La visite de cette ferme expérimentale laisse une forte impression.

La ferme du becMa visite de la ferme du bec hellouin est presque un choc. Après l’émerveillement et l’enthousiasme d’une visite au pas de course, je dois admettre que j’ai tout à apprendre, ou à réapprendre. Quel imbécile !! Je croyais savoir, quelques choses. Quel prétentieux ! Oser écrire un blog sur le sujet. Bon ! suffit je me suis bien flagellé, maintenant au travail.

Il est évident pour moi que cette première visite ne sera pas sans conséquence pour l’avenir de ce blog. Je ne vais pas pouvoir en un article vous résumer tous les concepts que Charles m’a évoqué. Et j’en connais encore trop peu.

Pour essayer de vous décrire mon ressenti devant cette ferme, essayer de vous souvenir du jeu civilisation. Vous ne voyez pas ? Construire un monde à l’échelle du jardin et essayer d’atteindre un équilibre. C’est l’idée que je me fais aujourd’hui du projet de Charles et Perrine. C’est une vision un peu simpliste, mais elle me remue les tripes.

Des nouveaux concepts pour nos potagers.

Ile jardin de la ferme du becCe que je retiens, des paroles de Charles, sera amené à évoluer. Il y a surement des concepts que je n’ai pas bien compris. Mais je vous assure que je vais progresser, c’est tellement enthousiasmant !

Le premier concept que je ne comprends pas encore suffisamment c’est la permaculture, je ne vais pas m’étendre dessus car je risquerai de dire des conneries. Mais dès que j’en aurais compris un aspect je vous le ferai savoir.

Je dirais aujourd’hui que la direction à prendre pour nos potagers est de laisser la plus grande place aux mécanismes de la nature. Par exemple, si les limaces ravage vos salades, alors essayé d’attirer les carabes. Vous imaginez donc que cette approche va nécessiter d’affuter son sens de l’observation et de potasser pour connaitre son environnement. Je suis donc maintenant pleinement convaincu de ne plus toucher à ma terre. J’ai fait l’Attila en terrassant, creusant et retournant la terre. « J’ai tous cassé » ! Je vais donc devoir maintenant en prendre soins a la mesure que je l’ai blessé.

Conséquence de ma visite sur mon potager.

Mon premier objectif est d’attirer la vie. Et pas besoin d’aller loin pour recopier ce qui fonctionne à merveille. La forêt à côté de chez moi sera un très bon point d’observation. Ce qui saute aux yeux en forêt c’est que l’on ne voit pas la terre. J’ai donc préparé un couvert végétal pour protéger ma terre et attirer mes futures locataires.

Comme en foret la terre doit être constamment couverte.

Mon Deuxième Objectif, ne plus toucher a ma terre. Comment j’ai pu ne jamais me poser la question. Pourquoi on retourne la terre ? A vrai dire je n’en sais rien, j’ai fait comme tout le monde. Du coup des que j’ai l’occasion je pose la question autour de moi. Pour le moment la réponse que me satisfait le plus est cette d’un agronome, qui m’explique que c’est avant tout pour ameublir la terre et la nettoyer des herbes non souhaitais. Enfin je constate que le labour commence à être sérieusement remis en question. Déjà rien que le mot labourer laisse entendre les dégâts que l’on va faire subir a la terre. Et si on agissait un peu plus subtilement, un peu comme des catalyseurs. Des petites touches juste pour favoriser ce que la nature c’est déjà très bien faire.

Jardin de curré ou potager sur butte ?Une butte couverte pour l'hiver

La culture des légumes à la ferme du bec se fait sur butte. Une fois les buttes réalisées, on ne les touches plus. Elles sont constamment couverte et jamais piétiné. En conséquence la terre est très facile a travailler et grouille de vie.

Une direction à suivre pour mon blog.

