L’offre commerciale concernant les carrés de potager est plutôt maigre comparé à ce que l’on peut trouver sur les sites anglophones. Pour le moment dans les jardineries en ligne, on trouve quasiment que des carrés en bois. Les prix sont très variables en fonction de l’essence et de la dimension.

Dans le cadre de l’auto construction on me demande régulièrement quel bois j’utilise pour faire mes carrés.

Lire

 

planche pour potager carre

Choisir le bois pour ses carrés de potager.

Avant de choisir l’essence il faut répondre à la question du traitement. Pour faire nos carrés de potager, il convient d’utiliser un bois de type Classe 4. Dans la CL4 on regroupe les bois capable de supporter un contact avec le sol. C’est exactement la configuration dans laquelle on se trouve. Pour transformer une planche de sapin qui naturellement est en classe 1 en classe 4 il faut l’imprégner d’un traitement chimique fongicide et insecticide.

Ma position rapport au traitement du bois.

Il faut savoir que chaque entreprise de traitement de bois utilise des mélanges de produits différents. Il sera très difficile de connaitre la composition du produit imprégnée dans la planche que vous allez acheter. Il y a encore quelques années on utilisait des produits genre Arsenic et Chrome. Des produits très toxiques pour nous et l’environnement, ils sont maintenant interdits. Seulement quand on creuse un peu et que l’on contact quelques personnes dans le secteur on apprend très vite que des sociétés, hors France, a la conscience écologique nul utilisent encore ces produits.

Pour obtenir un bois de type classe 4 on va imprégner sous une pression de 13 bars 120 litre de tanalith pour 1 mètre cube de bois. La pression est telle que le produit se retrouve dans les tissus du bois.

Le tanalith est une solution aqueuse de carbone de cuivre et d’acide borique. En séchant l’eau de la solution s’évapore et le tanalith reste emprisonné dans le bois. Avec le temps si vous laissez la planche se décomposer totalement, le tanalith se retrouvera dans le sol.

Voilà ce que je me dis : Les traitements utilisés sont parfaitement incompatible avec la vie, seulement il reste localisé dans une planche que l’on voudrait voir durer le plus longtemps possible. Je trouve qu’en comparaison d’un traitement régulier a la bouillie bordelaise d’un pied de tomate l’impact de ce bois autoclave est bien inferieur sur la vie du sol.

De plus, je trouve aussi que ce traitement qui nous inquiète n’est rien à côté de la dose quotidienne de pesticide que l’on absorbe par le biais des légumes industrialisés. Alors vous l’avais compris j’utilise des planche autoclave ! J’en entends déjà certains hurler ! Sourire

Je ne dis pas que j’ai fait le meilleur choix, tous est histoire de compromis, quand j’ai commencé à mettre en place mon potager en carré je n’avais pas envies d’investir dans du bois noble.

Pour ceux qui ne veulent pas entendre parler de traitement chimique, il y a une solution.

Les bois naturellement classe 4

La nature est bien faite, il existe naturellement des bois qui résiste au contact du sol et sont en classe 4 naturellement. On peut citer le châtaignier, le robinier, le chêne. Alors vous pouvez choisir de construire vos carrés de potager avec les essences citées plus haut. Veuillez quand même à utiliser du bois de cœur, sans aubier. En effet l’aubier présent sur tous les bois, va pourrir en un temps record. Vous pouvez aussi choisir d’utiliser du bois non traité d’une classe inferieur, sachez juste qu’il durera moins longtemps. C’est difficile de vous donner une durée de vie pour vos planches car ça dépend pas mal de la nature de votre sol et du climat.

Par contre pour allonger leur durée de vie vous pouvez augmenter leur épaisseur. Dans les différents modèles de carré que je vous propose dans la banque Sketchup, il y a un carré de potager fait avec des bastaings de charpente.

 

Que pensez vous du traitement du bois ?

56 réponses à to “Quels bois utiliser pour votre potager en carrés.”

  • Bonjour Loïc,

    Je trouve ça super que tu ais pris publiquement une position bien tranchée (et pas forcément celle qui aurait été « politiquement correcte ») !

    Personnellement, je serais plutôt du genre à mettre les bordures les plus simples possible.
    C’est-à-dire des planches en bois de coffrage, c’est aussi ce qu’il y a de moins cher.
    Ce genre de bois n’est pas traité, et comme il n’est en contact avec l’humidité de la terre que sur une seule face, j’imagine qu’il devrait durer quelques années quand même.
    Peut-être que quelqu’un pourra nous dire s’il a déjà essayé et ce que ça a donné ?

