Avec cet article sur le compost je réalise, comme « bloguer » renforce mes connaissances sur le sujet. Il y a encore quelques semaines je faisais du compost un peu machinalement sans rien savoir sur le sujet. On trouve des explications très savantes sur internet, avec tous les détails du processus de décomposition. Personnellement je m’en moque et je trouve ça, très indiscret. Je crois que les vers de terres sont comme tout le monde, ils réclament un peu d’intimité durant leur transit intestinal. Je veux du concret pour mettre en pratique.

Bref, le compost c’est bon pour le potager, ça on le sait tous. Et plutôt que de jeter les épluchures à la poubelle autant les utiliser. Par contre, je trouve que l’on parle un peu moins de la méthode pour l’obtenir. On pourrait croire qu’il suffit de verser ses restes de légumes et d’attendre pour récolter la précieuse substance. Bon ok ! On peut aussi faire comme ça, mais personnellement j’ai opté pour la voie du milieu.

2 principes pour faire du compost.

Faire du compost à chaud.

Retourneur d'andainIl s’agit de faire monter en température votre tas de déchet pour favoriser l’activation des micro-organismes thermophiles. Ces petites bébêtes sont des athlètes de la décomposition, elles vous boulotent votre tas de déchets en un temps record. Mais pour que ça fonctionne bien il faut leur donner de l’air et donc remuer très souvent et en profondeur votre tas de compost. De plus pour que la transformation réussisse, il faut déjà un bon volume de déchets. Un tas qui fait moins d’un mètre cube aura du mal à conserver sa température et l’activation de la dégradation sera ralentie. Pour le coup ca deviens un peu contraignant pour un jardinier de la ville. Surtout qu’il y a des professionnels qui réalisent du compostage à chaux d’une façon bien plus efficace que l’on pourrait le faire. C’est la méthode utilisé par les plateformes de compostage. Je dois prochainement visiter une plateforme de compostage du SMEDAR, je vous en dirais plus dans un prochain article.

Faire du compost à froid.

bac a compost plastiqueDans cette méthode, on élimine la contrainte du brassage régulier, et l’on confie le travail a une armée de locataires qui seront ravis de faire le boulot. Les locataires les plus visibles sont les vers, mais on trouvera aussi des cloportes, des milles pattes des fourmis et toujours une foules de micro-organismes invisible. Tous ce petit monde aime l’air, la fraicheur et l’humidité. Alors le minimum que l’on puisse faire c’est veillez que ces 3 conditions sont respecté. Vous pouvez verser vos déchets pour alimenter le tas sans y toucher. Pas un coup de fourche à donner. La difficulté viendra quand vous souhaiterais profiter de votre compost. Surtout si vous avez opté pour le bac à compost en plastique. Car il faudra le démonter pour récolter la précieuse substance. Les trappes prévues par les constructeurs ne servent à rien.

Assurez-vous tous de même de varier la composition du menu, il faut équilibrer les éléments secs et les éléments verts.

En voilà une petite liste qui est valable dans tous les modes de compostage

 

Déchets vert ou tendre Déchets brun ou sec
Fruits et légumes Copeaux de bois
Fleurs Paille
Herbes de tonte fraiche Feuilles morte
Fumier Papier
Moulure de café Tourbe

Le compost made in chez moi.

Les vers du compostJ’ai opté pour un compostage à froid parce qu’elle correspond le mieux à mon style de vie, je produis en moyenne une poubelle de 20 l d’épluchure par semaine et avec un jardin de 200m2 j’ai très peu de déchets verts. Non seulement je ne veux pas remuer mon tas tous les 3 jours mais je n’aurais jamais un volume de déchet suffisant pour composter à chaud.

Par contre cette méthode est plus lente et franchement si vous attendez que ça se passe, vous n’allez pas récolter souvent. Les vers c’est des fainéants, il faut les assister. Le plus important pour obtenir un bon compost et pour ne pas attendre des lustres, c’est de veiller à son aspect et de la remuer de temps en temps. Il faut mélanger pour que l’air circule, car tous les locataires du tas ont besoin de respirer. Et pour faciliter le travail des vers.

En mélangeant vous allez pouvoir contrôler l’humidité du bac. Ni trop ni trop peu ! Ça doit pas être détrempé ni sec. Ça ne vous aide pas comme indication ? L’expression de jardinature est très bonne « l’idéal est donc d’avoir un contenu humide, un peu comme une éponge essoré ».

J’ai une petite astuce à vous donner pour modifier le taux d’humidité du bac. A côté de mon composteur j’ai une poubelle remplie de copeaux de bois. Et à chaque fois que je vide ma poubelle à compost, je verse 2 poignets de copeaux de bois au fond. Les copeaux vont absorber l’excédent d’humidité, et vont éviter le pourrissement. Veillez au taux d’humidité est important et on comprend mieux l’importance du couvercle pour protéger le bac des intempéries. Votre compost ne doit pas se faire rincer par la pluie.

Si vous êtes en ville comme moi, ne voyait pas trop grand. A raison de 20l d’épluchures par semaine et quelques déchets de taille et de jardinage un petit composteur fera l’affaire. En prévoyant petit, il est plus facile de mélanger régulièrement le compost. A chaque fois que je vide une poubelle je mets un petit coup de fourche.

Le sujet du compostage est vaste, j’ai très récemment découvert une autre méthode de compostage qui révolutionne la pratique du potager. Je vous parle de ca bientôt.

Et vous, pour quelle recette de compost avez-vous optez ?

3 Commentaires
  1. Richard SIMONET 9 ans Il y a

    Bonjour Loïc,

    J’espère que tu vas mieux dormir après avoir suivi la formation d’Olivier !

    En tout cas, ton blog est splendde, bourré de magnifiques photos (au fait c’est toi qui les prend ?)

    Tu es vraiment un spécialiste de la question.

    Je me mets petit à petit à jardiner car j’ai récemment aménagé dans une charmante maison avec un peu de terrain autour. Je m’intéresse beaucoup à la botanique.

    Chaque 10 jours, je réalise un article dans la section “Les autres blogueurs” de biz-en-or.com pour présenter un blogueur de talent, serais-tu d”accord pour que je présente ton blog ?

    Merci, dans l’attente,

    Amicalement.
    Richard

  2. Richard SIMONET 9 ans Il y a

    Rebonjour Loïc,

    J’ai oublié de te dire que bien entendu je reviendrai lire tes conseils sur ton blog car tu es vraiment un expert dans ton domaine.

    Bonne continuation.

    Cordialement.
    Richard

  3. yourte 5 ans Il y a

    Bonjour à tous

    Moi je fais mon compost en 2 fois en utilisant 2 composteur différents. J’utilise le premier composteur en mélangeant tous mes déchets verts. Puis avant l’entré en hiver je déplace le contenu du composteur que je mets dans le deuxième composteur. C’est ce compost que j’utilise ensuite. C’est ma technique peut être pas académique, mais j’en suis content.
    Merci pour tout cordialement !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?