La souplesse de l'escargotL’objectif de mon blog est de produire des légumes pour manger sain. Il me manquait une philosophie, un fil conducteur. L’approche de la permaculture me séduit et réveil l’enthousiasme de l’enfant intérieur. J’ai trouvé mon véritable moteur : recréer un microcosme dans mes 200m2 de terrain.

J’ai déjà remarqué que le désordre végétal qui règne un peu dans mon jardin, a plutôt tendance à favoriser l’accueil de la vie. J’ai beaucoup d’oiseaux qui viennent gratter le paillage par exemple. Une belle collection d’escargots qui bouffent tous ce qui est vert ! Mais étonnamment ils ne viennent quasiment pas dans les carrés de potager. Faisons confiance aux mécanismes naturels, et observons comment ca fonctionne. Je vais ressortir mes vieux bouquin sur les nichoirs et habitat de tous genre. Je suis sur qu’il n’y a pas grand chose a faire pour voir son jardin se repeupler.

Pour améliorer mes connaissance dans le domaine, j’ai décidé de suivre la formation de jardinier en permaculture dispensé a la ferme du bec le 12 et 13 mars. Bien entendu vous, je vous ferez un compte rendu détaillé.

Pour m’aider a progresser, que savez vous de la permaculture ?

18 Commentaires
  1. Didier 8 ans Il y a

    Superbe article ! La prise de conscience que la nature fait mieux que nous est tellement difficile à admettre.

    2 réflexions par rapport à cet article :

    – As-tu vu le film de Coline SERREAU “solutions locales pour un désordre global” ? L’interview de Claude & Lydia BOURGUIGNON rappelle exactement la même chose que toi. Il faut la vie pour cultiver ! Prochainement, nous allons chroniquer le livre issu du film sur notre blog.

    – Tu souhaites ramener la vie dans ton jardin en installant des nichoirs. Connais-tu la démarche de la LPO (ligue de protection des oiseaux)qui permet de créer chez soi un refuge LPO ? Plus info en suivant ce lien http://www.lpo.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=381&Itemid=181

    A lire ton blog, ça nous donne envie de nous occuper de notre jardin.

    Bon courage et nous avons hâte de lire la suite.

    • Auteur
      loic 8 ans Il y a

      Merci Didier pour ces complements
      Surtout que je ne connaissais ni l’un ni l’autre ! 🙂

  2. Didier 8 ans Il y a

    Pour la permaculture, tu peux éventuellement d’inspirer des travaux de Jean PAIN. Je te mets quelques liens, tu peux en trouver beaucoup d’autres y compris des vidéos.
    Sa méthode est plus globale (production d’énergie et bilan carbone zéro) et permet de créer “un jardin extraordinaire”.
    http://www.jean-pain.com/bio-jean-pain.html
    http://www.jean-pain.com/index2.php
    http://fr.ekopedia.org/Syst%C3%A8me_Jean_Pain

  3. moilamain 8 ans Il y a

    Bonjour et merci pour ce bon article.
    Voici quelques petites définitions de la permaculture :

    La permaculture est une méthode environnementaliste et holistique de conception d’écosystèmes et de sociétés humaines durables.

    La permaculture opte pour une coopération avec l’environnement grâce à une synthèse entre des écosystèmes naturels existants et des écosystèmes destinés à servir l’activité humaine dans le respect de la nature.

    La permaculture est l’art de concevoir des systèmes ou écosystèmes dans lesquels les éléments sont interconnectés et se soutiennent entre eux.

    La permaculture regroupe un ensemble de principes, concepts ou manière de penser, permettant à l’homme de concevoir et d’aménager son environnement, pour qu’il réponde à ses besoins essentiels, en intégrant harmonieusement son activité au sein de l’écosystème avec lequel il co-évolue.

    La permaculture est un concept combinant plusieurs aspects :
    1. un cadre éthique : le respect de la Terre et de l’Homme, le partage équitable.
    2. une méthode de conception pour créer des environnements humains stables et permanents en suivant le modèle de la nature.
    3. une philosophie de vie et un art de vivre axés sur la responsabilisation de chaque individu.