    Bonne journée,
    Nicolas
    Le dernier article de Asparagus de PotagerDurable.com Et si vous essayiez un potager surélevé ?My Profile

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Nicolas

      La durée de vie des planches des coffrages est trés variable, j’ai des retour d’expérience qui ne depasse pas les 2 ans avec une terre argileuse. 2 ans ca fait vraiment juste !

  • Martial:

    Bonjour loïc.

    De mon coté j’utilise des planche de sapin non traiter d’une épaisseur de 27 mm, je verrais bien combien de temps sa va tenir.

    utiliser du bois autoclave ne me branche pas du tout avec tout ces produits chimique qu’il mette dedans et par la suite les retrouver dans le sol et les légumes même par petite quantité sa me branche pas.

  • Martial:

    Bonjour Loïc.

    Tu as du faire des compromis.
    Je me suis pris la tête avant de mis mettre pour choisir l’essence de bois, sur l’épaisseur, sa hauteur et ainsi que son prix de vente.
    Sa na pas été une partie de plaisir il n’y a pas grand choix, il n’y as que du bois traiter vlan dans les dents! pour les planches je les est eu à point P c’est le seul endroit ou j’ai put trouver du bois non traiter et pour les chevrons je les est eu dans une scierie et je compte y retourner pour voir si ils n’ont pas d’autres essence de bois.

  • Oph:

    J’étais en train de me dire un truc, ptêt bête mais bon…
    Puisque le but pour certains est de faire du « durable » tout en restant écologique et sain pour les plantes, pourquoi ne pas faire des carrés en briques/roches/pierres?
    Le jardin que j’ai à présent, dans ma nouvelle habitation, est en fait sur des restes d’anciens murs fortifiés. Il a été délimité en tous sens par des pierres avec des carrés de toutes tailles et toutes hauteurs. Ça semble chaotique dit comme ça, mais en fait, c’est même pratique puisque j’ai des passages en pierres entre certaines parcelles, donc pas de tassement de la terre! :wink:

    • Loïc Vauclin:

      Bonsoir Ophelie

      Bien sur, que l’on peut faire des carrés en brique ou parpaing, c’est sans aucun doute plus durable. L’utilisation du bois est plus accesible et plus rapide.

      Tu me donnes une idée d’article ! :) merci

  • Christophe:

    J’hésite entre des parpaings et des chutes de planches à la scierie du coin (je suis basé dans la forêt landaise, ça aide).

    J’ai aussi quelques chutes d’aubier de chêne issues du débitage de mes chênes tombés après la tempête, mais d’abord c’est de l’aubier, et ensuite je préfèrerais en faire des bancs de jardin.

    Les parpaings, c’est moche mais pas trop cher, ça ne consomme pas trop d’énergie à produire et ça se fait partout (donc peu de déplacements entre le lieu de production et le lieu de consommation).
    En les retournant, on peut même profiter des alvéoles pour planter des vivaces, des petites fleurs ou des fraises, ce qui atténue le côté moche.

    Un coup de lait de chaud pour donner de la couleur, et zou.

    Mais Marie Do n’est pas trop partante parce que c’est moche !

    Je cherchais aussi de vieilles traverses de chemin de fer, mais on me dit qu’il n’y en a plus trop dans le coin et que ça commence à coûter cher… En plus, le traitement à la créosote, bof bof (même si justement c’est fait pour resté imbibé dans le bois et ne pas en sortir, mais bon, j’hésite un peu.

  • Christophe:

    Et bravo pour votre site au fait !

    J’arrive sans me présenter, et voilà que je tape l’incruste dans la discussion.

    Je suis arrivé par Miss Sunalee qui a conseillé votre site dans l’un de ses billets :
    http://popupmonster.wordpress.com/2012/03/08/le-jardin-potager/

    comme dit plus haut, nous sommes résidents d’un airial landais (un ensemble agropastoral du 18e siècle, avec des chênes au milieu de la forêt de pins sur un sol très acide et pas riche : du sable !

    Pendant presque 10 ans, nous avons progressivement monté un potager bio d’environ 300 m2, arrosage goute à goutte de l’eau de la pompe (avec des tubes PET percés manuellement, c’est beaucoup moins cher que les systèmes poreux ou prépercés).
    Mais :
    - il y a trop de travail de désherbage, et on ne sait pas bien gérer le paillage
    - et il était trop loin de la maison.

