprise de voir que dans chacun d’eux, lorsque je les ai vidé de leur terre, qu’ils contenaient plusieurs vers! Très contente, car en plus, la terre ordinaire que j’y avais mise l’an dernier, amendée avec la moitié de compost tout de même était devenue toute noire et malléable. Cette année, Je vais donc donner à mes amis les vers une meilleure nourriture et espérer qu’ils se reproduiront et continueront de me fournir un terreau des plus sains. Quand je pense que j’avais acheté plusieurs sacs de terreau bio pour légumes et du compost forestier… j’en ai mis très peu dans chaque bac tellement la terre était déjà très belle, mais cela m’incitera à agrandir mon jardin de plusieurs autres cultures!

  26. Vée Mat 1 année Il y a

    Merci Loïc, c’est génial, et en plus, très esthétique ! Il faudra trouver aussi Loïc à les fabriquer pour les personnes pas trop bricoleuses ou moyennement . En tout cas, je te souhaite une belle continuation avec toute mon amitié,
    Vée Mat

  27. melchior 1 année Il y a

    bonjour Loîc , tres joli documentaire on sent la passion dans explications j,en parlerais a mon entourage merci

  28. Adrien Coulombe 1 année Il y a

    Bonjour , j’ai un peu de misère avec vos mesures Francaise , mais bon je fais des recherche et je trouve ,
    excellente vidéo Merci

  29. Michael 1 année Il y a

    Bonjour Loic,
    Merçi pour cette vidéo très didactique,

    Michael.

  30. BAPTISTE Marie 1 année Il y a

    Merci, les explications sont claires… mais ce sera mieux pour moi quand le kit sortira…

  31. Claudette 1 année Il y a

    Merci Loic ,j’ai apprecier cette video tu es pas mal clair dans tes explications et c’est certain que mon chum va me fabriquer celle la

  32. william 1 année Il y a

    Le bac est rempli par le haut et le surplus d’eau évacuer par la crépine , donc je suppose qu’il faut un récupérateur d’eau en dessous

    • Auteur
      le jardineur 1 année Il y a

      Bonjour William

      Si la jardinière est en appartement c’est bien de mettre un recipient sous la crépine pour palier a tout débordement, par contre en extérieur, on peut juste canaliser l’écoulement du trop plein!

  33. suzanne 1 année Il y a

    merci Loïc pour ce petit jardin de balcon ,je transmets le plan à mon neveu bricoleur
    Félicitation pour votre esprit d’ entraide

  34. SANITAS 1 année Il y a

    Bonjour cher Loïc,
    Je vous suis depuis que vous avez mis en ligne les carrés potagers que j’ai l’intention de construire sur mon terrain pour plus tard, mais en attendant et puisque je vis en appartement je vais mettre en pratique votre méthode concernant la jardinière.
    Vous êtes vraiment génial et très sympa de nous faire partager votre savoir et vos créations. Infiniment merci et à bientôt pour la suite de vos conseils que j’attends avec une grande impatience.
    Dominique

  35. Monique Vaillancourt 1 année Il y a

    géniale cette présentation, mon conjoint est l’expert en fabrication…mais le principe est à la portée de tous bravo!

  36. fodil 1 année Il y a

    bonjour loic !

    ceci dit :  » Pour ceux qui voudraient le fabriquer soi-même, je vous montrerai dans une autre vidéo comment le réaliser. »
    j’aimerais bien attendre la prochaine video pour la fabrication et la mise en place de ce fameux trot plein dont j’ai pas bien saisis son emplacement avec le fond de bouteille a placer avant la mise en terre du bac
    et s’il faut ensuite enlever ce fond de bouteille apres la mise en terre !
    et merci pour tout vos explications c’est super !

  37. Sylitiman 1 année Il y a

    Bonjour,

    Je m’aperçois que c’est ce que je viens de réaliser, en m’inspirant des conseils sur les planches de culture pour les adapter à ma terrasse. J’aurais cependant gagné en efficacité avec ces conseils précis, en particulier pour la gestion du trop plein et des mèches à eau.

    Bravo pour la pédagogie et le sourire 😉

    Sylvain

  38. Redon 1 année Il y a

    Bonjour Loïc,

    Ingénieux système de culture pour terrasse ou appartement!
    Quelle est la durée de vie de ces jardinières? Plus précisément, pendant combien de temps avez-vous réussi à maintenir « la vie » dans ces jardinières?

    Le concept de strate minérale est intéressant mais pourquoi mettre un géotextile? L’altération minérale est justement favorisée par les racines des plantes, je trouve donc contreproductif d’empêcher les racines d’accéder aux graviers.
    Est-ce vraiment un problème si la terre se mélange aux graviers?

    Cordialement

    • Auteur
      le jardineur 1 année Il y a

      Bonjour

      Votre remarque est vraiment très juste ! je n’ai pas su résoudre ce problème ! En fait j’ai peur qu’avec le temps et a mesure des pluies, l’eau ne fasse s’écouler la terre dans le gravier et finisse par tout remplir. Du coup plus de réserve d’eau. Mais oui idéalement j’aimerais que les racines se baladent dans les graviers.

  39. Stephane Eybert 1 année Il y a

    Impressionant de qualite !

  40. Julien 1 année Il y a

    Excellent ! Merci beaucoup !

  41. Céline Benoit 1 année Il y a

    vos vidéos sont toujours aussi bien construites. Tout y est bien expliqué. Merci.

  42. Koba 1 année Il y a

    oh Loïc c’est formidable on attend avec impatience vos prochaines réalisation.

  43. Anthony 1 année Il y a

    Bonjour et merci pour l’inspiration de la structure
    Généralement je construis des abris pour animaux du jardin (nichoir, mangeoire, ,maison écureuil, abri hérisson, hôtel à insecte, hôtel pour chat sur 3 étages avec terrasse sous toiture, boîte aux lettres à colombages.
    Ayant encore du stock de bois, ma femme m’a demandé de lui construire des jardinière en bois et des bacs pour le potager.
    Grâce à votre site et un site anglo-saxon je me suis lancé dans la construction d’un grand wicking bed ou (bac à réserve d’eau par capillarité) en Français.

    Les dimensions totales
    Long 200 cm
    Larg 68 cm
    Haut 80 cm

    Les dimensions du contenant (500 litres)
    Long 196 cm
    Larg 64 cm
    Haut 40 cm

    Matériaux utilisés
    – Structure en poteaux de 70 par 70 autoclaves (8)
    – Planche volige (8)
    – tasseaux en 40 par 40
    – tube pvc en 32 (3 m) + coude + bouchons et un morceau de pvc en 40
    – Bâche en polyéthylène (pour remplacer le liner)
    – passe paroi double filetage sorti latéral (sur internet 10 euros en moyenne)
    Pour les habitants du sud-ouest allez à la Comai (32,47,65,81,82),demandez au comptoir passé paroi double filetage c’est beaucoup moins cher entre 1.50 et 3 euros.
    – Géotextile
    – lame de terrasse autoclave (3) pour le cadre

    Photos disponibles du bac fini
    Encore merci

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi

©2017 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.creative8.fr

Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account