    Il y a permaculture lorsqu’un groupe d’êtres humains possède une culture permanente (culture vivante, évolutive et transmissible) et vit en harmonie avec la nature.

  4. Nicollas 8 ans Il y a

    Bravo pour la remise en question, c’est pas évident,

    voilà un bout de traduction qui pourrait t’éclairer :

    “””Bien que l’agriculture biologique soit sûrement une part important de la permaculture dans la pratique, on ne peut pas appeler un potager biologique une « permaculture », à moins qu’il ait été conçu de façon permaculturelle, auquel cas il sera bien plus qu’un simple potager biologique productif. En plus de produire de la nourriture, il fournira des niches pour la vie sauvage, les oiseaux et les prédateurs de ravageurs; il prendra en considération les éléments, le vent, le soleil et le feu en créant des microclimats pour les plantes, les animaux et la maison; il prendra en compte les cycles de l’eau, des nutriments et de l’énergie depuis l’intérieur de la maison, à travers le jardin et au-delà; il considérera la maison et le jardin comme partie intégrante du voisinage plus vaste, de la récupération d’eau et de la biorégion.

    Comprendre la différence entre conception, stratégie et technique peut aider. Les techniques sont des « comment faire » quelque chose, comme les différents systèmes de compostage[…] La stratégie concerne le « comment et le pourquoi », le timing et l’agencement des travaux et des événements […] La conception (design) concerne le lieu où nous plaçons les choses en relation les unes par rapport aux autres, et comment nous intégrons les connections entre elles […] La conception vient en premier, planifiant « quoi va où »; ensuite nous devons réfléchir à nos stratégies « quoi arrive quand »; et enfin nous devons sélectionner les techniques appropriées à la situation.”””

    http://permaculture.com.au/central/index.php?option=com_content&view=article&id=59:what-is-permaculture&catid=27:articles&Itemid=55

    • Auteur
      loic 8 ans Il y a

      Bonjour Nicollas, et merci pour ces précisions. Je découvre un nouveau domaine, L’approche de la permaculture est très enthousiasment. Je crois que je vais reprendre ma conception du potager ! 🙂

  5. Jerome 8 ans Il y a

    Je reviendrai sur le site!!!
    je lance mon jardin de la m^me manière suite à la lecture du livre de dominique soltner
    http://www.youtube.com/watch?v=6v0koE_dO_k
    http://www.soltner.fr/catalogprouteau/product_info.php?cPath=23&products_id=47

    bon jardinage à tous!!!

  6. FONTAINE 8 ans Il y a

    Bonjour,
    Aucune idée de ce qu’est la permaculture j’attends donc votre compte-rendu pour m’initier.
    Evelyne

    • Auteur
      Loïc Vauclin 8 ans Il y a

      Bonjour Evelyne

      J’avais pas oublié votre demande 🙂 J’ai publié aujourd’hui un article ou j’essai de presenter la permaculture de facon simple et concrete.

      J’espere que ca vous eclairera un peu mieux 🙂

  7. Isabelle 8 ans Il y a

    Salut Loïc…
    Après la visite de la tonte du Mohair par chez moi en Février, dès le mois de mai, je visite ce jardin là avec les enfants…
    http://www.jardinsrocambole.fr/

    Peux tu jeter ton oeil et me dire si çà se rapproche de ce que tu as vu?
    Par ailleurs je pense bien m’inscrire aux cours de l’an prochain… ça m’aidera peut être.