    Brefle : nous en créons donc un nouveau !

    Avec quelques principes pour aller vers davantage d’économie en ressources (temps passé surtout, mais surtout arrosage et amendement (compost de cuisine, compost de tonte+feuilles mulchées, fumier de poules+paille, fumier de cheval de temps à autres par un pote) :
    - on récupère donc la terre amendée au fil des ans, (c’est mon boulot actuellement, à la pelle !)
    - et surtout, on va et prendre moins de place dans une logique de jardins de poche… mais avec des grandes poches quand même ! On va tester sur une trentaine de m2.

    Je me demande si je ne vais pas ouvrir un petit blog, juste pour me donner du cœur à l’ouvrage et me mettre la pression ! :lol:

    Nous avons téléchargé le guide, on va le lire. C’est très sympa comme initiative.

    PS : je travaille professionnellement à la mise en place de jardins partagés dans des quartiers avec plein d’immeubles, et la rencontre avec la Scop SaluTerre et Érice Prédine m’a redonné de l’envie pour repenser notre potager plus efficacement.

  • marie:

    bonjour, mes 4 carrés sont constitués de poutres de sapin! construits il y a trois ans, les bois commencent à être attaqués par les champignons(enfin j’ai repéré du mycélium couvrant l’intérieur des poutres)!
    Ce que je trouve pratique à l’utilisation des poutres posées les unes sur les autres, c’est qu’au printemps, j’ajoute une poutre de hauteur sur l’un des carré puis je recouvre de trois vitres et donc me voilà avec un chassis pour effectuer mes semis printanier! Plus tard je n’ai qu’à repiquerles laitues dans le carrés réservés aux légumes feuilles! c’est pas mal!

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Marie

      C’est effectivement une trés bonne solution ! je suis en train de réfléchir a un carré de se type la. Si le carré peut servir de pepiniere, ca fait gagner pas mal de temps !

  • maud:

    Bonjour, j’ai quelques petites questions au sujet de mon potager.
    Je voudrais réaliser les séparations/retenues de terre en bois. La solution la moins couteuse me semble être des voliges achetées directement en scierie. Non traitées elle sont idéales pour un potager écologique cependant elles risquent de ne pas durer bien longtemps, 2 ans apparemment selon certains commentaires…
    Mon problème principal est que mon jardin abrite des termites. Je me demande si utiliser du bois non traité ne risque pas d’attirer encore davantage ces charmantes petites bestioles? Si oui que puis je utiliser pour traiter mes planches? De l’huile de lin? De l’essence de térébenthine? Help!
    Merci à tous de m’aider!

  • La petite fée nature:

    De notre côté, nous sommes néophytes mais nous avons isolé le bois traité de la terre avec des bâches d’étang maintenu avec la terre (non trouée)…j’espère que cette solution limitera la « contamination » de la terre…

  • bonjour Loïc,
    perso je débute avec mon potager en carré, pour les planches je ne me suis pas posé de question, j’ ai tout simplement utiliser les planches et chutes de planches que j’ avais déjà donc il y en a en pin traité autoclave mais aussi des planches de coffrage, ces dernières dureront moins longtemps mais le coût est de zéro euro, je me poserais la question du  » meilleur  » lorsque je devrais investir !

  • Christophe:

    Finalement, j’ai fait comme Laurent, mais avec de la qualité moindre : j’ai utilisé quelques voliges qui restaient de la rénovation du toit de l’an dernier. Elles ont été à peine pulvérisées contre les termites. Tant pis si elles pourrissent d’ici un an (deux ce serait plus cool) mais nous n’avons pas de quoi trop investir pour l’instant.

    je vais quand même faire la chasse aux chutes d’autoclavé et de coffrage en demandant sur les chantiers que je croise. La meilleure écologie sera ici synonyme d’économie pour nous en 2012 :wink:

  • [...] Quels bois utiliser pour votre potager en carrés. L’offre commerciale concernant les carrés de potager est plutôt maigre comparé à ce que l’on peut trouver sur les sites anglophones. Pour le moment dans les jardineries en ligne, on trouve quasiment que des carrés en bois . Les prix sont très variables en fonction de l’essence et de la dimension. Dans le cadre de l’auto construction on me demande régulièrement quel bois j’utilise pour faire mes carrés. Podcast: Lire dans une autre fenêtre | Télécharger [...]

  • Marc:

    Bonjour à tous,
    Je débute et pour le potager en carré , un site propose une struture
    en noisetier tressé , qui semble plus durable qu’un bois non traité et
    surtout naturel.
    Qu’en pensez vous ?
    Merci pour vos conseils.

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Marc

      La structure en noisetier tréssé est trés fragile, il est indispensable de mettre une protection de type sous bassement entre la tresse et la terre.

      Sinon en moins de 2 ans elles seront mortes

  • Anne:

    Je suis déçue de lire que vous pouvez mettre du bois traité dans votre potager, c’est bien léger comme attitude. On peut aussi acheter ses tomates l’hiver en supermarché en fermant les yeux sur ce que cela signifie vraiment. Mais le rendre public n’incite-t-il pas vos lecteurs à faire la même erreur et à quoi sert de passer du temps à élaborer un jardin qui ne vous assure pas une bonne santé ?

    • Loïc Vauclin:

      Bonjour Anne

      Je comprend votre deception anne, je ne dit pas qu’il faut suivre mon exemple, j’explique pourquoi j’ai fait ce choix. Et je ne dis pas qu’il est bon ! :)

      Quand a la bonne santé, je crois que l’incidence du bois traité est plutot négligeable face aux pesticides utilisés par les industriels de l’alimentaire.

  • Angèle:

    Bonjour,

    Moi j’utilise des planches de coffrage, c’est la deuxième année, il ne sont pas très abîmé, donc je pourrai encore les utiliser l’année prochaine. Personnellement je préfère investir dans du bois non traité que faire des économie sur un produit plein produit chimique!

  • Pierre-Alain:

    Bonjour,

    Ce n’est pas plus « naturel » que l’autoclave, mais avez-pensé/testé les carrés entièrement en fer à béton ? Personnellement, j’y songe de plus en plus mais j’hésite encore… si un de vos lecteurs a déjà tenté l’expérience, je suis preneur…

    Sinon, j’adore votre site, c’est très généreux de votre part de nous faire part de vos précieux conseils !

  • moi j’ai choisi du douglas (classe 3) en 4 cm d’épaisseur … j’espère ainsi tenir un peu de temps

    quand à ma jardinière surélevée, j’ai choisi de l’autoclave (classe 4) pour les pieds et le fond … quand au reste, c’est en douglas … la terre étant contenu dans un sac à gravats percé de trous

    wait and see … mais vu la différence de prix, je pourrai changer un paquet de fois avant d’arriver au prix de l’autoclavé

  • Seb:

    Bonjour,

    pour ma part j’ai pris un bois autoclave (ouais je sais :twisted: ) premier prix 2€48 la lame, oui par ce que ce sont des lames de terrasse mais j’ai tout de même isoler tout le pourtour intérieur du carré ainsi que tout ce qui est en contact direct avec le sol avec un revêtement étanche type bade d’arase.

  • olivier:

    bonjour à tous et bonjour Loic je débute aussi dans le potager en carré mais j’hésite encore en ce qui concerne le bois je désirerais le faire en madrier de 40mm d’épaisseur pensez vous que ça résistera plus dans le temps ? de même je ne sais pas si je vais peindre mes carré avec des couleurs pour faire de mon potager un élément de décoration de mon jardin ou plutôt le laisser naturel et le traiter avec des produits naturel comme l’essence de térébenthine et l’huile de lin.. http://www.espritcabane.com/bricolage/proteger-bois/teinter-le-bois/
    Habitant en zone humide (la bretagne )je ne sais pas qu’elle est la meilleur solutions.
    Afin d’avoir des allés propres je pensais y mettre du gravier comme dans le site http://blogs.cotemaison.fr/top-blog-maison/tag/potager-en-carre/.
    Dernières questions des rectangles de 2m40 sur 1m20 et des triangles peuvent-il être aussi ordonner que ceux en carré?
    Merci de vos conseils et merci pour votre blog qui m’est très utile. :-D

  • jean-michel:

    hello!!
    bonjours à tous ,pour ma part!Je vais utiliser des planches en bois recupérés sur des palettes que je vais traîter avec de l’huile de vidange de voiture et bien laisser le bois absorber.Je vous assure que pour ma cabane de jardin je l’ai fait et mon bois n’a jamais pourri ni même perdu de sa solidité
    Cette cabane ,je l’ai tenue 12 ans.Essayez ,c’est le moins cher que je connais .
    Cordialement