  8. chevallier christelle 7 ans Il y a

    bonjour, je viens de découvrir votre site il est très riche!! j’ai fait ce stage à la ferme du bec (lieu magique!!!!tellement riche et reposant..)en juillet 2010. la ferme est à 20mn de chez moi! je n’ai pas encore fait de butte un petit bébé est arrivé chez nous et je dois dire que le potager n’a repris que cet été. j’ai des soucis de dos et nous avons donc fait un potager en carré cette année ; il a bien donné et j’attends encore des haricots, épinards salades et autres choux..les herbes aromatiques finissent de sécher et j’ai hâte de retrouver le mois de mars pour recommencer l’aventure!! la 1ere butte sera faite cet hiver histoire de commence à travailler pour nous un peu;)) c’est tellement gratifiant de manger de beaux et bons légumes et de nourrir notre petite fille avec de bonnes choses!! au plaisir de vous lire

    • valery 6 ans Il y a

      bjr je suis a 30 kilometre de la ferme du bec mais je n’ai pas fait de formation avec un camarade du site permaculture nous avaons realisé deux buttes sur les 15 jours passés et aimerai correspondre avec des permaculteurs du coin afin d’echanger , si vous aez des problèmes de dos faite attention j’en ai eux aussi pendant des années jusqu’à lhernie discale qui m’a coller deux ans a la maison sans travail et j’ai fini apres mainte souffrance et tout ces medicament qui m’on causé un ulcere par trouver une solution et maintenant je vais bien je peux tout faire sans aucun medicament grace a du plasma de quinton cce qui a regonflé mon disque et fait reculer lhernie, mais surtout ne vous faite pas opéré .

  9. pivetaud 7 ans Il y a

    ravie de voir une nouvelle recrue pour la permaculture!
    le mieux pour se vacciner et être sur de ne jamais renouveller les erreurs que l’on a pu tous commettre un jour ou l’autre au jardin (ou dans notre environnement également…), c’est un CCP de 15j… voir auprès du réseau
    Permaculture France ou de l’association Brin de Paille… ça change vraiment le regard tout en ouvrant des perspectives d’évolution bien positives à nos stés occidentales !
    à voir pour la dynamique créée sur le site hommespommes.fr : le verger conservatoire de pommiers du Kazakstan, planté le mois dernier par une petite équipe de Permaculteurs au sud de Poitiers 😉 , et financé en partie par le site de financement collaboratif Octopousse !

    au plaisir de suivre vos découvertes,

    mariedo/arcimboldo

  10. Un nouvel adepte ! un !

  11. le martelot 6 ans Il y a

    Bonjour,

    Je viens de vous lire…joli méaculpa 😉
    Mais finalement l’important c’est de faire de son mieux , ce que vous faisiez sûrement avant de découvrir la permaculture.
    Et puis si ça peut vous aider, moi je viens juste de la découvrir…donc pire que vous !!!
    C’est en cherchant des infos sur les engrais verts et les jardins mandalas que je suis tombée sur un film vraiment intéressant, concret et clair..il s’agit de “le jardin d’Amélia Hazelip”, qui présente sur 2 vidéos de 30mns au total (20mns+10mns) les 4 saisons…c’est survolé bien sûr mais ça donne le concept et propose une mise en oeuvre simple. Peut-être le connaissez-vous ?
    J’imagine que depuis votre article vous vous êtes perfectionné…mais si cette information peut être utile à d’autres…
    Amicalement

  12. Gael 6 ans Il y a

    Je vais essayer dès ce printemps de renouveler mes carrés en permacutlure c’est à dire de vider mes carrés, puis de creuser un peu pour enfouir les bois morts et ensuite recréer les buttes à l’intérieur des carrés existants

  13. HOCHENAUER Michel 5 ans Il y a

    Je souhaite juste réagir à votre remarque sur le thuya en vous invitant à regarder la vidéo sur Philipp Forrer, dont voici l’URL :
    http://www.youtube.com/watch?v=0jk0h1laL-0
    Notez sa remarque à partir de 13min 10s.
    Je n’ai aucune expérience personnelle dans le domaine, mais tous les avis peuvent présenter de l’intérêt.
    Merci pour votre enthousiasme et votre blog riche d’idées intéressantes.