  • Anne-Olivia:

    Bonsoir

    J’ai un potager en carré depuis 7 ans maintenant réalisé en parallèle, d’un potager en carré à l’école où j’ai longtemps travaillé. Ce dernier a été fait avec du tressage de saule et aussi des dosses de chêne obtenus gratuitement auprès d’un professionnel. La dosse, c’est la grosse planche qui, étant sciée d’un côté, conserve son écorce dans l’autre ; c’est la première planche qu’on enlève d’un arbre pour l’équarrir. Les carrés avaient beaucoup d’allure. Mais il a fallu l’année dernière remplacé les carrés car les matériaux ont fini par pourrir. Le jardin de l’école et sa contruction est visible sur le site : http://loupiots.chanteloup.free.fr/index-fr.htm, rubrique « Petite histoire de la fabrication de notre jardin médiéval 2006″, Reportage photos sur
    la réalisation du jardin. Pour mon jardin, j’ai utilisé des planches de coffrage en pin non traitées. A ce jour, les carrés se maintiennent. Ils sont posés à même la terre, sans protection aucune. Mon potager est visible sur le site http://www.jardinsdenoe.org/ , il suffit d’indiquer le code postal 77550 et le jardin se nomme « le jardin d’Anne-Olivia et Michel ». On peut voir les carrés notamment. Autour des carrés, j’ai mis des graviers. Pour l’avenir, j’envisage de remporter les allées avec du granulat de noyaux tout à fait écologique. Mon potager va être déplacé car il manque de soleil du fait des arbres qui ont grandi autour du jardin et qui font trop d’ombre. C’est pourquoi je me renseigne sur internet pour voir ce qui se fait. Merci pour ce site et pour le partage d’infos.

  • Peps28:

    Bonsoir,

    En effet le bois traité ne me branche pas du tout. Je sais bien que tout n’est pas sain dans l’environnement, mais autant limiter l’impact.

    Votre idée du revêtement est intéressante malgré le coté plastique. Comme vous dites faut faire de compromis.

    Afin de limiter le coup et augmenter la durée de vie, pourquoi ne pas mettre du bois classe 4 naturel uniquement pour la partie en contact avec le sol ?
    Je pense à une largeur de 5 à 7 cm, voir moins.

    A+

  • bonsoir
    je viens de réaliser mes 2 premiers carrés.
    en lisant tes supers conseils, Loïc! merci!
    j’ai acheté a castorama, 2 paquets de plancher pin déclassé brut (epaisseur 21 mm), 18€
    un tasseau 1.70€ et un petit paquet de vis (en vrac) 1.50€
    j’ai pu réaliser avec ça 2 carrés, qui ont pour hauteur 31 cm (2x 15.5cm)
    le premier 120×120 cm , le second 80×80
    je n’ai pas isolé la face intérieure du bois (celle en contact avec la terre)… j’espère ne pas avoir fait une grosse erreur… affaire à suivre!
    j’espère qu’ils vont durer quelques années, quand même!
    je suis locataire dans ma maison, s’ils sont en état quand je déménagerai, ils partiront avec moi, sinon bah tant pis… j’utiliserai cette expérience pour mes prochains carrés.
    je pense ‘m’amuser’ à trouver des palettes, les mettre en piece pour faire la finition de chaque carré

    voilà pour expérience, encore un grand merci a Loïc, ton expérience a influencé la mienne….

    je précise, ce projet a germé en 2 semaines, entre le moment où j’ai choisi de faire un potager au carré et mes 2 premiers carrés réalisés, remplis de terre et le petit carré déjà a moitié rempli de plantes aromatiques.
    pendant que germent dans ma maison: romarin, poivron, ciboulette, concombre, cornichon, piment

  • Brieuc:

    Bonjour,
    Je déterre un peu le sujet, mais pour ce qui est du bois, est-ce possible de le traiter à l’huile de lin? Cela permet de protéger les bois extérieurs aussi.

    Je viens de découvrir le blog et l’envie de s’y mettre c’est présentée au fur et a mesure de la lecture.
    Je suis en Belgique donc le fait de mettre du bois non traité me fait un peu peur car on ne peu pas dire qu’on a un climat très sec… et j’ai pensé à l’huile de lin vu que c’est un traitement moins chimique qu’un autre…?

    • Anne-Olivia:

      Bonsoir,

      Mes carrés en planche de coffrage ont 6 ans et sont encore en bon état. J’habite en Ile de France et il pleut!!!
      J’envisage de déplacer mon potager pour un espace plus ensoleillé que j’ai pu dégager.
      Je vais construire mes nouveaux carrés en bois BMT : « Le bois traité à haute température est chauffé entre 160 et 245 °C (320 et 473 °F), sous une atmosphère contrôlée, pauvre en oxygène (azote, vapeur d’eau et gaz de combustion) ou bien immergé dans de l’huile végétale chauffée. La pyrolyse contrôlée qui résulte de ce traitement modifie les composants qui sont les plus hydrophiles dans le bois et en diminue l’humidité d’équilibre.

      Le bois, qui naturellement est hydrophile, devient hydrophobe. Selon les paramètres du procédé et l’essence traitée, on obtient un nouveau matériau, de couleur plus foncée et attrayante, dont la résistance à la dégradation fongique et la stabilité dimensionnelle sont sensiblement améliorées par rapport à l’essence d’origine; mais cela, assez souvent au détriment de certaines de ses propriétés mécaniques, notamment sa résilience. » site http://www.bois-modifie-thermiquement.com/bois-bmt/s-269-presentation-du-bois-bmt.php

      J’ai trouvé un fournisseur près de chez moi et le tarif proposé est intéressant : 3.20euros/m/l pour des planches en pin sylvestre brut de section 27 x 145 mm brut. Planche de 1.80 m à 2.65m.

      Et puis j’envisage aussi de les peindre avec de la peinture qu’on utilise pour les ruches réf internet : http://www.altavic-bio.com/Files/26911/peinture-pour-ruches-linea.pdf

  • sergio:

    Bonjour à tous je découvre le blog
    certains de mes carrés ont plus de 5 ans (demi bastin)
    mais en Limousin le temps humide ne fait pas bon ménage avec le bois
    je vais tenter pour les nouveaux carrés (douglas et huile de lin)
    j’ai fait des buttes avec tranchés sur chaque longueur le problème et l’érosion entre planches et tranchés la bonne terre fout le camp dans le fond de la tranché avec mes déchets de jardin malgré divers essai de plantation pour retenir cette terre (mulch, paillage Brf etc..)
    merci pour ce site et blog super interessant

    je suis entrain de faire un système de fixation des carrés mobile
    pour pouvoir intervertir les planches ou les changées facilement sans tous démonter

    fer à béton et collier plomberies de récup !!
    bonsoir à tous
    sergio du 87

  • Angèle:

    Je viens de voir ce commentaire sur le bois le traité otoclave et cela me rassure à moitié, actuellement il y a chez brico****ma une promo sur des carrés potager 1m20 sur 1.20 à 15 euros. On peux commander en ligne et passé chercher en magasin. J’en ai commandé 4 et je pensais y mettre une protection pour éviter le contact avec les légumes histoire d’avoir bonne conscience lol! je sais, c’est idiot, mais bon, à ce prix ça vaut peut être le coût! Qu’en pensez-vous?

  • ahhh nonnnnnn…trop loin de chez moi :( raté

  • tony:

    Bonjour,
    j’aimerais débuté un potager en carré et je me demandais si je pouvais traiter des planches de coffrages non traité avec de l’huile de lin ?
    c’est un produit naturelle, mais est-il compatible avec ce genre d’utilisation ?

  • Eric:

    je suis en train de me balader sur le blog et je ne peux m’empêcher de poster…. il y a des planches faites en matériaux composites qui permettent de faire un jardin en carré en matériaux imputrescibles ( et qui proviennent du recyclage)

  • Winny:

    Bonjour,

    Un bon compromis est le pin cuit au four. C’est un peu comme le pin autocalvé mais sans les produits chimiques. C’est imputrécible mais plus cher… Il faut compter 50% de plus que le pin autoclavé sachant que le pin autoclvé est le moins cher…
    C’est le produit « bio » le moins cher pour ce type d’application.