  14. mateo 3 ans Il y a

    Je suis heureux de vous faire part de mon expérience de petit jardinier, J’ ai toujours cultivé bio car j’ai estimé que la terre a tous les éléments pour faire pousser les végétaux. J’ai un motoculteur qui m’a servi a chaque printemps jusqu’au moment où en lisant sur la permaculture je me suis engagé a ne plus l’utiliser! Pourquoi faire? Sur un terrain désherbé de ses ronces à la main avec binette. La terre tel quel j’ai juste ratissé! puis tracé des petits sillons j’ai posé les tubercules de pommes de terre. Recouvert léger et comme le jardin a de l’herbe a coupé en tondeuse j’ai récupéré cette herbe, de lus ce qui est utile c’est un broyeur de branches qui a chaque élagage je remplit des sacs pour mettre sur le sol.
    J’ai tout recouvert des branches en copeaux puis d’herbe . Le premier carré des pommes de terre bio .3X4 puis une rangée de plantes diverses a fleur d”été l’autre carré identique avec germées de l’année dernière. C’est tout! quand j’ai retendu le jardin j’ai rajouté une deuxième couche d’herbe! C’est bien la première année que je ne fait rien au sol mais rajoute dessus!
    Les plants m’ont fait des petites tomates de graines que je préserve pour les utiliser en semences de pommes de terre. Cet hiver le potager entier a été recouvert de feuilles et d’herbe coupée .
    Les tomates ont été faites par graines, vers février puis misent en petit pots de papier fait maison qui vont directement en terre ou dans des bouteilles plastiques coupées en pot ; les tuteurs sont fait de fer à béton de 8mm de 2 mètres. Pas cher et réutilisables chaque année. Comme pour les haricots à rame 4 sont nécessaires ils ne sont pas attachés mis en pyramide l’extrémité est juste tenue par une rondelle en fer de 3 cm dont le trou peut recevoir les 4 tuteurs et le fait de les mettre en pyramide en terre les coince à l’extrémité! Pour les tomates ou les attaches plus besoin de ficelle puisque la confection avec du fil de fer de 2mm en ronds de 3cm et coupés a plus d’un tiers pour qu’ils puissent se placer dans les tuteurs de fer de 8mm et sur la tige des plantes Un autre attache en fil de fer en longueur de -6cm et arrondi aux extrémités en demi rondelle fait que les pousses multiples des branches des plants peuvent facilement se faire tenir au fur et a mesure de la pousse des plants ! Des fleurs poussent un peu partout et si elles gênent je les repoussent! Salades betteraves et navets sont ensembles! les blettes depuis qu’elles ont été en graines elles poussent n’importe ou il suffit de les déplacer s’auto gèrent elles mêmes de même que certains plants de pommes de terre qui poussent parce qu’on a oublié un petit tubercule la surprise c’est retrouver parfois une pomme de terre de plus de 500 grammes !
    Travaille plus la terre avec le changement climatique le terrain glaiseux est sec mais recouvert d’herbe de copeaux de branches j’ai réussi a mettre du maïs dans des pots de bouteille coupée dont le fond a été coupé. Ce que j’ai fait c’est planter le tout et recouverts de tonte. quand le maïs sera pris en terre on a loisir de couper le bout de bouteille ! Les choux se sont aussi semé seuls et quand des bébé plantes ou légumes poussent seuls c’est juste les déplacer. Les premières salades sont entré en fleur je les laisse pour reprendre les semis jusque la plante se sèche pas grave des semis qui peuvent germer seuls il suffit se savoir et reconnaitre les plantes pour les placer ; un amour qui vient des plantes qui nous aiment!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Mon potager en carrés | Tous droits réservés | Site conçu par www.pixelize.fr

Posez-moi vos questions

J’essaie de répondre au maximum aux mails que vous m’envoyez, mais j’en reçois beaucoup chaque jour. Alors soyez patient !

En cours d’envoi
Votre menu personnalisé
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?