    Attention, ce bois ne peut pas rentrer en contact avec la terre. J’utilise une membrane en EPDM à l’intérieur pour isoler le bois de la terre. (Ne pas mettre de membrane en dessous de la terre du carré pour laisser les vers et l’eau passer bien entendu). J’utilise des planches de bardage et pour éviter le contact au sol, j’ai mis une latte en asobé dans la rainure. J’utilise aussi des piquet en asobé pour la structure tous les 40-60cm pour que tout cela ne se déforme pas sous la pression de la terre.

  • Valarno:

    Bonjour,

    Je suis en pleine phase de réflexion pour la construction de mes carrés potagers Et cet article de Loïc ainsi que tous les commentaires sont une aide précieuse !
    Que pensez-vous des lames de terrasse en bois composite ?
    Cela me paraît moins dangereux que du bois traité car de Conception imputrescible…
    Quelqu’un a déjà essayé ?

  • Colette Lefebvre:

    j’aurais une question:
    Suite à une rénovation de mon patio, j’ai réutilisé des planches de bois traité, vieilles de 10ans, pour entourer mon petit potager.
    est-ce que c’est nocif pour mes légumes?

    merci de me répondre.

  • Eric:

    Bonjour,

    Je rejoins le blog aujourd’hui. Félicitations, il est très instructif. pour le choix des planches et des bois, je vois souvent des propositions de bordure en treillis de noisetier ou d’osiers. Est-ce meilleur que des planches pleines (évacuation des eux pluviales), ou moi bien (plus faciles d’accès pour les rongeurs et autres limaces ?
    Merci

  • David:

    Bonjour, Je viens de découvrir ce blog car comme vous, cela fait un certain temps que je me pose les mêmes questions: entre autre le traitement idéal et comment éviter le contact direct entre terre et bois. Je viens de récupérer à bon prix 8 planches venant d´un plancher d´une scierie dans mon village chez moi en Alsace. 40mm d´épaisseur sur 4m de long et 30 cm de large. Impec quoi. J´ai pu voir sur d´autres blogs que certains utilisent du delta MS (le revêtement en plastic alvéolé utilisé en construction pour isoler les fondations d´une maison de la terre). C´est idéal pour empêcher le bois de pourrir mais cela reste un matériau à base de pétrole, donc aucune garantie sur la nocivité ou dégagement de substances lors de l´exposition à des variations de températures ou soleil en été!! Bon pour le traitement je vais badigeonner d´huile de lin, c´est acquis et avais de toute façon l´intention de le faire avant de lire votre blog. Concernant l´isolation par rapport à la terre je viens d´avoir une petite idée à creuser lors de la lecture de ce blog et pense la mettre en œuvre. L´idéal est un matériau naturel qui laisse passer l´air entre la terre et le bois. Alors je me suis dit pourquoi pas des tuiles en terre cuite. Il en existe qui font dans les 30/40 cm de haut sur 20 de large et surtout elles ne sont pas planes (du type H14 ou à cote centrale par exemple), garantissant du fait de leur conception un certain flux d´air sur une grande partie de leur surface. Il suffirait d´intercaler des tuiles posées verticalement entre la terre et le cadre en bois. Un jardin médiéval ne se retourne pas au motoculteur, donc pas de risque de casse. Au pire si une tuile casse on remplace juste la tuile !! En plus elles s´intercalent sur leur bord, garantissant une continuité de façon intrinsèque.
    Au sol et pour éviter le contact avec la terre, je pense mettre des bordures de jardin en béton à plat sur le sol. Je pose les planches sur le bord extérieur de ces bordures, elles entourent donc le cadre du jardin à plat sur le sol. Cela permettra de marcher sans se salir en allant chercher des légumes et protège le bois du sol du même coups.
    Ensuite je compte mettre du grillage à clapier au fond (contre les rongeurs car rien de plus désagréable que de voir ses salades disparaitre car sciées à la base par des rongeurs arrivant par le dessous), remplir ensuite avec un mélange à base de tourbe et de terre de jardin sur 30 à 40 cm (enfin de la hauteur de la tuile quoi). Le printemps approche et vais essayer d´affiner ce concept d´ici là. Je pense que ce sera assez durable dans le temps. Suis ouvert aux remarques, critiques et autres pouvant faire avance le schmilblick. Bonne journée. David :wink:

  • Bonjour,

    j’ai la possibilité de récupérer des traverses SNCF pour mes carrés de potager: j’imagine qu’elles devaient être méchamment traitées, mais je n’ai pas d’infos là dessus. Quelqu’un peut me renseigner ?

  • Ben je viens de mettre la main sur un article qui fait froid dans le dos… Les traverses sont imprégnées de créosote, une saloperie à base goudron reconnue cancérigène. On déconseille même de toucher ou respirer à proximité…

    Oublions l’idée ^^

  • Dominique:

    merci pour votre site, j’ai les réponses pour mon futur jardin surélevé…. :wink:

  • Clarou:

    Eviter absolument les traverses SNCF.
    Je vous conseille d’opter pour du bois thermo-modifié (BMT)
    qui combine absence de traitement chimique et résistance aux
    décomposeurs (champignons etc.)

  • Bonjour

    pour ma part,je suis maçon,j’ai fais une petite fouille de 10 cm de large et
    30 cm de profondeur;j’ai élevé 2 rangs de parpaings de 10 et enduit face extérieure en ciment blanc.
    c’est pas mal pas de probleme de pourriture et d’entretien .

  • Nounours:

    Bonjour j’utilise du cypres depuis 1 ans et demi pour faire des carrés pour mes semis et aucune n’a bougé ni fendu ni pourriture et pourtant je les laisse en exterieur,hiver comme été sauf la periode de semis entre mars et mai,le bois n’est pas traité.

  • nana:

    bonjour
    j aimerais construire un potager et autour mais tenant aussi au potager des plantes aromatiques , sachant que cela va passés les étés comme les hivers dehors et je ne sais pas comment calculé les dimensions afin que ce soit une pyramide et sur les cotés des plus petits carrés pour mes plantes aromatiques
    je viens de lire que certains légumes s entendent avec d autres légumes mais certains ne s entendent vraiment pas , un vrai casse tete chinois , comment m y prendre ? que me conseillez vous ? et bien entendu quels essences de bois et les dimensions merci
    amitié de nana :-D

  • nico:

    Bonjour, nous avons surelevé à 1m nos carrés car nous avions un tas de terre en trop; nous avons pu faire 20 m2 d’alignement en U; vu le travail à fournir; je l’ai voulu durable, dans le sens chronologique et ecologique du terme: nous avons conclu que le meilleur compromis etait celui ci: des poteaux beton scellés, percés et disposés cotés interieur pour ne pas les voir; nous avons ensuite boulonné des planches autoclaves bien epaisses (6 rangés par hauteur pour atteindre 1m); ensuite j’ai placé du delta MS contre le bois pour aerer, puis, comme le delta MS est du plastique, on a placé de la bache a bassin(epdm=caoutchouc=100% naturel et etanche), puis on a rempli de terre; Ainsi, je suis convaincu de ne pas etre intoxiqué…

  • Maxime:

    Bonjour!

    Tout d’abord bravo pour votre site. Il m’a permis d’y voir beaucoup plus clair dans le choix du bois pour mon potager. Et je repecte totalement votre choix pour le bois traité, car il est vrai que un bois traité ne contient pas la dose de produits chimiques que nous consommons quotidiennement via la nourriture , l’eau du robinet, les crèmes (absorption par la peau) etc…
    En ce qui me concerne, j’ai décidé de choisir des poutres en chêne n’ayant subi aucun traitement que je me suis procurées auprès d’une scierie. L’investissement a été élevé (+/- 230€), mais je me retrouve avec 20 planches de 1,3m x 20cm x 20cm me permettant de créer un potager solide et durable (5 à 10ans avec un traitement à l’huile de lin et un petit drainage sous les poutres). Comparé à la qualité / prix d’un seul potager carré totalement traité (+/- 80 à 100€), je pense avoir soulagé mon portefeuille et mon corps :wink:

    Bonne journée à tous.

    Ps: Merci à Nico pour l’astuce de la protection interne avec du caoutchouc naturel

  • moi mon caree de potager ses du sapin peut tu me dire si ses bien pour moi merci
    ps je ne sais pas savoir si il es traitée ou pas ses pas écris dessus :-P :-P :) 8) :-D :lol: :idea: :!: :!: :!: :!: :!: :!: :winch: :-|

Laisser un commentaire

Postez le dernier article de votre blog.
:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!:

Mini potager Maxi récoltes
Jardinez debout
Les serres de A à Z
Des tomates sans mildiou
Livre Anti-mildiou
Top commentateurs
32 comments
guylaine
28 comments
Dorigord
27 comments
Sujets autour du potager.
Mes Amis
Accès des membres - Login
Oublié votre mot de passe ?
Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.